Accueil
AAMCI
Notes de l'auteur
LES NEWS DU SITE
PLAN DU SITE
LIVRE D'OR
Formulaire de contac
2° guerre mondiale
La neige et le feu
les premiers du 1°
avec les paras du 1°
les Vosges
l'Alsace
de Jebsheim à Avord
Création Pau / Idron
les entrées du Camp
vue sur le Camp
Idron/col de Fornel
Le Hameau
L' Abandon
Le Camp en Ruine
Epilogue
Le Camp en 2016
le temps de la BETAP
Humour II / 1° R.C.P
Humour Parachutiste
1° RCP en Indochine
Dien Bien Phu
Indochine
la 3° en Indochine
Moulins / Idron
Algérie (jumelles)
Algérie
Commandant PHILIPPON
Royal Auvergne  AFN
18° R.C.P. Algérie
18° RCP
1er RCP Algérie
L'escadron Algérie 1
L'escadron Algérie 2
L'escadron Algérie 3
L'escadron Algérie 4
L'escadron Algérie 5
Noir 1 en Algérie
1° RCP et le putsch
Moulins-les-Metz
Mort pour la France
Années 60 / CQG
Manuel et Moniteur
Mouchoirs d'Instruct
Poignards au 1° RCP
Gaines Individuelles
Les quilles
caricatures
Goliath
Para neige
Para neige 2
Les années Pinatel 1
Les années Pinatel 2
Les années Pinatel 3
Années 70
Témoignages 1971
Témoignages 1971 (2)
juillet 1971
Pentathlète (1)
Pentathlète (2)
Où est donc Gillou
Un ministre à Idron
La piste le camp (1)
La piste le camp (2)
Un Officier Para
Volontaire para 1
Volontaire para 2
Volontaire para 3
Volontaire para 4
Volontaire para 5
Volontaire para 6
Volontaire témoign..
Exercice N'DIAMBOUR
Exercice KATCHA-MAYU
Années 70/80 divers
Drakkar 1
Drakkar 2
Drakkar 3
le Camp de Ger
la 1° compagnie
la 1° en Allemagne
la 2° compagnie
La 2 sur le Caillou
la 3° compagnie
La 3 au Gabon
La 3 à la Réunion
la 4° compagnie
la compagnie d'appui
La C A à Bou Sfer
La Section RASURA
la Section RASURA 2
l'escadron de reconn
la CCS
l'ordinaire
la 12° compagnie
Musique 11° DP 1
Musique 11° DP 2
Musique 11° DP 3
Musique 11° DP 4
La meilleure façon..
Mémoire d'Anciens
Les 3 B
Hôtel SC Borde
Saint Michel
Chefs de corps
Héritage 1° RCP
Héritage/symbolique
Fanions du 1° RCP
Officiers Appelés
1 RCP camp de Souge
Ephémérides Souge
En stage à l'ETAP
Fanions du 9° RCP
Fanions du 14° RCP
Histo du 18° R.C.P.
Fanions du 18° RCP
Requiem Parachute
Prière d'un fanion
Général de Biré
Liste Brevets Para

 
 

  

la Musique 11° Division Parachutiste ( page 1sur 4 )

                             
      





La MUSIQUE de la 11° Division Parachutiste "ouvre le défilé" sur fond de MONT SAINT MICHEL"     
 
        
 " Dans les années 70 " une des premières choses que tout nouveau volontaire du 1° Régiment de Chasseurs Parachutistes remarquait en arrivant au CAMP d' IDRON , c' est que le Régiment disposait d'une Musique Militaire  .Contrairement à ce que nous nous plaisions à dire et que beaucoup croyaient à la Division, ce n' était pas la Musique du 1° R.C.P. mais bien celle de la 11° Division Parachutiste .
En effet cette formation musicale était placée sous le commandement direct du Général Commandant la 11° D.P.dont l' Etat Major était stationné au CAMP dit "du HAMEAU" ( futur Camp PISSART SANTARELLI ) à deux pas du CAMP d'' IDRON .Pour des raisons pratiques la Musique était placée en subsistance au 1° R.C.P.c' est à dire en gros : administrée , logée , nourrie, vétue par le Régiment . Le Régiment en tirait l' avantage non négligeable de disposer pratiquement au quotidien des services de cette remarquable formation musicale .
 
 




"La Musique s 'est dotée d'un insigne spécifique sous l'impulsion de l' adjudant LEVAS Tambour Major . Brochant sur la lyre de toute formation musicale : l'aigle de la 11° D.P., la coupole bleu de ciel des parachutistes et l' ancre des Troupes de Marine . Les deux inscriptions 11° D.P. et MUSIQUE viennent conforter cette analyse élémentaire ."
                




" Motif principal d' ornementation des flammes et tabliers de la Musique 11° D.P."
 
               Elle partageait avec les Fanfares du 1° Régiment de Hussards Parachutistes (TARBES) et du 1° Régiment de Parachutistes d' Infanterie de Marine ( BAYONNE) l' héritage de la 11° D.L.I. et des 10° et 25 ° D.P. d' ALGERIE .On peut la rattacher aux toutes premières musiques de la réorganisation des Troupes Aéroportées en 1945 , dont celle du 1° R.C.P. qui à l' époque disposait de sa propre musique .
 

" Il semble que l'ornementation n'ait guère évolué dans le temps comme l'indique cette flamme des années 60 "






 Flammes de clairon de la 11° DLI et de la 25 ° D.P.





"Musique du 1° RCP à SETIF en 1946 et tablier de tambour de cette mème musique ."



 
 La MUSIQUE était techniquement dirigée par un Officier Chef de Musique , lui mème secondé par un Tambour Major , quatre sous officiers et trois ou quatre caporaux et caporaux chefs , tous titulaires d' un diplome ou brevet de technique musicale et Brevetés Para .
En principe les musiciens appelés étaient volontaires et Brevetés Paras .Cependant certains d' entre eux, ayant des contrats professionnels en raison d' une spécialisation musicale de haut niveau , étaient dispensés de saut .
Cette exception mal comprise n' était guère populaire dans les Compagnies de Combat ...d'autant qu'il se murmurait qu' au moment de la détente ,pour pouvoir mieux draguer ,certains petits malins arboraient des Brevets qu'ils ne détenaient pas ....rumeur , rumeur ....




La Musique rassemblée devant le Foyer du Parachutiste .A gauche le Capitaine FASCE Chef de Musique ( tenue de sortie) à droite l' Adjudant François JEANJEAN Tambour Major
 




Les musiciens suivaient une double formation , celle de leur spécialité mais aussi celle "toutes armes" C' est ainsi que l' auteur comptait dans son Peloton d' Elèves Gradés au tout début des années 70 , le Parachutiste VEZIERS qui deviendra dans les années 90 le distingué Capitaine Chef de l' excellente  Musique de la 11° D.P..à TOULOUSE...Monsieur VEZIERS



Pour son recrutement  la Musique exploitait  différentes filières .L' incorporation directe à la formation ne suffisant pas à combler les départs , soit une vingtaine de musiciens par contingent tous les deux mois, il fallait faire la tournée des régiments pour récupèrer les musiciens .Ce système fonctionnera jusqu' en 1982 , après quoi le recrutement sera harmonisé au niveau régional à BORDEAUX sur la ressource fournie par le Bureau du Service National .





"Pendant environ une semaine un Sous Officier de la Musique accompagné de deux musiciens appelés ,parmi les anciens, avec le materiel approprié , faisait le tour des Régiments pour tester les jeunes volontaires qui s' étaient déclarés musiciens lors de leur incoporation .Il arrivait que certains musiciens ne se déclarent pas pour pouvoir servir en Unités de Combat  Le futur musicien a posé ses équipements (brelages) pour le controle musical et ses pattes d'épaule se dressent curieusement vers l' extérieur . !! "
 
 
        Sur 50 à 60 volontaires testés 3 ou 4 étaient retenus .Bons musiciens ils apprenaient très vite les morceaux d' actualité et se familiarisaient aux évolutions de parade .
 
            
 
 La Musique était forte de quelques 80 à 90 executants répartis entre la Batterie Fanfare et l' Harmonie mais l' effectif disponible fluctuait selon les aleas du quotidien .




" Place d' Armes du CAMP d' IDRON - pas encore baptisée Place de JEBSHEIM - on reconnait le Chef de Musique  Monsieur COULON et le Tambour Major Adjudant Chef CASENAVE .dit "Tonton" pour les anciens .
 




" Les tambours et les clairons constituent la CLIQUE .Ce sont les 4 ou 5 premiers rangs .Ils défilent ici pour une SAINT MICHEL dans l' allée centrale du CAMP d' IDRON Le Service Général a sorti les guirlandes de fète ..La clique se mue en fanfare par l'adjonction de trompettes de cavalerie et de trompes de chasse ...."



 Vu du coté des Compagnies deux autorités semblaient se partager le commandement de la Musique .





"Le Chef de Musique nous paraissait "d' abord musicien" et plus soucieux de qualité musicale et de concerts que de pas de parade . Ici Monsieur FASCE dirigeant un  concert puis en charge de l' harmonie ( groupe de musiciens qui suivait la batterie fanfare lors des défilés) pendant une répétition importante .On reconnait à la grosse caisse le sympathique VEZIERS .Lors des défilés  ,en cas de pénurie d' effectifs,les musiciens de l'orchestre occupaient des postes vacants"
 






 
"Le Tambour Major nous paraissait " d' abord militaire" .Il prenait en compte notre désir de défiler à une cadence un peu plus lente que celle qui nous était officiellement dévolue . Ces photos présentent les Adjudants Chefs  CASENAVE et JEANJEAN , ce dernier lors d' un Cérémonie de remise des Fourragères .Porte Drapeau: Lieutenant CALVET (Officier Détaché du Génie , Adjoint à la 12°compagnie du Capitaine VALLY ) Sur la manche gauche du tambour un écusson à trois soutaches du 1° R.C.P. orné de la lyre ...attribut des formations musicales ."
 
Entre les années 60 et 70 les tandems suivants se sont succédés à la direction de la Musique  : Capitaine COULON, A/C CASENAVE - Capitaine FASCE ,A/C JEANJEAN - Capitaine COURREGELONGUE- A/C LEVAS .




Peu avant l' abandon du CAMP d' IDRON et à la suite du départ à la retraite de Monsieur COURREGELONGUE Le sous Chef de Musique FANTAUZZI prit la direction de la formation,cependant que l' A/C LEVAS était remplacé par le C/C GYMBOLISTA comme tambour Major ."



La Musique était implantée en limite Nord Ouest du CAMP d' IDRON  près de la Section Transmissions et à proximité de la "barraque à frites "au bord du chemin longeant un champ de maïs .
 




Groupe de musiciens devant un batiment rénové en 1978.La façade est ornée de l'insigne du 1° RCP et du Brevet







Pour permettre les rassemblements sur un sol propre ,la Musique avait installé une aire de 600 mètres carrés de plaques que nous nommions PSP .Nous voyons ici des tentes 56 pour abriter les musiciens le temps que leurs chalets soient restaurés .Pendant que le para CERQUERRA souffle dans son clairon ses camarades BOURNAIX et CATORRE font du secourisme  ? Les paras musiciens THELLIER et THEVENEAUX ont enfourché une moto  pour une petite virée paloise .Le passager porte bien un casque ...mais ce n' est pas exactement  ce type d' accessoire que préconise le code de la route ."
 
Une filliod avait été aménagée pour servir de salle de répétition, à cet effet les parois avaient été tapissées d'emballages -conteneurs d'oeufs .Ainsi l' acoustique était améliorée .






Fin 1977 et début 1978 la Musique peut enfin troquer ses barraques fillods pour des chalets Au bord du bassin à poissons rouges le C/C L.GAVORY dit "ptit LOUIS " et le para DATY( debout)"





" Ces deux scènes pourraient tout aussi bien illustrer la vie quotidienne d'une Section de Combat .Chaque chambre possédait en effet son coiffeur ...celui ci est un artiste qui procède à une coupe aux ciseaux ...l' usage était plutot à la tondeuse électrique plus commode pour pratiquer les coupes dites "para" .Sur la paroi de la fillod on peut lire BIENVENUE à la BIZET !!! Chaque chambre plutôt qu'un numéro ayant reçu un nom de baptème emprunté au panthéon des musiciens célèbres ."




" Le travail par pupitre : Sous la responsabilité d' un gradé chaque catégorie d' instrument s' entrainait .Ici les tambours dans les allées du CAMP On reconnait parmi ces tambours : MORET,PALIS ,VEZIN,QUERON,GYMBOLISTA,MICHELET ."







" Pendant la "pause cigarette" les clairons et trompettes ont rejoint les tambours ."
 




Belles photos par pupitres des tambours et des clairons en 1978 .Chaque pupitre avait son "coin" d' entrainement dans le CAMP ou ses abords immédiats .Avec une pointe d'hmour les musiciens parlaient du" coin" des tambours et du "coin coin" des clairons .Ca va ? vous suivez ,ou bien je vous la refais ?







Prets pour la prestation nos petits musiciens sont superbes .Tous trois sont brevetés ce qui était le cas général pour la Batterie Fanfare  .Beau laçage "à la para" des rangers dont la guètre a été coupée pour donner un petit air de bottes de saut ...Ils portent les Fourragères et les pattes d' épaules  du 1° R.C.P




Les musiciens sont des occupants du Camp d' IDRON et des Parachutistes "comme les autres" .Ils aiment le répèter ...............
    Ils commencent la journée par une séance de sport , ils travaillent par pupitre puis executent des répétitions générales et calent tout cela au cours d' exercices d' évolution de parade .Pendant la période hivernale ils sautent ou tirent à peu près une fois par mois .Ils effectuent des sorties terrain et passent la nuit dehors comme les copains des compagnies .L' été le programme des activités musicales est tellement dense qu'ils doivent délaisser  la formation militaire toutes armes pour se consacrer quasi exclusivement à leur spécialité ..
 


Equipe de foot de la Musique en 1983 au stade PISSART SANTARELLI (le HAMEAU) pour un match contre la C.D.O.(cuisines) que la Musique gagnera 9 buts à 1 .Les musiciens ont revètu pour la circonstance un beau maillot orné de l'insigne de leur formation .On reconnait parmi les anciens GYMBOLISTA et FANTAUZZI .










Un joyeux groupe de musiciens rentrant de la CDO ( restaurant ) en chantant le célébre et provocateur "J' ai quelque chose de pointu qui me rentre ...!!" de gauche à droite BOULET (tambour chargé du foyer clandestin ..il y a prescription!!) NAQUER ( clairon , trompette) CASSOU (bugle et archiviste) BAUDOU (clairon trompette) FAVREAU (cymbales et archiviste) BAREYRE ( secrétaire)  Aux commandes de la tondeuse JEANDIN Yannick , cette tondeuse avait été achetée par Monsieur COURREGELONGUE , probablement grace aux bénéfices dégagés par l' activité occulte de BOULET ." 







"Les musiciens sont joyeux aussi bien quand ils unissent leurs talents pour planter des iris que lorsqu'ils se battent à coup de seaux d' eau ou de casques lourds remplis d' eau "

cliquez ici ►pour aller page 2

 

 

Musique 11° DP                 

   

cliquez ici pour signer le livre d'Or

 

 


campidron.fr  | campidron@wanadoo.fr