Accueil
AAMCI
Notes de l'auteur
LES NEWS DU SITE
PLAN DU SITE
LIVRE D'OR
Formulaire de contac
2° guerre mondiale
La neige et le feu
les premiers du 1°
avec les paras du 1°
les Vosges
l'Alsace
de Jebsheim à Avord
Création Pau / Idron
les entrées du Camp
vue sur le Camp
Idron/col de Fornel
Le Hameau
L' Abandon
Le Camp en Ruine
Epilogue
Le Camp en 2016
le temps de la BETAP
Humour II / 1° R.C.P
Humour Parachutiste
1° RCP en Indochine
Dien Bien Phu
Indochine
la 3° en Indochine
Moulins / Idron
Algérie (jumelles)
Algérie
Commandant PHILIPPON
Royal Auvergne  AFN
18° R.C.P. Algérie
18° RCP
1er RCP Algérie
L'escadron Algérie 1
L'escadron Algérie 2
L'escadron Algérie 3
L'escadron Algérie 4
L'escadron Algérie 5
Noir 1 en Algérie
1° RCP et le putsch
Moulins-les-Metz
Mort pour la France
Années 60 / CQG
Manuel et Moniteur
Mouchoirs d'Instruct
Poignards au 1° RCP
Gaines Individuelles
Les quilles
caricatures
Goliath
Para neige
Para neige 2
Les années Pinatel 1
Les années Pinatel 2
Les années Pinatel 3
Années 70
Témoignages 1971
Témoignages 1971 (2)
juillet 1971
Pentathlète (1)
Pentathlète (2)
Où est donc Gillou
Un ministre à Idron
La piste le camp (1)
La piste le camp (2)
Un Officier Para
Volontaire para 1
Volontaire para 2
Volontaire para 3
Volontaire para 4
Volontaire para 5
Volontaire para 6
Volontaire témoign..
Exercice N'DIAMBOUR
Exercice KATCHA-MAYU
Années 70/80 divers
Drakkar 1
Drakkar 2
Drakkar 3
le Camp de Ger
la 1° compagnie
la 1° en Allemagne
la 2° compagnie
La 2 sur le Caillou
la 3° compagnie
La 3 au Gabon
La 3 à la Réunion
la 4° compagnie
la compagnie d'appui
La C A à Bou Sfer
La Section RASURA
la Section RASURA 2
l'escadron de reconn
la CCS
l'ordinaire
la 12° compagnie
Musique 11° DP 1
Musique 11° DP 2
Musique 11° DP 3
Musique 11° DP 4
La meilleure façon..
Mémoire d'Anciens
Les 3 B
Hôtel SC Borde
Saint Michel
Chefs de corps
Héritage 1° RCP
Héritage/symbolique
Fanions du 1° RCP
Officiers Appelés
1 RCP camp de Souge
Ephémérides Souge
En stage à l'ETAP
Fanions du 9° RCP
Fanions du 14° RCP
Histo du 18° R.C.P.
Fanions du 18° RCP
Requiem Parachute
Prière d'un fanion
Général de Biré
Liste Brevets Para

                                Volontaire Parachutiste au 1er R.C.P.

 

( vous êtes page 3 )  ► cliquez ici pour aller page 4

 

- MARS - ( suite )  CAYLUS
 
La pratique du Tir :

 

 
On commence par confirmer les connaissances au F.S.A. 45 / 56

 
 
Le Tir de Grenade Anti-Char n'est pas le plus commode à effectuer . 
 
 
En effet cela secoue un peu ! !   Le Lieutenant Ferron étant un bon Instructeur , tout se passe bien.
 
 
Voila un beau binôme en action ! !  le Tir au L.R.A.C. de 73 est impressionnant.

 
 
C'est un peu plus sérieux , le casque est porté pour ce Tir de Grenade à Fusil anti-personnel. 

 
 
Jean-Pierre Ravery se prépare à Tirer à la Mitrailleuse de 50.
 
 
NOIR 0 découvre les sensations du Tir à la 12 / 7. 

Bien que pratiquant le principe des journées continues afin de rentabiliser au mieux les créneaux  de Tir , la nature ayant ses exigences......................  une trève est respectée à mi journée pour un casse croûte réparateur.


 
 
- Le Sergent Alliotti qui n'a pas l'air d'avoir très chaud , perçoit la nourriture de NOIR 2. 
 
 
- Le Lieutenant Ferron -  Chef de NOIR 1 , déjeune avec le Sergent Kestler .  Ferron est un calme, le refrain de notre Chant " rien ne s'aurait t'émouvoir " lui convient parfaitement .Nous avons aussi, entre deux séances de Tir, parfait notre entraînement au Parcours du Combattant , à la Madrelle. 
 
 
Trois petits NOIRS en Action .

 
 
Belle attitude du Para Avignon dans ce franchissement collectif de la planchette Irlandaise.
Comme les Paras pratiquent le Combat décentralisé nous soignons l'apprentissage de la Topographie par le biais de la course d'orientation .
 
 
L' un des Parachutistes vient de pointer à l'une des balises . Le Sergent-Chef Houdry du Service des Sports nous avait tracé un petit circuit d'une durée moyenne de 4 heures.

 
 
avant de quitter le CAMP de CAYLUS les Cadres de NOIR ont posé pour la postérité. A BORD D'UN G.M.C. :  1° rang , assis , de G à D . Adjudant Geraud, Sergent-Chef Gondoux , Lieutenant Ferron , Capitaine Journaux. 2° rang , debout , de G à D , trois Sergents P.D.L. ,  ?  ,  Caporal-Chef Plano , Capitaine de Badts , Aspirant Brossolet.    A la 12/7 Sergent Allioti et Sergent-Chef Savin.   A l'avant du G.M.C. Sergent Maurat et un Sergent P.D.L.

L'instruction dispensée par des Cadres chevronnés , pour la plupart formés à la 3° Compagnie ou y servant depuis des années , se concrètise régulierement au niveau des controles techniques et des compétitions .    La 3° est une Compagnie qui Tire bien  ! !  La preuve la plus éclatante en a été donnée lors des tests Brigade .

Toutes les Compagnies de Combat du 1° R.C.P. , 6° R.P.I.Ma , 2° R.E.P. ont été évaluées à Caylus.   Chaque Cadre et Parachutiste tirant avec son Arme de dotation dans une ambiance tactique  ,   P.A  ,  P.M  ,  F.S.A ,  F.R.F.1  ,  AA52  ,  L.R.A.C.  ,  L.G .  La 3° Compagnie du 1° R.C.P. a remporté ces tests avec des Appelés Volontaires  Parachutistes d'à peine 6 mois de service ! ! !

" JE VEUX  JE PEUX "  n'est pas une Devise creuse, les NOIRS peuvent chanter fièrement le Chant des Anciens dont ils sont les dignes successeurs.   

 
 
      -  A Caylus nous avons fait parler la poudre  - 
 

AVRIL :   En stage au centre National d'entraînement Commando ( C.N.E.C. ) 

A moins de bénéficier d'un séjour Outre-Mer dans le cadre des Compagnies Tournantes, les Unités du 1° R.C.P. partent en stage au C.N.E.C. , tous les deux ans si ce n'est tous les ans...... dans son septième mois de service et déjà bien aguerrie, la 3° Compagnie peut aborder cette nouvelle aventure sans appréhension particulière malgré les racontards des Anciens , qui après quelques bières ont tendance à " en rajouter un peu " le soir au Foyer du Camp d'Idron.......   


 
 
                                 - Insigne du C.N.E.C. Héritier des Traditions du 1° Bataillon de Choc - 

On peu affirmer sans trop de risques , que les jeunes Parachutistes n'ont guère d'idées sur la localisation exacte de de MONTLOUIS et de COLLIOURE.  Aussi dans le hall de la Compagnie des panneaux d'informations, comme pour chacune de nos activités , sont confectionnés par le photographe de la Compagnie et apportent un maximum de réponses aux interrogations des futurs " Commandos "  


 
 
                  -  Le Capitaine explique aux Parachutistes de quoi leur avenir immédiat sera fait et quels seront les défis à relever . Ces derniers sont attentifs mais ils paraissent s'interroger sur ce qu'ils ne sauraient tarder à découvrir.

Les Noirs savent que pour ne pas " perdre de temps " ils effectueront le déplacement le dimanche et que la mise en place se fera par la route dans nos bons G.M.C. que le fait d'être " hors d'age " ne valorise pas, contrairement à un certain alcool de Gascogne.

 
 
Dans les années 70 l'autoroute reliant les deux mers n'existant pas nous allons parcourir les quelques 350 kilomètres qui séparent Pau de Collioure en longeant les Pyrénées .    Conformément au règlement nous roulerons  en convoi, à une vitesse inférieure à 50 kilomètres par heure, tout en marquant scrupuleusement les haltes techniques .

Dans ces conditions les Parachutistes auront tout loisir d'admirer le paysage , de réver à leur petite amie , ou de somnoler serrés les uns contre les autres dans les caisses ouvertes à tous les vents.


 
 
L'après midi est déjà bien avancé quand le convoi - où du moins ce qu'il en reste - parvient sur les sites qui vont accueillir les Noirs pendant les 3 semaines à venir.     Le dernier G.M.C. arrivera tard dans la nuit ...... et lundi matin la 3° sera rassemblée prête à commencer le stage à Collioure. 

Collioure : 

Le charmant petit village de Collioure accueille l'annexe du C.N.E.C.  On y pratique des activités nautiques  essentiellement , mais aussi des franchissements de fortune avec cordage , de la topographie , de l'initiation à l'escalade et bien entendu on y fait connaissance avec les fameuses pistes d'audace. 

Activités Nautiques :    


 
 
Révisions sur le Zodiak à deux pas de la plage qu'en ce mois d'avril les jolies baigneuses boudent encore..........Hélas !

 
 
Préparation au débarquement par mer calme sur cote sableuse " de gauche à droite " les Paras Da silva - Beaussier - Avignon - Leroul - Sartout .

 
 
Préparation au débarquement par mer légèrement agitée sur cote rocheuse . de gauche à droite les Paras Allegre - Laine - l'Adjudant Mondon - Les Pars Engenger - Duzans .
 
 Centre National d'entraînement Commando ( C.N.E.C )

 
 
               Équipage composé de non nageurs en cours de " débarquement par mer légèrement agitée à agitée sur cote rocheuse "   A la proue on distingue la semelle d'un Para qui doit tester ses capacités d'apnéiste . ?

 
 
                    -  Un équipage vient de " dessaler "  et profite , sans plaisir particulier , d'un bain à 10 degrés.  En effet à partir de 10 degrés le C.N.E.C. considère que l'on est en stage dit d'été et que l'on peut pratiquer l'immersion du stagiaire.

 
 
 Abandon en urgence de la vedette en rade de Collioure .   Le Lieutenant C . Journaux expérimente une sortie " en croix " .   Le Capitaine de Badts est  " en position " pour le suivre . 

Franchissements de fortune : 

Les Parachutistes apprennent à tendre des cordages pour équiper des coupures sèches ou humides et en faciliter le franchissement par des Fantassins porteurs de tout leur barda.


 
 
- Toute la Section Noir 2 écoute attentivement l'enseignement des Moniteurs -

 
 
- Noir 2 tend les cordages d'un pont de singe -
 
 
- Par petits groupes les Paras vont inaugurer le pont de singe qu'ils viennent de construire - 

Escalade : 

Bien que ce ne soit pas un des points essentiels de leur apprentissage les Paras vont s'initier à l'escalade .   Le C.N.E.C. à équipé à cet effet de nombreux sites sur les reliefs proches du littoral.  

 
 
- Paysage typique de l'arrière pays de Collioure . Au deuxième plan, le littoral vu du site d'escalade -
 
 
Au pied des Voies , les durs de Noir 4 . Pour la circonstance ils ont adopté la coupe de cheveux de leur Chef de Section.  -  De gauche à droite : les Paras Machemie , Leroux , Labeyrie , Allegre , Piot , Duzans , Gervraut.
 
 
- Descente ou montée ?  la position semble confortable -  

Pistes d'Audace :

 
 
Un groupe sur le Pont de Singe ne semble pas très impressionné par cet obstacle pourtant très aérien
 
 
                             Une faille surplombant la mer est équipée de câbles très aériens . On distingue quatre niveaux dont trois sont visibles sur ce beau cliché.  Le Pont de Singe , la Tyrolienne double verticale , la Tyrolienne double horizontale. 
 
 
Au niveau le moins élevé ( si l'on peut dire ) Tyrolienne simple horizontale.
 
 
- Belle attitude de ce Para - 

A l'issue d'une semaine en bivouac bien ventilé, sous tente dans les douves à Collioure la Compagnie fait mouvement vers MONTLOUIS . Les Pistes de Collioure sont plus aériennes et plus impressionnantes que celle de Montlouis, mais l'ambiance , comme tempérée par le bord de mer, y est moins rugueuse.

 

MONTLOUIS : 

Dès que nous quittons la plaine du littoral le convoi s'étire........  et les quelques voitures qui nous suivent , contraintes d'adopter notre rythme , par l'impossibilité de dépasser , pestent derrière nos bahuts pétaradants et poussifs.

Ayant franchi , au centimètre près , deux portes étroites nous voici face à la Citadelle .

 
 
                              Au dessus de l'ancien pont levis les baies vitrées du Mess des Cadres. La  vue panoramique sur le Cambredaz est magnifique, surtout en hiver.

A Montlouis le menu choisi est fait de pistes d'audace , de mise en oeuvre des explosifs , de combat rapproché anti-char ( C.R.A.C. ) , d'un peu d'escalade ..... tout cela de manière nettement plus rugueuse qu'à Collioure.  est ce du à l'altitude ou à la proximité du P.C. ?

On demande énormément à nos Parachutistes , il faut de temps en temps rappeler aux Cadres du C.N.E.C. que notre passage chez eux , pour important qu'il soit, n'est qu'un épisode de notre programme annuel, que nous venons nous entraîner , apprendre , mais certainement pas consommer des Hommes ou compromettre par un excès de fatigue la suite de nos activités.   j'ai des milliers de fois répété que l'on n'instruit pas un Para en le cassant et que nous - Cadres - sommes responsables des Hommes que la République nous confie. 

C.R.A.C. 

C'est justement pour préparer l'avenir : séjour en Camp de l'Est avec les Forces de Manoeuvre que nous avons choisi de familiariser les Noirs au contact des Engins Blindés.  


 
 
Que celui qui n'a pas éprouvé un petit serrement aux tripes, quand l' A.M.X.13 approche .....se fasse connaitre .  ! !

 
 
Comme le Parachutiste Mazziarz ils y passeront tous !  !  Il doit tout de même y avoir des moments dans la vie où l'on préfèrerait être ailleurs  ! ! ! 

PISTES :

Le matin nous réveillons les échos de la vénérable Citadelle dont les murs amplifient nos chants  " t' en fais pas la Marie "  à plusieurs voix , y prend un volume spectaculaire.


 
 
Non ils ne jouent pas au " mouchoir "  !  Cette Section échauffe ses muscles avant une séance de Piste.
 
 
La Tyrolienne oblique ne pose aucun problème , si la position de départ est bonne .
 
 
La Gouttière....... de sinistre renommée.  Et pourtant , simple affaire de technique ne nécessitant même pas d'effort particulier.  Ce petit Noir semble bien parti. 

 
 
Au contraire de la Gouttière , le Saut de Tarzan de la Piste Rouge est volontiers sous estimé...... et crée des surprises.
 
 
Cette Douve est le théâtre d'une piste collective , très révélatrice de la cohésion des groupes. Pour l'heure les Noirs à l'expression résolue, récupèrent entre deux efforts.

 

   www.1rcp.fr    

 

 

                                                                                           ► cliquez ici pour aller page 4

  


campidron.fr  | campidron@wanadoo.fr