Accueil
AAMCI
Notes de l'auteur
LES NEWS DU SITE
PLAN DU SITE
LIVRE D'OR
Formulaire de contac
2° guerre mondiale
La neige et le feu
les premiers du 1°
avec les paras du 1°
les Vosges
l'Alsace
de Jebsheim à Avord
Création Pau / Idron
les entrées du Camp
vue sur le Camp
Idron/col de Fornel
Le Hameau
L' Abandon
Le Camp en Ruine
Epilogue
Le Camp en 2016
le temps de la BETAP
Humour II / 1° R.C.P
Humour Parachutiste
1° RCP en Indochine
Dien Bien Phu
Indochine
la 3° en Indochine
Moulins / Idron
Algérie (jumelles)
Algérie
Commandant PHILIPPON
Royal Auvergne  AFN
18° R.C.P. Algérie
18° RCP
1er RCP Algérie
L'escadron Algérie 1
L'escadron Algérie 2
L'escadron Algérie 3
L'escadron Algérie 4
L'escadron Algérie 5
Noir 1 en Algérie
1° RCP et le putsch
Moulins-les-Metz
Mort pour la France
Années 60 / CQG
Manuel et Moniteur
Mouchoirs d'Instruct
Poignards au 1° RCP
Gaines Individuelles
Les quilles
caricatures
Goliath
Para neige
Para neige 2
Les années Pinatel 1
Les années Pinatel 2
Les années Pinatel 3
Années 70
Témoignages 1971
Témoignages 1971 (2)
juillet 1971
Pentathlète (1)
Pentathlète (2)
Où est donc Gillou
Un ministre à Idron
La piste le camp (1)
La piste le camp (2)
Un Officier Para
Volontaire para 1
Volontaire para 2
Volontaire para 3
Volontaire para 4
Volontaire para 5
Volontaire para 6
Volontaire témoign..
Exercice N'DIAMBOUR
Exercice KATCHA-MAYU
Années 70/80 divers
Drakkar 1
Drakkar 2
Drakkar 3
le Camp de Ger
la 1° compagnie
la 1° en Allemagne
la 2° compagnie
La 2 sur le Caillou
la 3° compagnie
La 3 au Gabon
La 3 à la Réunion
la 4° compagnie
la compagnie d'appui
La C A à Bou Sfer
La Section RASURA
la Section RASURA 2
l'escadron de reconn
la CCS
l'ordinaire
la 12° compagnie
Musique 11° DP 1
Musique 11° DP 2
Musique 11° DP 3
Musique 11° DP 4
La meilleure façon..
Mémoire d'Anciens
Les 3 B
Hôtel SC Borde
Saint Michel
Chefs de corps
Héritage 1° RCP
Héritage/symbolique
Fanions du 1° RCP
Officiers Appelés
1 RCP camp de Souge
1er RCP PSO en stage
Ephémérides Souge
En stage à l'ETAP
Fanions du 9° RCP
Fanions du 14° RCP
Histo du 18° R.C.P.
Fanions du 18° RCP
Requiem Parachute
More Majorum
Le BF au Cambodge
Prière d'un fanion
Général de Biré
Liste Brevets Para

 

                                                                        SEANCE de SAUT à GER-BOIS d'AZET le 1° novembre 2017

Ce premier novembre 2017 la meteo est idéale pour aller observer et photographier des oiseaux sur les Landes du Plateau de GER entre le BOIS d' AZET et les champs de tir . Il risque aussi d'y avoir des passages de migrateurs . Un jour férié les militaires ne seront pas là. .Toutes les conditions sont réunies pour une bonne matinée de calme en compagnie des oiseaux , des chevreuils .... 

   

          " Il y a du monde ! Une ambulance et des parachutistes qui viennent visiblement de sauter ."
 Autrefois , en un temps que les moins de 50 ans ne peuvent pas connaître , le rassemblement se faisait de l'autre coté de la piste ,au point de réintégration des parachutes . L'ornithologue amateur va saluer ce qui parait être des cadres responsables, demander l'autorisation d'assister au largage , de faire des photos ,et de continuer sa route en direction du sud  entre deux largages ." 

   

             " Un C130 court, qui n' a pas l'air français se présente à l'est du château d'eau de GER en BEARN. Curieux oiseau mais belle bête ! ! "
 

 La ZS de GER-BOIS d'AZET est celle que les anciens ont connu, elle a été nettement améliorée et prolongée vers le sud  dans l' axe de largage   Une nouvelle zone de mise à terre a été créée sur son Est , pratiquement en parallèle .

Sur le plan :
La flèche rouge indique la capitale de tir
Le repère 1 en début de ZS est le point de regroupement après saut .

Le repère 3 sur une petite élévation de terrain ou a été aménagée une
aire de poser d' hélicoptère (jouxtant une citerne d' eau) dans le cadre
de la lutte contre l'incendie  .C' est sur ce point que se tient la
cellule que nous appelions l'Officier de ZS et l' équipe de marquage .

En vert fluo l'itinéraire de regroupement (goudronné ) qui le 1°Novembre
était confondu avec l' axe de largage

 Le repère 6 indique l' emplacement du château d' eau GER en BEARN
Le repère 5 indique le parking autrefois dénommé Parking BOMAP 

   

                                                                                                           Le premier Largage 

   

            Les parachutes sont des E.P.I...(Ensemble de Parachutage Individuel) Ils sont toujours en service depuis 40 ans !! Vieil avion d' arme : vieux parachute cela au moins est cohérent .

Depuis 2010 le nouveau système dit EPC (Ensemble de Parachutage de Combat) devait être progressivement mis en place ...L' avion A 400 M a
démontré quelques incompatibilités avec la mise à terre par saut à ouverture automatique et par saut à ouverture commandée .Il suffit donc
de prolonger la vie des avions C130 et C160 et de sauter avec les vieux parachutes ! ! 

  

 

                                      C'est tout simplement beau .Tout est en harmonie ,la lumière ,le paysage, les coupoles éclairées par le soleil .... 

                                                           La zone de saut remarquablement entretenue conserve un aspect sauvage . 

   

 Les premiers sautants (.. .antes ) hi hi hi.. l' écriture inclusive enrichit le commentaire Non ?
Les premiers sautants donc, arrivent au point de regroupement. La piste centrale a été goudronnée, cet axe constitue hors cadre tactique l'itinéraire de regroupement . 

   

 Rapidement ,dans le calme, le premier avion se regroupe .Certains portent le casque en plastique de couleur verdatre destiné aux sauts d' instruction et d' entretien . C' est bien le cas ce 1° novembre ou les sauts sont effectués sans armes ni gaines ..La veste qui se porte sous le gilet pare balles n'est camouflée
que sur les manches .Cela surprend les anciens .Question d' habitude .

 L' avion largue pour la seconde fois .L'ornithologue amateur a obtenu l' autorisation de continuer à faire des photos depuis le point de regroupement . 

   

                                            Plus de 40 voilures épanouies. La lumière est vraiment du coté du photographe ce matin. 

   

 

   

       Seul un petit souffle d' air donne vie aux coupoles qui s' affaissent mollement .Dans le lointain le C130 se dirige vers TARBES OSSUN. 

   

           Dans un décor qui évoque la palette des impressionnistes deux parachutistes procèdent au pliage sommaire. L'ornithologue amateur intrigué par le soin apporté au pliage sommaire  des parachutes s'en ouvre à un parachutiste :Bravo  vous faites bien  minutieusement le pliage sommaire !! Oui on a intérêt si 
l'on veut continuer à sauter ,car ces parachutes sont très vieux et l'on doit en prendre soin . "

   

   L'ornithologue amateur marche en direction du sud sur l' axe de regroupement en admirant les couleurs de l' automne naissant ..Se découpant sur le bleu des Pyrénées le C 130 vient de décoller de TARBES OSSUN. 

   

    Le C 130 prend un virage à gauche et remonte la ZS par l' Est .Au fond à gauche le Pic du MIDI de BIGORRE .Après un nouveau virage près du château d' eau de GER en BEARN il s' aligne et commence le troisième largage .Toutes les séquences avant l'ouverture du parachute figurent sur cette photo. 

   

            " Couché sur le dos ,rien de tel pour profiter pleinement du largage .Les photos révèlent bien les positions de sortie " 

   

      29 coupoles déployées. L'avion n'est pas à sa capacité maximum de sautants car il est équipé de ses chemins de roulement pour le largage de charges palétisées. 

   

  " Les parachutistes ont pris  la position d' atterrissage Comme il n' y a pas de vent ils tractionnent tous sur l' avant quelle que soit leur orientation .Le Château d' Eau de GER en BEARN parait bien proche.En fait il est à au moins 1 kilomètre des parachutistes arrivés en début de ZS "

   

  " C' est de ce point destiné à la lutte contre le feu , un peu surélevé que se tient le  responsable des liaisons avec l' avion. Il est aussi en liaison avec un radio qui se tient au point de regroupement . En fait c'est un Sergent qui tient le rôle autrefois dévolu à un moniteur Officier ou Sous Officier. Un impératif: parler Anglais. Il détient une qualification décernée par l'E.T.A.P. Sur les deux véhicules une P4 mais aussi un véhicule de la mème gamme (?) dans une version très moderne qui a été mis en place la veille de la séance de saut. De son poste le Sergent voit le déroulement complet du largage, de la sortie au poser .

- il y a des constantes afin de ne pas trop dépayser les anciens : la batte à feu n' a pas changé .

   

  " Ce matin ,les chasseurs locaux avaient organisé une battue aux sangliers ..Ils viennent voir ce qui se passe. Ils auraient certainement préfèré que les militaires fasse la tournée des Monuments aux Morts au lieu de créer une telle agitation sur le Camp de GER. Chevreuils et sangliers doivent bien s' amuser au coeur de leurs taillis. Au premier plan une citerne camouflée ,C' est une réserve d'eau pour la lutte contre le feu " 

 Le C 130 est de retour pour un quatrième largage.De ce poste d'observation on a l'impression de presque pouvoir le toucher.

     Le C 130 est de retour pour un quatrième largage.De ce poste d'observation on a l'impression de presque pouvoir le toucher. Ce n' est pas un avion Français mais Autrichien loué pour la semaine . Pour le rentabiliser au mieux on convoque des sautants de toute la 11° BP et l'on fait abstraction des jours fériés. Autrefois ces
séances étaient désignées :Séance E.O.D.-éléments organiques.

 

 Vu de profil depuis notre position à l' est de la ZS     A moins que ce ne soit un effet d'optique , ce parachutiste crapahute sur la coupole d'un copain

 " Vu de profil depuis notre position à l' est de la ZS. A moins que ce ne soit un effet d'optique , ce parachutiste crapahute sur la coupole d'un copain ." 

   

                             " Devant l'observatoire une cible en gravier . Dans le fond arrivée en lisière tout près du point de regroupement " 

Cette photo indique au lecteur le pourquoi de:  GER en BEARN . C'est une manière de pub très visible depuis l' autoroute toute proche .     Le radio , attendant le prochain largage est assis contre une buse  et lit tranquillement à proximité d'une batte à feu.

  Prenant congé de l'équipe de liaison avec l' avion , l'ornithologue amateur se dirige vers Le Château d' Eau de GER en BEARN d'ou il voit parfaitement le point de regroupement avec l' ambulance .
Le radio , attendant le prochain largage est assis contre une buse  et lit tranquillement à proximité d'une batte à feu..Cette photo indique au lecteur le pourquoi de:  GER en BEARN . C'est une manière de pub très visible depuis l' autoroute toute proche . 

   

  Le C 130 se présente pour un cinquième largage. Le spectacle attire des curieux qui arrêtent leur voiture sur un chemin parallèle à l' autoroute et libre d' accès . 

Une quarantaine de coupoles épanouies    

                                                                                               " Une quarantaine de coupoles épanouies " 

   

" Beau dégradé de bleus sur les Pyrénées . Les parachutes font le spectacle devant l'impassible théâtre de la nature (Le lecteur aura reconnu cette citation d' Alfred de VIGNY ..non ? ) Le poète  Capitaine au 55°Régiment d' Infanterie de Ligne a été en garnison à PAU ou son régiment  s' est installé au Chateau en
1824. C' est dans les PYRENEES ou il s' ennuyait quelque peu ,rèvant de gloire dans un hypothétique affrontement avec les Espagnols, qu'il a écrit ses plus beaux textes . 

   

                                                                                    " Les derniers parachutistes se posent en douceur "

- L' ornithologue amateur se dirige vers le parking ou l' attend son véhicule . 

    D' autres véhicules y stationnent . Camions et cars font des navettes entre TARBES OSSUN et la ZS de GER BOIS d'AZET

              " D' autres véhicules y stationnent . Camions et cars font des navettes entre TARBES OSSUN et la ZS de GER BOIS d'AZET ." 

     Les parachutes ne se réintègrent pas au point de regroupement mais à l' embarquement

                                                        " Les parachutes ne se réintègrent pas au point de regroupement mais à l' embarquement ".

 Le système avec les camions de l' ETAP et de l'antenne BOMAP , que les anciens ont bien connu, n' existe plus .

         Cette séance de saut fut une magistrale démonstration de professionnalisme , de maîtrise , de courtoisie de tous, jeunes et moins jeunes auxquels je me suis adressés .

En prime l'harmonie et la beauté étaient au rendez vous !!

Le rédacteur, ornithologue à ses heures, conclue en citant le Général R.de BIRE ancien chef de corps du 1°RCP.

" Nos successeurs font aussi bien que nous faisions et mème probablement mieux "



                                                                                  "  MORE MAJORUM "



 

  www.campidron.fr

 

 


campidron.fr  | campidron@wanadoo.fr