Accueil
AAMCI
Notes de l'auteur
LES NEWS DU SITE
PLAN DU SITE
LIVRE D'OR
Formulaire de contac
2° guerre mondiale
La neige et le feu
les premiers du 1°
avec les paras du 1°
les Vosges
l'Alsace
de Jebsheim à Avord
Création Pau / Idron
les entrées du Camp
vue sur le Camp
Idron/col de Fornel
Le Hameau
L' Abandon
Le Camp en Ruine
Epilogue
le temps de la BETAP
Humour II / 1° R.C.P
Humour Parachutiste
1° RCP en Indochine
Dien Bien Phu
Indochine
la 3° en Indochine
NIEUPORT
Moulins / Idron
Algérie (jumelles)
Algérie
Commandant PHILIPPON
Royal Auvergne  AFN
18° R.C.P. Algérie
18° RCP
1er RCP Algérie
L'escadron Algérie 1
L'escadron Algérie 2
L'escadron Algérie 3
L'escadron Algérie 4
L'escadron Algérie 5
Noir 1 en Algérie
1° RCP et le putsch
Moulins-les-Metz
Mort pour la France
Années 60 / CQG
Manuel et Moniteur
Mouchoirs d'Instruct
Poignards au 1° RCP
Gaines Individuelles
Les quilles
caricatures
Goliath
Para neige
Para neige 2
Les années Pinatel 1
Les années Pinatel 2
Les années Pinatel 3
Années 70
Témoignages 1971
Témoignages 1971 (2)
juillet 1971
Pentathlète (1)
Pentathlète (2)
Où est donc Gillou
Un ministre à Idron
La piste le camp (1)
La piste le camp (2)
Un Officier Para
Les Milans
Volontaire para 1
Volontaire para 2
Volontaire para 3
Volontaire para 4
Volontaire para 5
Volontaire para 6
Volontaire témoign..
Exercice N'DIAMBOUR
Exercice KATCHA-MAYU
Années 70/80 divers
La Finul 1980
Drakkar 1
Drakkar 2
Drakkar 3
le Camp de Ger
la 1° compagnie
la 1° en Allemagne
la 2° compagnie
La 2 sur le Caillou
la 3° compagnie
La 3 au Gabon
La 3 à la Réunion
la 4° compagnie
la compagnie d'appui
La C A à Bou Sfer
La Section RASURA
la Section RASURA 2
l'escadron de reconn
la CCS
l'ordinaire
la 12° compagnie
Musique 11° DP 1
Musique 11° DP 2
Musique 11° DP 3
Musique 11° DP 4
La meilleure façon..
Mémoire d'Anciens
Les 3 B
Hôtel SC Borde
Saint Michel
Chefs de corps
Héritage 1° RCP
Héritage/symbolique
Fanions du 1° RCP
Officiers Appelés
1 RCP camp de Souge
1er RCP PSO en stage
Ephémérides Souge
En stage à l'ETAP
Fanions du 9° RCP
Fanions du 14° RCP
Histo du 18° R.C.P.
Fanions du 18° RCP
Requiem Parachute
More Majorum
Le BF au Cambodge
Prière d'un fanion
Général de Biré
Le Camp en 2016
Liste Brevets Para

 

LES MILANS PAGE 1/2

                                                                                                   -  PAGE 1/2  -

-La Compagnie d' Appui du 1°Régiment de Chasseurs Parachutistes était dotée de moyens de Reconnaissance (Section d' Eclairage et de Reconnaissance, )  d'Anti-Chars (ENTAC. MILAN . )  de Mortiers ( 81m/m .120 m/m ) d'Appui Anti Aérien (12/7 puis canon de 20 m/m) :

La composition de cette Compagnie a évolué en fonction des missions qui lui étaient confiées et des matériels dont elle était dotée . Son emploi dépendait de l' idée que le chef de corps se faisait de l'engagement opérationnel de son Régiment . Ainsi tous les moyens pouvaient ils rester à la C.A , ou bien une partie de ces moyens pouvait être affectée (groupe mortiers ,groupe  Milans ) aux Compagnies de Combat de Voltige ...
Pendant la période qui nous intéresse (1984-1999, séjour au Camp de SOUGE ) la Section Anti-chars sur jeeps  était dotée de Missiles anti-chars MILAN .

►C'est cette Section MILAN que nous allons décrire .

  Insigne de la C.A. Le missile MILAN est figuré par la silhouette élégante du rapace

                                                        Insigne de la C.A. Le missile MILAN est figuré par la silhouette élégante du rapace

Ce tableau extrait de -Le combat du groupe et de la Section Milan-présentant le Groupe de Commandement , le Groupe de tir et l' Equipe Munitions ,appelle quelques remarques .

  Ce tableau extrait de -Le combat du groupe et de la Section Milan-présentant le Groupe de Commandement , le Groupe de tir et l' Equipe Munitions ,appelle quelques remarques .
La Section MILAN sera dotée de 3 puis 4 Groupes de Tir .Les P.M. Mat 49 et F.S.A. Mas 49/56 Seront remplacés par le FAMAS au fur et à mesure de sa perception par le 1° R.C.P.

             Notice éditée par l' Ecole d' Application de l' Infanterie en 1976. L' E.A.I. Éditait de remarquables notices provisoires dans l' attente de parution d'un règlement  qui tardait parfois à venir ...
Que les maniaques de la sécurité soient rassurés tous les documents auxquels le rédacteur fera référence sont en vente libre . Par ailleurs le MILAN devenu obsolète a été remplacé par un autre système d'arme anti-chars.

   N' étant pas spécialiste en la matière, le rédacteur fera référence à des documents réglementaires correspondant à l'époque concernée . Règlements obsolètes acquis librement dans le commerce en ligne .

             -   INF 301/5E du 2 avril 1976
             -   MAT 1655 édition 1978
             -   MAT 1693 édition 1974 mise à jour en 1988


 
   Présentation du Missile Antichars MILAN

 

 Emballage logistique du MILAN

                                                                                         Emballage logistique du MILAN 

  Le poste de tir

                                                                                                      Le poste de tir 

 

    Transport du matériel

                                                                                               Transport du matériel 

 Croisillon support et fagot de 4 munitions

                                                                                   Croisillon support et fagot de 4 munitions

   ►CAYLUS :                                               

           Les 24 et 25 Janviers 1989 La SAC du 1°R.C.P.  à rendez vous à CAYLUS pour une évaluation technique .
Le Colonel de LOUSTAL est Chef de Corps ,Le Général M.GUIGNON commande la 11° D.P.

                Mise en place de deux pièces Milan aux ordres du Chef de Groupe .Les postes de tir sont fixés sur les trépied pour un tir au sol . Les tireurs sont dotés d'un P.A. Mac 50.Les chefs de pièces d'un Famas. Ces derniers portent les munitions .Tous ont l' A.N.P. (masque à gaz) au ceinturon .

   

              Une pièce en batterie à gauche et une autre à droite prêtes à tirer . Couchés les tireurs et les chefs de pièce .Au centre debout , le contrôleur (béret bleu), et les cadres de la S.A.C.casqués .Le contrôleur juge la qualité des tirs et attribue une notation de qualification technique Sur un emballage logistique un écran (ordinateur?)  

Pièce prête à tirer . La main droite sur la poignée de commande en site, la main gauche sur la poignée de mise de feu    

                             Pièce prête à tirer . La main droite sur la poignée de commande en site, la main gauche sur la poignée de mise de feu 

 Le tireur a la main gauche sur la poignée de mise de feu     Le tir est imminent car tout le monde se protège les oreilles

                     Le tireur a la main gauche sur la poignée de mise de feu . Le tir est imminent car tout le monde se protège les oreilles 

   Ouverture du feu alternativement à gauche et à droite    

          Ouverture du feu alternativement à gauche et à droite .A droite on voit le spot lumineux  qui permet de suivre la trajectoire du missile 

Le départ du coup n' est pas très discret     Au combat le tireur doit envisager de changer d' emplacement après chaque  tir de missile

         Le départ du coup n'est pas très discret . Au combat le tireur doit envisager de changer d' emplacement après chaque tir de missile 

Au départ du coup le tube est éjecté vers l' arrière     Sur la photo de droite on voit le nuage de fumée, les flammes de la mise à feu , le tube éjecté et le missile (tête bleue donc munition  à tête inerte) qui vient partir

                Au départ du coup le tube est éjecté vers l' arrière . Sur la photo de droite on voit le nuage de fumée, les flammes de la mise à feu , le tube éjecté et le missile (tête bleue donc munition  à tête inerte) qui vient partir .

Deux belles photos     prises exactement au départ du coup et qui montrent la fumée , la flamme , le tube et le missile .

                 Deux belles photos , prises exactement au départ du coup et qui montrent la fumée , la flamme , le tube et le missile .

 Au départ du coup l'opercule (rouge ) qui assure l' étanchéité à l' avant du tube est expulsée .    

                                  Au départ du coup l'opercule (rouge ) qui assure l' étanchéité à l' avant du tube est expulsée .

    Sur ces deux clichés on voit nettement le spot lumineux et le petit nuage de fumée qui marquent la trajectoire du missile     

               Sur ces deux clichés on voit nettement le spot lumineux et le petit nuage de fumée qui marquent la trajectoire du missile.

Les Tirs effectués , deux pièces quittent le pas de tir emmenant les déchets de tir .     Deux nouvelles pièces  se dirigent vers leur emplacement de batterie ou attendent les Chefs de Pièce avec les munitions .

    Les Tirs effectués , deux pièces quittent le pas de tir emmenant les déchets de tir .Tubes , bouchons avant et arrière ,boîtiers de jonction . Deux nouvelles pièces  se dirigent vers leur emplacement de batterie ou attendent les Chefs de Pièce avec les munitions . 

   

         La pièce de droite va être approvisionnée On voit au sol les bouchons avant et arrière du missile qui va  être fixé sur le poste de tir .La pièce de gauche est prête à tirer. 

  Pièces en attente , tir imminent    

                                                                              Pièces en attente , tir imminent 

   

                                                                               Les deux pièces viennent de faire feu ! 

     Phase de guidage pour la pièce de droite

                            Phase de guidage pour la pièce de droite .Le spot lumineux est bien visible à droite de la binoculaire. 

 Déchets de tir Al' arrière deux tubes    

              Déchets de tir Al' arrière deux tubes , à l'avant du poste de tir les perches servant de guide au fil de télécommande .Ce fil se déroule depuis le poste de tir jusqu' à la cible . 1900mètres de fil pour la portée maximale atteinte en 12 secondes. 

  -Après le contrôle de tir pièce à terre ,contrôle du tir depuis la jeep . 

 Le Général M.GUIGNON observe les tirs     un Groupe se prépare pour le tir au sol et pour le tir sur jeep  à partir d'une colonne sur laquelle est fixé le poste de tir.

         Le Général M.GUIGNON observe les tirs cependant qu'un Groupe se prépare pour le tir au sol et pour le tir sur jeep  à partir d'une colonne sur laquelle est fixé le poste de tir. 

Tir sur jeep . Au premier plan jeep de Chef de Groupe et jeep de Chef de Section .    

                                                  Tir sur jeep . Au premier plan jeep de Chef de Groupe et jeep de Chef de Section . 

   

     Départ de coup . Le tir s' effectue dans le sens contraire de la marche . Au sol le Chef de Groupe et le Conducteur .On voit l' éjection du tube. 

     Un missile vient de partir

       Un missile vient de partir On voit sur la photo ou le tir est orienté à droite  , dans le même alignement l' éjection du tube , le poste de tir , le missile en début de trajectoire . 

 -Après l' évaluation de jour vient l' évaluation de nuit .

Cette trajectoire illustre le mode de visée par pré-pointage puis récupération du missile et guidage jusqu' à l'objectif . »

             La nuit rend plus facile pour le spectateur de suivre la trajectoire du missile . Cette trajectoire illustre le mode de visée par pré-pointage puis récupération du missile et guidage jusqu' à l'objectif .

                                                                                 Pré-pointage et guidage jusqu'à l'objectif 

   Départ du coup pré-pointage et guidage    

                                                                                      Départ du coup pré-pointage et guidage

  Au départ du coup la trajectoire est montante ,puis elle devient brusquement rectiligne Ce changement d' angle de site doit correspondre à la récupération du missile et au guidage sur l' objectif    

           Au départ du coup la trajectoire est montante ,puis elle devient brusquement rectiligne Ce changement d' angle de site doit correspondre à la récupération du missile et au guidage sur l' objectif.

   

            

   

                                                                        Feu d' artifice ...Le photographe se fait plaisir  

►CANJUERS Février 1994

Le colonel LEROY est Chef de Corps .
Le Général GOBILLIARD est dans la moitié de sa première et unique année de Commandement de la 11°  D.P. 

Il ne fait pas bien chaud ce matin de Février 1994 à CANJUERS    

        Il ne fait pas bien chaud ce matin de Février 1994 à CANJUERS. Le Général s' entretient avec le Chef de la SAC juste avant le début des tirs 

  Vues du champ de tir sur lequel vont évoluer des objectifs mobiles figurant un déplacement de chars .    

                                  Vues du champ de tir sur lequel vont évoluer des objectifs mobiles figurant un déplacement de chars .  

 La SAC entame sa progression vers sa ligne de mise en batterie    

      La SAC entame sa progression vers sa ligne de mise en batterie .Tous les parachutistes sont revêtus des vêtements N.B.C. L' ANP est encore au ceinturon .  

   Aux charges transportées et aux équipements on reconnaît les fonctions de tireur,Chef de Pièce , Chef d' Equipe ..    

                       Aux charges transportées et aux équipements on reconnaît les fonctions de tireur,Chef de Pièce , Chef d' Equipe ...  

 Gros plan sur la poignée de mise de feu du poste de tir .

                                                                       Gros plan sur la poignée de mise de feu du poste de tir . 

   

                                                              Chefs d'équipe , de groupe , de section sont identifiables à leurs cartes 

  Les tenues NBC protègent également du froid , ce qui n' est pas un luxe ce matin    

                                                    Les tenues NBC protègent également du froid , ce qui n' est pas un luxe ce matin 

 Tireur portant à dos son poste de tir fixé sur l' affût trépied pour le tir à terre    

                                                    Tireur portant à dos son poste de tir fixé sur l' affût trépied pour le tir à terre  

     La SAC atteint la zone de regroupement ou les pièces attendent d' être invitée à prendre leur emplacement de tir

                                 La SAC atteint la zone de regroupement ou les pièces attendent d' être invitée à prendre leur emplacement de tir 

Installation de la pièce      L' emplacement vu de loin dans le paysage

                                                                 Installation de la pièce - L'emplacement vu de loin dans le paysage  

   

                                                                         Repérage du secteur d'observation et vérification du poste de tir

  Pièce prête à faire feu    

                                                                                           Pièce prête à faire feu  

    Gros plan sur les déchets, bouchons avant et arrière ,tubes  et en premier plan perches guide du fil de télécommande

               Tir effectué . Gros plan sur les déchets, bouchons avant et arrière ,tubes  et en premier plan perches guide du fil de télécommande

 

 

  ► pour aller à la page 2 du sujet cliquez ici •

 

       www.1rcp.fr 

 

 

Suite

campidron.fr  | campidron@wanadoo.fr