Accueil
AAMCI
Notes de l'auteur
LES NEWS DU SITE
PLAN DU SITE
LIVRE D'OR
Formulaire de contac
2° guerre mondiale
La neige et le feu
les premiers du 1°
avec les paras du 1°
les Vosges
l'Alsace
de Jebsheim à Avord
Création Pau / Idron
les entrées du Camp
vue sur le Camp
Idron/col de Fornel
Le Hameau
L' Abandon
Le Camp en Ruine
Epilogue
Le Camp en 2016
le temps de la BETAP
Humour II / 1° R.C.P
Humour Parachutiste
1° RCP en Indochine
Dien Bien Phu
Indochine
la 3° en Indochine
Moulins / Idron
Algérie (jumelles)
Algérie
Commandant PHILIPPON
Royal Auvergne  AFN
18° R.C.P. Algérie
18° RCP
1er RCP Algérie
L'escadron Algérie 1
L'escadron Algérie 2
L'escadron Algérie 3
L'escadron Algérie 4
L'escadron Algérie 5
Noir 1 en Algérie
1° RCP et le putsch
Moulins-les-Metz
Mort pour la France
Années 60 / CQG
Manuel et Moniteur
Mouchoirs d'Instruct
Poignards au 1° RCP
Gaines Individuelles
Les quilles
caricatures
Goliath
Para neige
Para neige 2
Les années Pinatel 1
Les années Pinatel 2
Les années Pinatel 3
Années 70
Témoignages 1971
Témoignages 1971 (2)
juillet 1971
Pentathlète (1)
Pentathlète (2)
Où est donc Gillou
Un ministre à Idron
La piste le camp (1)
La piste le camp (2)
Un Officier Para
Volontaire para 1
Volontaire para 2
Volontaire para 3
Volontaire para 4
Volontaire para 5
Volontaire para 6
Volontaire témoign..
Exercice N'DIAMBOUR
Exercice KATCHA-MAYU
Années 70/80 divers
Drakkar 1
Drakkar 2
Drakkar 3
le Camp de Ger
la 1° compagnie
la 1° en Allemagne
la 2° compagnie
La 2 sur le Caillou
la 3° compagnie
La 3 au Gabon
La 3 à la Réunion
la 4° compagnie
la compagnie d'appui
La C A à Bou Sfer
La Section RASURA
la Section RASURA 2
l'escadron de reconn
la CCS
l'ordinaire
la 12° compagnie
Musique 11° DP 1
Musique 11° DP 2
Musique 11° DP 3
Musique 11° DP 4
La meilleure façon..
Mémoire d'Anciens
Les 3 B
Hôtel SC Borde
Saint Michel
Chefs de corps
Héritage 1° RCP
Héritage/symbolique
Fanions du 1° RCP
Officiers Appelés
1 RCP camp de Souge
1er RCP PSO en stage
Ephémérides Souge
En stage à l'ETAP
Fanions du 9° RCP
Fanions du 14° RCP
Histo du 18° R.C.P.
Fanions du 18° RCP
Requiem Parachute
More Majorum
Prière d'un fanion
Général de Biré
Liste Brevets Para

 

 

page 3

 
Pendant le mois d' Octobre le 1° RCP opèrera dans l' AURES ou il retrouvera  EDGAR QUINET près de KENCHELLA puis s'installera en BOA à DJEMMORAH  à trente kilomètres au nord de BISKRA  pour fouiller des paysages grandioses au relief très propice à l'implantation de bandes rebelles .
 

 

   


 


                            " A coté de KHENCHELA contact avec une famille de nomades Il n' y a que des femmes et des enfants murés dans un mutiste de principe face à des étrangers dont ils ne parlent pas la langue ..Vue aérienne de DJEMMORAH ,palmeraie le long de l' Oued el ABDI  "
 

 

   


 


                             "Installation de la Base Opérationnelle Avancée à DJEMMORAH .Quand il était à PEHAU le Régiment vivait sous tentes 56 montées sur des emplacements bétonnés .En opération le train régimentaire emportait les tentes pour le montage des BOA ...ne restaient à PEHAU que les châlits métalliques en plein air ...En raison de leurs incessants déplacements les Chasseurs Parachutistes étaient  rodés aux montages / démontages de leur tente "
 

 

   


 


                                           " Escalade et désescalade sont particulièrement périlleuses Les tenues camouflées se fondent complètement dans le paysage rocheux""
 

 

   


 


                               " La colonne formée par Vert s' étire dans un paysage grandiose .Au premier plan une musette recouverte d'un panneau d' identification sol-air ."
 

 

   


 


       " VERT redescend dans le canyon pour regagner la BOA de DJEMMORAH .Les fells n' étaient pas au rendez vous du 1° RCP ..par contre une vingtaine d' entre eux a été abattue par le 2° REP "
 

 


                             Francis en observation . Derrière au sol une musette avec le triangle d'identification Vert de la compagnie MOSCONI "
 
 
En Novembre le 1° RCP est toujours dans l' AURES il passe de DJEMMORAH à CORNEILLE  à trente kilomètres à l' ouest de BATNA
 

 


                       " Bien que DJEMMORAH soit proche de BISKRA il y afait froid l' hiver et les Chasseurs Parachutistes aiment se regrouper autour d'un feu .Au second plan à droite Francis sourit "
 

 

   


 


                      "Embarquement de Vert 4 pour un héliportage sur le piton 2002 proche de CORNEILLE Le Chasseur Parachutiste de droite porte une musette TAP et a roulé son duvet dans la toile de tente  il est armé d'un FSA 49 / 56 Celui du milieu porte une musette TTA avec un panneau d'identification sol - air .Il a deux bidons au ceinturon et est armé d'un PM Mat 49 .Celui qui a pris pied dans la "banane " porte un sac bergham , c' est probablement le radio section ...Sur 2002 il fait froid mais la bonne humeur règne .Tous ont enfilé un anorak coupe vent .Ils s' amusent avec la carte du Chef de Section à  gauche un PM appuyé sur une musette TAP portant le triangle d'identification de la 1° Compagnie : Vert "
 

 

cap MOSCONI    


 


                       " Le 25 Novembre se déroule la passation de commandement entre le Capitaine MOSCONI et son successeur le Capitaine MARTRET  au Camp PEHAU . Le Capitaine MOSCONI vétéran de la Seconde Guerre Mondiale et de l' INDOCHINE jouissait d'un grand prestige aux yeux de ses hommes .Champion de parachutisme il avait fait un saut à près de 5000 mètres au dessus de PEHAU pour la Saint MICHEL et détenait le record du monde de saut à ouverture commandée sans inhalateur à 8 500 mètres "
 
Durant le mois de Décembre le 1° RCP reste dans l' AURES à RASSIRA à mi chemin entre BATNA et BISKRA ,ou il rayonne sur la région .NOEL se passe en BOA avant de partir s'installer à BATNA .Les derniers jours de 1960  Vert est  dans la région de BATNA ( BERNELLE ) ou une tempête de neige surprend les Chasseurs Parachutistes et rend problématiques les déplacements tant à pied qu' en véhicules  
 

 

COLONEL PLASSARD


                              " A son PC Ops le colonel PLASSARD a revêtu la djellabah locale pour se protéger du froid .L' idée du Putsch n' est probablement pas encore concrètement dans l' air ....a quoi peut bien penser le Chef de Corps du 1° RCP ? "
 
Francis SORO n' a conservé aucune photo de ses activités  de Janvier 1961 .....il a cependant participé à toutes les actions décrites  dans notre témoignage " NOIR 1 en ALGÉRIE 1961"  pour la même époque
 
En Février 1961 la I° compagnie du Capitaine MARTRET se retrouve dans la région de BISKRA à ZRIBET el OUED ( 70 kilomètres est de BISKRA )
 

 

   


 


                                               "Paysage saharien de ZRIBET el OUED "
 

 

SIDI OKBA    


 


                           " Le convoi du 1° RCP sur la piste de ZRIBET el OUED puis sur la route de SIDI OKBA  - BISKRA   "
 
Le 12 février le 1° RCP est de retour à PEHAU ou il est en alerte héliportée .
 

 


                            " Tout ou partie de la Section Vert 4 , au repos sur une BOA .On peut penser qu'il ne s' agit que de la voltige par exemple ...mais ce peut être aussi ce qui reste après un départ de contingent et avant l' arrivée de la relève .En effet la 1958 / 2B vient d' être démobilisée le 14 Février ."
 
Pour les mois de Mars et Avril se reporter aux témoignages " NOIR 1 en ALGÉRIE 1961 " et " Le 1° RCP et le Putsch d' Avril .."
 
  Quelques photos , trouvées parmi les souvenirs du Chasseur Parachutiste Francis SORO n' ont pas pu être datées avec certitude ou bien exactement situées .
 

 

   


 


                          " Passage obligé en descendant vers le Sud depuis PHILIPPEVILLE , CONSTANTINE a été photographiée depuis la caisse d'un camion "
 

 

   


 


                    " Vert 4 délivre un message humoristique hélas indéchiffrable : pourquoi s'intitulent ils LES REBELLES ?
 

 

   


 


                    " Cette paire de photos , comme la précédente ,prise en été sur une BOA ,montre Vert 4 arborer des panneau d'identification sol - air . Au centre en tenue camouflée le Capitaine MARTRET  commandant de compagnie de Vert . " 
 

 

   


 


                                               " Au Camp PEHAU le chasseur Parachutiste Francis SORO .en tenue cam et en tenue de sortie d' hiver type 1946 "
 

 


                    " Devant le PC du 1° RCP dit villa JEANNE d' ARC le colonel PLASSARD salue le Drapeau du Régiment .nous sommes en hiver car la sentinelle est revêtue de la tenue de drap modèle 1946 .Peut être pour le départ du Capitaine MOSCONI ..."
 
              Ce sont les dernières photos d' ALGÉRIE de Francis .

 

I° juillet 1961  Francis écrit  :

 
"La division ( 11° DLI ) est choisie pour rentrer en métropole,cette décision heureuse pour certains ne me plait pas ..................  j' attends pour faire ma mutation dans un régiment para stationné en AFN afin d' être près des miens en cas d'un soulèvement FLN ."
 
Francis demandera le rapport du Capitaine MARTRET Commandant de Compagnie qui refuse de le recevoir et délègue à son adjoint .Hélas Francis n'obtiendra  satisfaction ni pour sa mutation , ni pour l'obtention d'une permission , il envisage alors de "partir sans autorisation " pour rejoindre sa famille .....Finalement confronté à une situation inextricable ,la mort dans l' âme , il se résigne à obéir , il partira à METZ avec sa Section face à son destin , sans pouvoir revoir les siens .. ses camarades et ses chefs ont ils bien compris que contrairement aux autres Francis ne retourne pas chez les siens , mais les abandonne ?....
 
Nous connaissons la suite .....
 
On dit qu' au moment de mourir on revoit en accéléré toute sa vie ..........
C' est pour cela que  le rédacteur a choisi , après avoir décrit les évènement tragiques survenus à METZ les 22 et 23 Juillet 1961 , d' accompagner Francis dans cet ultime voyage , comme si son esprit revivait ces derniers mois de vie intense au service de sa Patrie l' ALGÉRIE FRANÇAISE .
 

 


                      " Relation par la presse locale des obsèques des parachutistes Francis SORO et Henri.BERNAZ , deux jeunes Français aux destins mèlés ."
 

 

   


 


                                   - " Chapelle ardente dressée à l' hopital LEGOUEST ou reposent Francis SORO et Henri.BERNAZ"

 

   


 


  

                                                                            "   " Après la célébration religieuse le Lieutenant du CHEYRON du PAVILLON prononce une allocution funèbre .Il souligne l'incohérence du sort qui a voulu que Francis trouve la mort en FRANCE métropolitaine de la main de vulgaires assassins , alors que pendant 14 mois il l' avait affrontée au détour de chaque piste des djebels Algériens face à des soldats ....il rend acte à Francis de ses qualités humaines et de ses vertus de soldat .Enfin en avance sur les décisions administratives il déclare " Sache que tes chefs et tes camarades ont déja inscrit dans leur cœur : SORO,Mort au Champ d'Honneur "Le Lt Colonel LAFONTAINE nouveau Chef de Corps confère à Francis SORRO la Médaille Militaire qu'il épingle sur son Béret Rouge "

 

 


                                                                    " Texte de citation attribuée au Chasseur Parachutiste Francis SORRO"
 

 


                                                                         " Diplôme de la Médaille Militaire conférée au Chasseur Parachutiste Francis SORO "
 

 


 " Le Lt Colonel LAFONTAINE et le Commandant VITASSE commandant respectivement le 1° RCP et le GLA salue les dépouilles des Parachutistes Francis SORO et Henri BERNAZ "

 

 

   


 


                                          " Le révérend Père VIRET Aumônier de la 11° DLI conduit le cortège qui enmène Francis vers sa dernière destination ."
 

 


                                                                        " Francis obtiendra en toute équité qu' à son nom soit accolée la mention MORT POUR LA FRANCE .
 
 
Il ne nous appartient pas de déterminer si Francis "est mort pour quelque chose " ou "pour rien " lui seul pourrait se risquer à répondre à cette question .
Nous ne pouvons qu' être affligés par la cruauté et l'incohérence de son destin .
Cependant nous savons bien que dans son esprit et dans son cœur ,ce soir la ,il poursuivait la mission qu'il s' était fixée : lutter pour sa Patrie l' ALGÉRIE FRANÇAISE .
Le Chasseur Parachutiste Francis SORO est MORT courageusement  POUR LA FRANCE .................
 
 
 Le rédacteur remercie Monsieur René SORO frère de Francis et Monsieur Alexis GERVEZ ancien du 1° RCP pour leur aide à constituer ce témoignage qui se veut un hommage à Francis .

 

 

      www.1rcp.fr

Retour

campidron.fr  | campidron@wanadoo.fr