Accueil
AAMCI
Notes de l'auteur
LES NEWS DU SITE
PLAN DU SITE
LIVRE D'OR
Formulaire de contac
2° guerre mondiale
La neige et le feu
les premiers du 1°
avec les paras du 1°
les Vosges
l'Alsace
de Jebsheim à Avord
Création Pau / Idron
les entrées du Camp
vue sur le Camp
Idron/col de Fornel
Le Hameau
L' Abandon
Le Camp en Ruine
Epilogue
Le Camp en 2016
le temps de la BETAP
Humour II / 1° R.C.P
Humour Parachutiste
1° RCP en Indochine
Dien Bien Phu
Indochine
la 3° en Indochine
Moulins / Idron
Algérie (jumelles)
Algérie
Commandant PHILIPPON
Royal Auvergne  AFN
18° R.C.P. Algérie
18° RCP
1er RCP Algérie
L'escadron Algérie 1
L'escadron Algérie 2
L'escadron Algérie 3
L'escadron Algérie 4
L'escadron Algérie 5
Noir 1 en Algérie
1° RCP et le putsch
Moulins-les-Metz
Mort pour la France
Années 60 / CQG
Manuel et Moniteur
Mouchoirs d'Instruct
Poignards au 1° RCP
Gaines Individuelles
Les quilles
caricatures
Goliath
Para neige
Para neige 2
Les années Pinatel 1
Les années Pinatel 2
Les années Pinatel 3
Années 70
Témoignages 1971
Témoignages 1971 (2)
juillet 1971
Pentathlète (1)
Pentathlète (2)
Où est donc Gillou
Un ministre à Idron
La piste le camp (1)
La piste le camp (2)
Un Officier Para
Volontaire para 1
Volontaire para 2
Volontaire para 3
Volontaire para 4
Volontaire para 5
Volontaire para 6
Volontaire témoign..
Exercice N'DIAMBOUR
Exercice KATCHA-MAYU
Années 70/80 divers
Drakkar 1
Drakkar 2
Drakkar 3
le Camp de Ger
la 1° compagnie
la 1° en Allemagne
la 2° compagnie
La 2 sur le Caillou
la 3° compagnie
La 3 au Gabon
La 3 à la Réunion
la 4° compagnie
la compagnie d'appui
La C A à Bou Sfer
La Section RASURA
la Section RASURA 2
l'escadron de reconn
la CCS
l'ordinaire
la 12° compagnie
Musique 11° DP 1
Musique 11° DP 2
Musique 11° DP 3
Musique 11° DP 4
La meilleure façon..
Mémoire d'Anciens
Les 3 B
Hôtel SC Borde
Saint Michel
Chefs de corps
Héritage 1° RCP
Héritage/symbolique
Fanions du 1° RCP
Officiers Appelés
1 RCP camp de Souge
Ephémérides Souge
En stage à l'ETAP
Fanions du 9° RCP
Fanions du 14° RCP
Histo du 18° R.C.P.
Fanions du 18° RCP
Requiem Parachute
Prière d'un fanion
Général de Biré
Liste Brevets Para

 

 

( vous êtes page 5 et fin )

 

Après quelques deux semaines passées dans leurs bases arrières de l' ALGEROIS les compagnies mises en alertes rejoignent par la route la région de BORDJ BOU ARRERIDJ .Le Régiment fait partie du groupement "B " de l' Opération ETEINCELLES , destinée à nettoyer le Massif du HODNA.



 Une halte au bord d' une vigne pour se dégourdir les jambes et casser la croute .Dans le dos de ces paras une sacoche porte grenades à fusil .On entrevoit également les porte grenades à main et le bidon .Il faut ajouter à cela les portes chargeurs de fusil , la baïonnette ....Il ne reste plus guère de place autour du ceinturon .



 Le 8 Juillet l' ESCADRON est héliporté sur le KEF el ASSA pour bivouaquer .



 

Quand les bivouacs sur zone d' action doivent durer il faut organiser des "corvées de bois" pour entretenir les feux de cuisine et de veillée .
 
 
 
 
 
Le 9 Juillet 1959 . .Une bande sera accrochée ,elle donnera l' assaut du Régiment et perdra 11hommes mais parviendra à échapper à la destruction .Le Caporal DOUADI sera blessé ainsi que le chasseur parachutiste PEYROLLES .


Caporal DOUADI , le premier à gauche des décorés .Il a perdu son insigne de beret .
 
Ce bilan sera alourdi le 10 Juillet par le décès accidentel du 1° classe DE RIEDMATTEN et la blessure du Caporal armand POURTEAU
Le 14 Juillet l' ESCADRON défile dans le DJEBEL du HODNA
 
 
 
Le 20 juillet le 1° R.C.P. est de retour dans ses bases.
 
Le 23 juillet à nouveau en opération l' ESCADRON bivouaque dans la région de FORT NATIONAL .


Bivouac pour passer la nuit entre deux opérations .
 
Le 25 Juillet 1959 l'ESCADRON abat deux rebelles et traquera pendant encore deux semaines des éléments de l' A.L.N. très mobiles .


Certains tireurs sélectionnés sont dotés de Fusils à lunette .Ce sont des FSA 49/56 dits de précision .Ils permettent jusqu' à 400mètres des tirs ajustés .En fait la nature du terrain ou se réfugient les rebelles offre rarement des possibilités de tir à de telles distances.
 
Le 12 Aout 1959 Bien que presque continuellement en opération durant le mois d' Aout  l' ESCADRON ne rencontre  l' ennemi que le 12 où il abat 9  rebelles .


 Outre les rebelles abattus dans la région de DRA EL MIZAN l' ESCADRON fait des prisonniers .Ici ce sont des suspects , agents de l' O.P.A. plutot que des soldats de l' ALN .



Son groupe  sur la ligne de bouclage , ce Sergent a retrouvé le reflexe des vieux blédards et improvisé un couvre nuque de fortune .
 


Le soir quand aucune action de nuit n' est prévue les compagnies bivouaquent près de BOGHNI .La bonne humeur est de mise à l' ESCADRON ou certains confectionnent  des crèpes .
 
Le 4 Septembre 1959 L' ESCADRON abat deux rebelles dans le secteur de MECHTRAS .Aprés avoir beaucoup crapahuté  sans obtenir de contacts avec les rebelles l' ESCADRON fète au sein du Régiment la SAINT MICHEL dans ses cantonnements .Une kermesse est organisée qui connaitra un énorme succès .


Le dimanche  27 Septembre la SAINT MICHEL du 1° R.C.P. est organisée à AIN TAYA Le matin le Général CHALLE Commandant en Chef des Forces en ALGERIE remet la croix de Commandeur de la Légion d' Honneur au Capitaine BIZARD
 
 
Des le lendemain la chasse aux rebelles reprend dans la région de DRA el MIZAN
 
Octobre 1959 voit se succéder les opérations auxquelles participe l' ESCADRON , sans connaitre de succès particulier .


Ce chef de groupe est en liaison avec son chef de Peloton .Le TRPP8 équipé d' un combiné telephonique peut se glisser sous la pattelette de la musette et encombre moins le porteur .Notez le duvet "perso" roulé sous la musette .à moins que ce ne soit une tente individuelle également "perso"
 


Il y a différentes façons d' aborder la traversée d' un oued ....mouillé pour mouillé ,soit  les mains dans les poches sans précaution aucune , soit en relevant les jambes du pantalons , ou encore sur les épaules d' un copain ...
 
Le 17 Novembre 1959 dans la région de TAZMALT , en liaison avec la C.A. l' ESCADRON abat sept rebelles et en capture deux .


Comme les grognards de l' Empereur réputés gagner les batailles avec leurs pieds , les chasseurs parachutistes parcourent inlassablement la piste .Fusil sur l' épaule , tète panchée sous l' effort  ....à quoi peuvent ils penser ? la fiancée au pays , une bonne biére fraiche ?
 
Le 20 Novembre le Colonel BROIZAT prend le commandement du 1° RCP
 
 
 
Le 28 Novembre 1959 dans la région de BOUTOUAB l' ESCADRON abat six rebelles et en capture quatre .
 
 
En Décembre 1959 le rythme des opérations ne faiblit pas .
Le 9 décembre 1959 c' est le MASSIF du HODNA,le 12 c' est un coup de main héliporté , monté sur renseignements dans les DOUARS de TAOURIRT ...


Tout un D.I.H.(Détachement d' Intervention Héliporté) Embarquement de l' ESCADRON dans les "Sykos"
 
Le 18 Décembre 1959 lors d' une grosse opération dans l' OUED IRZER ,une bande est surprise par l' ESCADRON .Après un accrochage bref et violents 28 rebelles sont abattus et 5 capturés .Le Caporal Chef Patrick GUILLEMIN est tué le Capitaine BIZARD et le Caporal Chef BAJUL sont bléssés .
 


Le lendemain d'un solide accrochage les paras de l' ESCADRON contemplent l' armement récupèré de haute lutte à la bande qu'ils viennent de détruire .
 


Le Caporal Chef BAJULS au milieu nue tète .A sa droite le Sergent A. MAZIARZ , tous deux chefs de groupe ou d' équipe portent une paire de jumelles .Notez la grenade fumigène accrochée à la boucle de poitrine des bretelles de suspensions .Cette grenade est destinée à signaler sa position ou à désigner un objectif ou encore à faciliter le poser d' un hélicoptère .
 
 
 
Avant la fin de l'année 1959 l' ESCADRON mettra hors de combat deux rebelles dans la région de CHOUARIKH ,puis  trois autres dans le DJEBEL TAFERSTAT enfin trois autres dans le BOUTOUAB .
 


En fin d' Opération le retour au camion est un moment privilégié .La pression  retombe ,l' insouciance de la jeunesse reprend ses droits et efface les tensions du crapahut .
 
 
Le Capitaine Alain BIZARD est promu Chef d' Escadrons le 31 Décembre 1959, le Lieutenant GRANGER lui succède à la tète de l' ESCADRON .


Avant le départ pour VIOLET le lieutenant GRANGER et le Capitaine BIZARD .
 


 L' ére du Capitaine BIZARD prenait fin .Mais cet officier de légende avait marqué à jamais ses parachutistes et son nom deviendra indissociable de celui de l' ESCADRON du 1° R.C.P.


Tout au long de l' année 1959 le Fanion de l' ESCADRON a flotté sur l' ALGERIE mais principalement en KABYLIE,.Les pertes infligées à l' ennemi témoignent de la bravoure au combat des chasseurs parachutistes ,  mais les sacrifices consentis par l' ESCADRON sont élevés .Chefs de groupe et Chefs de  section ayant payé le plus lourd tribu . Ceux qui  à la téte de leur groupe ou de leur section ont un jour  lancé les commandements "EN AVANT !!" ou " A L'ASSAUT !!" savent à quoi le narrateur fait allusion .  A la popote  des officiers il se disait que l' ESCADRON était l' unité du 1° R.C.P. dans laquelle l'espérance de vie des jeunes officiers était la plus courte ....
 
Honneur à ces jeunes Français tombés au CHAMP d' HONNEUR , comme leurs ainés, pour la défense de l' empire français d' outre mer ; comme leurs aieux, pour la défense de la PATRIE .


 Le chef de Corps Lt colonel COUSTAUX  épingle symboliquement la Médaille Militaire et la Croix de la Valeur Militaire sur chaque coussin , ultime hommage de la nation à ses fils .



 Les cercueils sont portés jusqu'à l'intérieur de l' église pour la cérémonie religieuse .



 En présence d' une assitance recueillie



 .....l' aumonier    bénit les cercueuils .



Les parachutistes de l' ESCADRON formant le cortège accompagnent les dépouilles de leurs camarades morts au CHAMP d' HONNEUR .
 
En ALGERIE le 1° R.C.P. a toujours été victorieux . Il le doit à l' ardeur de ses jeunes Chasseurs Parachutistes  à la vaillance des sous officiers et des officiers , car ne l'oublions pas , en ALGERIE le Chef de Groupe était en tète de son Groupe , le chef de Section était en tète de sa Section , le Commandant de Compagnie était en pointe du dispositif de sa Compagnie ... le Chef de Corps était bléssé au combat  !!!
Tous ont fièrement  mis en pratique la fière devise du Régiment " VAINCRE ou MOURIR"  !!!
 


Tous ces sacrifices , toute cette gloire auront contribué à ce que l' inscription AFRIQUE FRANCAISE du NORD soit enfin accordée au Drapeau du 1° R.C.P. Porte Drapeau le Lieutenant GOUTTENOIR encadré du Sergent Chef BEYLIER et du Sergent CADET . Tous de l' ESCADRON .
 
Avertissement .Ici prend fin cette relation des souvenirs de l' année 1959 des Sergents MAZIARZ, MORLANG et NAPOLEONE  . Le narrateur a parfaitement respecté la réalité historique dans sa chronologie .Par contre il a pris quelques libertés avec avec l' illustration .En effet les photos de l'ESCADRON ne correspondent pas toujours exactement au lieu qu' elles illustrent .
 

cliquez ici pour signer le livre d'Or

 
   www.1rcp.fr                                                                Fin du sujet l'Escadron en Algérie
                                                                              ► cliquez ici pour retourner à la page d'accueil

 

 


campidron.fr  | campidron@wanadoo.fr