Accueil
AAMCI
Notes de l'auteur
LES NEWS DU SITE
PLAN DU SITE
LIVRE D'OR
Formulaire de contac
2° guerre mondiale
La neige et le feu
les premiers du 1°
avec les paras du 1°
les Vosges
l'Alsace
de Jebsheim à Avord
Création Pau / Idron
les entrées du Camp
vue sur le Camp
Idron/col de Fornel
Le Hameau
L' Abandon
Le Camp en Ruine
Epilogue
Le Camp en 2016
le temps de la BETAP
Humour II / 1° R.C.P
Humour Parachutiste
1° RCP en Indochine
Dien Bien Phu
Indochine
la 3° en Indochine
Moulins / Idron
Algérie (jumelles)
Algérie
Commandant PHILIPPON
Royal Auvergne  AFN
18° R.C.P. Algérie
18° RCP
1er RCP Algérie
L'escadron Algérie 1
L'escadron Algérie 2
L'escadron Algérie 3
L'escadron Algérie 4
L'escadron Algérie 5
Noir 1 en Algérie
1° RCP et le putsch
Moulins-les-Metz
Mort pour la France
Années 60 / CQG
Manuel et Moniteur
Mouchoirs d'Instruct
Poignards au 1° RCP
Gaines Individuelles
Les quilles
caricatures
Goliath
Para neige
Para neige 2
Les années Pinatel 1
Les années Pinatel 2
Les années Pinatel 3
Années 70
Témoignages 1971
Témoignages 1971 (2)
juillet 1971
Pentathlète (1)
Pentathlète (2)
Où est donc Gillou
Un ministre à Idron
La piste le camp (1)
La piste le camp (2)
Un Officier Para
Volontaire para 1
Volontaire para 2
Volontaire para 3
Volontaire para 4
Volontaire para 5
Volontaire para 6
Volontaire témoign..
Exercice N'DIAMBOUR
Exercice KATCHA-MAYU
Années 70/80 divers
Drakkar 1
Drakkar 2
Drakkar 3
le Camp de Ger
la 1° compagnie
la 1° en Allemagne
la 2° compagnie
La 2 sur le Caillou
la 3° compagnie
La 3 au Gabon
La 3 à la Réunion
la 4° compagnie
la compagnie d'appui
La C A à Bou Sfer
La Section RASURA
la Section RASURA 2
l'escadron de reconn
la CCS
l'ordinaire
la 12° compagnie
Musique 11° DP 1
Musique 11° DP 2
Musique 11° DP 3
Musique 11° DP 4
La meilleure façon..
Mémoire d'Anciens
Les 3 B
Hôtel SC Borde
Saint Michel
Chefs de corps
Héritage 1° RCP
Héritage/symbolique
Fanions du 1° RCP
Officiers Appelés
1 RCP camp de Souge
Ephémérides Souge
En stage à l'ETAP
Fanions du 9° RCP
Fanions du 14° RCP
Histo du 18° R.C.P.
Fanions du 18° RCP
Requiem Parachute
Prière d'un fanion
Général de Biré
Liste Brevets Para

 

les parachutistes en Algérie

 

ÉVOCATION de la GUERRE d' ALGÉRIE .Le 1° R.C.P. dans le cadre des OPERATIONS JUMELLES .

 

 

 
 Carte montrant les grandes opérations auxquelles a participé le Régiment essentiellement dans l' application du PLAN CHALLE .Ce panneau  qui évoque sobrement  le souvenir de la GUERRE d' ALGÉRIE, dans la Salle d' honneur du 1° R.C.P.a aussi sa petite histoire ..Pendant la durée de la visite au CAMP d' IDRON de Monsieur M. DEBRE en 1971 , jugé provoquant ,il fut décroché de son emplacement ...sans doute pour ne pas troubler la rencontre du ministre de la Défense avec les officiers du Régiment ,par un rappel trop ostensible de l' Histoire récente ,  qui connut son lot de reniements spectaculaires .

 
 

 
 Ce paysage aux reliefs fortement marqués ou alternent le maquis méditerranéen et les zones boisées permet de comprendre la quasi impossibilité pour les TROUPES de SECTEUR d' assumer à la fois leurs missions de quadrillage et de détruire les bandes armées .En effet comment défendre leurs postes , pacifier les villages  ,sécuriser les voies de communication ,rechercher le renseignement  et détruire la rébellion ? Les Commandos de Chasse et les HARKAS pouvaient traquer et marquer un ennemi , souvent supérieur en nombre et  mieux armé ,lui rendre la vie difficile ,rarement le détruire ....C' est dans ce contexte qu' entre en scène le 1° R.C.P. ....Régiment d' intervention ou de réserve générale . 

 

KABYLIE 1960

 

Avec tous ses moyens régimentaires le 1° RCP prend possession du secteur qui lui est imparti en Kabylie .

 

 
la résidence d' hiver de Noir à TIKSERAI 
 
 La 3° compagnie NOIR s' installera en cantonnements dans le Douar de TIKSERAI   Cet ensemble plutôt coquet ressemble fort au logement de quelque fonctionnaire du genre Eaux et Forets ou à un bâtiment administratif .
 
 
 
NOIR IV  baptisera son P.C.: VILLA des ROSES , du nom d' un établissement au personnel très accueillant ,particulièrement apprécié des parachutistes à PHILIPPEVILLE .( base arrière du régiment)
  
 
 
C' est dans ce paysage grandiose que le 1° R.C.P. reçut pour mission de débusquer les rebelles pour les détruire.La topographie y était particulièrement ardue , aussi les chefs de sections préparaient ils minutieusement leur carte en traçant l' ossature du terrain pour mettre en évidence les lignes de crête et les thalwegs .( en langage militaire cela s' appelle  un chevelu) 

 
 
Nuit et jour ce fut une intense activité de recherche de l' ennemi . Ici un groupe de NOIR IV en patrouille en quête d' indices sur une piste et ses abords  
Chaque recoin du terrain fut fouillé . 
 
 
 Le Lieutenant C. LANT (NOIR IV) fait le point topo suivi du radio section qui porte le poste C.10 et une pile de rechange dans son sac à dos . 

 
 
De temps en temps on marque une pose - comme ici NOIR 2- Le radio très lourdement chargé en profite pour récupérer pendant que son patron à l' écoute permanente du réseau radio ,suit le déroulement d' ensemble de l' opération et ne quitte guère la carte des yeux .Un système particulier de carroyage avait été adopté en ALGÉRIE simplifiant le calcul des positions et la désignation des objectifs : le carroyage CHASSE .
  
 
 L' instruction ne perdant jamais ses droits , parfois au retour d' un crapahut , une séance de tir est improvisée .Ici NOIR IV vérifie l' habileté de ses tireurs au P.M. Mat 49 sur un buisson ou un gros caillou en guise de cible
 
 
 Face à un découvert propice les tireurs d' élite - fusil 49 / 56 à lunette - de NOIR peaufinent les techniques de réglage . ( entraînement tir région MAILLOT ) 
 
 
héliportage des caisses de rations en KABYLIE.
Régulièrement un SYKO. recomplète le Régiment en rations .Derrière l' hélicoptère le G.M.C qui assurera la répartition des rations sur les différents sites de cantonnement  des sections .Les rations constituent la base des repas sur le terrain .Mais aux cantonnements il n' est pas rare d' améliorer l' ordinaire avec du sanglier , gibier très abondant dans ces massifs sauvages et fort peu chassés depuis l' exode des FRANÇAIS  métropolitains victimes du choix entre "La valise ou le cercueil" 
 
 
 
 Sans relâche  le jeune Appelé Volontaire PARA parcourt jour et nuit cette fameuse PISTE ..A quoi peut il penser dans l' insouciance de sa jeunesse ? Peut être vit il tout simplement l'instant présent , admirant  un paysage grandiose , dans une ambiance au parfum d' aventure ....de camaraderie ....  

 Une réelle complicité s' établit entre le Chef de Section et son radio .Ce dernier qui suit le déroulement des opérations est bien souvent en mesure de répondre au commandant d' unité ou de transmettre les ordres aux groupes éparpillés sur le terrain .Pendant ce temps NOIR IV fait le point et prépare la phase suivante .  

 
 
 Pendant que le radio de NOIR IV  dirige le réseau section  ..... 
 
 
NOIR IV prépare minutieusement la séquence suivante .La topographie n' est pas simple dans ce secteur montagneux ou la vue est très réduite en dehors des sommets et ou il n' y a guère de point caractéristique auquel se référer ..
 
 
 
 Certains jours c' est avec les véhicules que les Sections abordent leur zone d' action .Auprès de sa jeep le Lt C. LANT vient de donner ses ordres aux chefs de groupe pour le déplacement ... 

 
 
 A raison d' un groupe par camion les paras de NOIR IV embarquent dans les G.M.C. Le G.M.C. est organisé de telle sorte que les passagers tournent le dos au paysage ,ce qui rend aléatoire la surveillance du djebel !! Certains paras ont revêtu l' anorak à capuche .Ce vêtement très léger constitue un bon coupe vent mais n' est absolument pas imperméable ce qui en limite l' intérêt .
 
 
A peine débarqué NOIR IV commençant à progresser vers son objectif  s' enfonce dans un djebel rendu encore plus hostile par une pluie fine et glaçante .
  
 
 
Les sections étant postées les chefs de section Lt C. LANT et A/C BEAUSSIN se sont installés sur un point haut d' ou 'ils ont la liaison" avec le Capitaine ou le P.C. du Régiment .
 
       Aujourd'hui encore les fells ne se manifesteront pas .Pourtant ils sont la quelque part ....mais , ayant tiré les leçons des derniers accrochages , ils cherchent à tout prix à éviter le combat , dans l' espoir de jours meilleurs quand les paras seront repartis .
 
Cependant un matin une bande est signalée ,elle est accrochée par une compagnie du Régiment . 
 
 
Aussitôt les  105 H.M.2 prennent à partie les rebelles .Des éléments légers d' observation ,détachés de l' Artillerie dans les Régiments Paras , donnaient immédiatement 
les éléments de tir à leurs camarades des Batteries d' appui .Bien souvent ces "appuis feu" furent déterminant dans l'issue des accrochages avec les rebelles
 
 
L' alerte donnée NOIR IV attend sur la zone d' enlever d' être héliporté .Les paras sont joyeux ..le moral est élevé dans ces Régiments qui ont le sentiment de leur valeur et ont toujours été victorieux en ALGÉRIE .Il faut aussi souligner la qualité du corps des Sous Officiers .

 
 
Un Détachement d' Intervention Héliporté va permettre de boucler la zone , préparant ainsi la phase de destruction de la bande rebelle .Tout NOIR IV est embarqué ...
 
 
.....puis débarqué par les "BANANES" à proximité immédiate des objectifs .
 
 
NOIR IV a reçu une mission d' interception .La section est en bouclage .Elle interdit tout itinéraire d' esquive aux fells .
 
 
Face à ce petit thalweg le comité de réception est en place .Cependant si les fells tiennent jusqu' à la nuit une partie d' entre eux pourra s' echapper de la nasse .
 
 
Le radio de NOIR IV peut rendre compte à NOIR : " NOIR IV en place !!! R.A.S." Pendant que Le Chef de Section vérifie en détail son dispositif d' interception . Les fells ne tomberont pas dans le dispositif de NOIR IV . La bande sera anéantie et l' opération démontée .Le 1° R.C.P. quittera ce coin de KABYLIE ou pendant prés d' un mois il aura traqué pour finalement le détruire une bande armée .
 
 
Les paras de NOIR IV sont heureux de rentrer à PHILIPPEVILLE .Après un temps de repos que les paras sauront mettre à profit ils reprendront la PISTE pour de nouvelles aventures .. Si le séjour de NOIR à TIKSERAI fut relativement calme , quelques mois au par avant la destruction de la KATIBA 321 les 20,21et 22 Mars 1959 , dans les BENI OUARAG et le Djebel DREAT avait coûté cher au 1° R.C.P. La 3° Compagnie (NOIR) en particulier y avait subi de lourdes pertes . Le Lieutenant C.LANT y avait été blessé en conduisant l' assaut de NOIR IV . Quand on observe qu' à cette occasion 15 fells résolus,ont tenu tète toute une journée au 1° R.C.P en lui infligeant 10 tués et 30 blessés ,malgré l' appui aérien ...cela relativise certains jugements hâtifs sur les qualités combatives des rebelles Algériens .

 
 
Flamme d' antenne radio de NOIR - le Lt C. LANT- ancien chef de NOIR IV , ornée des insignes tissées de la 10° DP et de la 25 ° DP . Pour la petite histoire NOIR IV existait encore en 1972 au CAMP d' IDRON !!!!! Une belle section qui comme ses anciens aurait su "EN DÉCOUDRE PAR LE POIGNARD ET PAR LA POUDRE !!"
 

 

 

 

 
 
   www.1rcp.fr
 

 


campidron.fr  | campidron@wanadoo.fr