Accueil
AAMCI
Notes de l'auteur
LES NEWS DU SITE
Formulaire de contac
LIVRE D'OR
PLAN DU SITE
2° guerre mondiale
La neige et le feu
les premiers du 1°
avec les paras du 1°
les Vosges
l'Alsace
de Jebsheim à Avord
Création Pau / Idron
les entrées du Camp
vue sur le Camp
Idron/col de Fornel
Le Hameau
L' Abandon
Le Camp en Ruine
Epilogue
Le Camp en 2016
le temps de la BETAP
Humour II / 1° R.C.P
Humour Parachutiste
1° RCP en Indochine
Dien Bien Phu
Indochine
la 3° en Indochine
Moulins / Idron
Algérie (jumelles)
Algérie
Commandant PHILIPPON
Royal Auvergne  AFN
18° R.C.P. Algérie
18° RCP
1er RCP Algérie
L'escadron Algérie 1
L'escadron Algérie 2
L'escadron Algérie 3
L'escadron Algérie 4
L'escadron Algérie 5
Noir 1 en Algérie
1° RCP et le putsch
Moulins-les-Metz
Mort pour la France
Années 60 / CQG
Manuel et Moniteur
Mouchoirs d'Instruct
Poignards au 1° RCP
Gaines Individuelles
Les quilles
caricatures
Goliath
Para neige
Para neige 2
Les années Pinatel 1
Les années Pinatel 2
Les années Pinatel 3
Années 70
Témoignages 1971
Témoignages 1971 (2)
juillet 1971
Pentathlète (1)
Pentathlète (2)
Où est donc Gillou
Un ministre à Idron
La piste le camp (1)
La piste le camp (2)
Volontaire para 1
Volontaire para 2
Volontaire para 3
Volontaire para 4
Volontaire para 5
Volontaire para 6
Volontaire témoign..
Exercice N'DIAMBOUR
Exercice KATCHA-MAYU
Années 70/80 divers
Drakkar 1
Drakkar 2
Drakkar 3
le Camp de Ger
la 1° compagnie
la 1° en Allemagne
la 2° compagnie
La 2 sur le Caillou
la 3° compagnie
La 3 au Gabon
La 3 à la Réunion
la 4° compagnie
la compagnie d'appui
La C A à Bou Sfer
La Section RASURA
la Section RASURA 2
l'escadron de reconn
la CCS
l'ordinaire
la 12° compagnie
Musique 11° DP 1
Musique 11° DP 2
Musique 11° DP 3
Musique 11° DP 4
La meilleure façon..
Mémoire d'Anciens
Les 3 B
Hôtel SC Borde
Saint Michel
Chefs de corps
Héritage 1° RCP
Héritage/symbolique
Fanions du 1° RCP
Officiers Appelés
1 RCP camp de Souge
Ephémérides Souge
En stage à l'ETAP
Fanions du 9° RCP
Fanions du 14° RCP
Histo du 18° R.C.P.
Fanions du 18° RCP
Requiem Parachute
Prière d'un fanion
Général de Biré

 

  

►UN DEMI SIÈCLE DE GAINES INDIVIDUELLES

              Une des différences , et non des moindres, entre le parachutisme sportif et le parachutisme militaire réside dans l' emport de charges pour ce dernier .

L' expérience du rédacteur , à la jonction des anciens et des modernes , met en évidence deux perceptions contradictoires :le besoin d' être allégé pour amoindrir le choc à l' atterrissage et l'appréhension à utiliser une gaine individuelle destinée à se délester de tout ou partie de sa charge .
 
             Notre étude concerne les gaines d'armes individuelles pendant le demi siècle qui suit l'immédiat après II° Guerre Mondiale .Nous prendrons en référence les documents  que les hasards ne nos recherches ont portés à notre connaissance de 1949 à 2013 .
 
 
 I°  1949 -KIT-BAG,SAC TYROLIEN-
 
→ L' E.T.A.P. est encore stationnée au CAMP d' IDRON .Son chef de  corps le Lt Colonel BASTIANI approuve l' édition du "Mémento du petit chef d'infanterie parachutiste"
A cette époque le Parachutiste dispose du KIT-BAG et du SAC TYROLIEN pour transporter son équipement individuel de combattant ..Le KIT BAG :S'agit il du LEG BAG  Britannique ou d'un dérivé Français ? Son principe d' emploi en est très proche sinon identique .D' ailleurs l'expression LEG BAG était conservée dans le langage courant pour désigner le KIT BAG .
 
                            
   
                           
                                  " Système de délestage en  gros plan Ce système de verrouillage par des aiguilles sera repris pour la gaine FM 24x29 puis pour l' EL 8"
 
   
                             
                                                          " Corde de suspension  lovée .Manchon poignée de freinage .Système de fixation au harnais.."
 
   
                             
  " Le manchon ,poignée de freinage ,a un rôle capital il permet de controler le délestage en le ralentissant Un largage brutal du KIT BAG risquant de produire des détériorations sur le matériel. Le parachutiste peut ainsi,sans se bruler la main sur la corde de suspension , libérer la charge dans de bonnes conditions " .
 
   
 
             "Parachutistes du 18°RCP en 1956 à PAU et en 1959 à PHILIPPEVILLE , équipés de KIT BAG .Ces photos montrent bien l'inconfort généré par cette gaine lors des déplacements para équipé "
 
 
 
   
                            
                         
      " C' est le poids du sac libéré par le retrait de la broche de fixation qui délovait la corde de suspension coincée entre le corps et la sangle fessière du harnais . Dés que le sac était libéré il basculait .Reprenant sa position normale il se posait au sol sur son fond.
 
CLIQUEZ POUR AGRANDIR    
                                                                                CLIQUEZ SUR LA FICHE POUR L'AGRANDIR
 
  " Porté en diagonale sur la poitrine le FM 24-29 est amputé de sa crosse et de son cache flamme pour  réduire son encombrement .La photo de l' arme permet de voir la longueur de ces deux parties amovibles .Bien entendu la béquille et les boites chargeurs sont dans le sac tyrolien "
 
 
 
                           
         " Le système de port ,en sautoir,des armes longues (FM 24_29) n' ayant pas donné satisfaction il fut imaginé une gaine largable spécifique pour le FM 24 X 29 .Cette gaine était fixée à la jambe du parachutiste par deux courroies  verrouillées par deux aiguilles (comme le KIT BAG )Les poches extérieures avec rabat sont destinées à recevoir deux chargeurs et des éléments de l'unité collective du F.M. (béquille) "
 
                             
   
" La corde de suspension  était fixée à la gaine et à l' anneau de charge du harnais Le mou était lové dans la pochette allongée du coté avant de la gaine Une traction sur la poignée ( textile ) de délestage ,déverrouillait les aiguilles et libérait la gaine Certaines de ces gaines étaient équipées du manchon poignée de freinage observé sur le KIT BAG La gaine présentée a été endommagée et il y manque des sangles de délestage "
 
 
" Reconstitution du dos de la gaine par figuration des éléments manquants :Courroie de fixation au dessus de genou , ensemble de fixation ( courroie de fixation plus sangle porte boucle de serrage ) en haut de la cuisse "
 
 
cliquez pour AGRANDIR
                                                                                                                               Cliquez sur le cliché pour l'agrandir
 
  " 18 °R.C.P. à PAU (ETAP ) en 1958  au faisceaux les sacs TAP modèle 1951 qui équipent les sautant ainsi que décrit ci dessus L' armature qui se veut ergonomique est très caractéristique "
 

 

►Gros plan sur le Sac TAP modèle 50 :

 
                Bénéficiant de l' expérience acquise lors  de la II° Guerre Mondiale et mettant à profit les enseignements tirés de l'utilisation des matériels Anglais et U.S. de nouveaux équipements sont conçus au tout début des années 1950 pour doter les Troupes Aéroportées Françaises.Entre 1950 et 1951 fut conçu un sac spécifique dans le gout de l' époque ,c' est à dire de type tyrolien ,susceptible d' emporter une lourde charge ( environ 40 kilos ) délestable par le parachutiste avant son arrivée au sol  .Bien que de qualité indéniable l' existence  de ce sac fut  éphémère car à peine en dotation il ne correspondait déja plus aux besoins des TAP tant en INDOCHINE ( Guerre finissante ) qu' en ALGERIE ( Guerre naissante ).
 
 De dos on voit bien le sac fixé sur la claie de portage avec armature tubulaire en métal peint en noir .Les nombreuses sangles ont de quoi décontenancer un usager du sac Bergam TTA en usage par la suite .Si la destination de certaines sangles ,courroies  et de certaines boucles est évidentes pour d' autres c' est loin d' être le cas "         De face n' apparaissent que les bretelles de transport ( veste de tenue de saut modèle 47/56 du type porté jusque dans le milieu des années 70 au 1° RCP )

 
           " Le sac TAP modèle 50 présenté sur un mannequin de fortune , vu de face et vu de dos .De face n' apparaissent que les bretelles de transport ( veste de tenue de saut modèle 47/56 du type porté jusque dans le milieu des années 70 au 1° RCP ) "
                                                                De dos on voit bien le sac fixé sur la claie de portage avec armature tubulaire en métal peint en noir .Les nombreuses sangles ont de quoi décontenancer un usager du sac Bergam TTA en usage par la suite .Si la destination de certaines sangles ,courroies  et de certaines boucles est évidentes pour d' autres c' est loin d' être le cas "
 
 
Sac TAP modèle 50 proprement dit . Il est doté de deux poches latérales pouvant aisément contenir par exemple un bidon  et d'une poche centrale rectangulaire     Vue de dos : le renfort en cuir et l' anneau métallique de charge - qui faisait défaut sur le Sac Tyrolien pris en référence et dessiné dans le memento de 1949 - .Horizontalement deux petites sangles de fixation à l' armature metallique .Une large bande est cousue dans l' axe vertical du sac pour éviter les déchirures lors du choc au délestage .En bas de chaque coté deux petites courroies en cuir pour fixation à l' armature métallique .
 
          " Sac TAP modèle 50 proprement dit . Il est doté de deux poches latérales pouvant aisément contenir par exemple un bidon  et d'une poche centrale rectangulaire ( 30 sur 15 centimètres )Deux sangles (obliques ) de fermeture de la pattelette du sac .Une grande sangle de serrage (horizontale ) ou de fixation d'une charge additive qui va d'une poche latérale à l' autre Cette sangle peut aussi avoir été conçue pour le port en bandoulière du sac ( sans sa claie )sur une courte distance ??.Une petite sangle centrale ( verticale ) pour fixation à l' armature .Contrairement au bergam toutes les sangles sont en matière textile .
    Vue de dos : le renfort en cuir et l' anneau métallique de charge - qui faisait défaut sur le Sac Tyrolien pris en référence et dessiné dans le memento de 1949 - .Horizontalement deux petites sangles de fixation à l' armature metallique .Une large bande est cousue dans l' axe vertical du sac pour éviter les déchirures lors du choc au délestage .En bas de chaque coté deux petites courroies en cuir pour fixation à l' armature métallique .
La pattelette principale et la pattelette de la poche rectangulaire sont équipées à l'intérieur d'une fermeture éclair permettant d' accèder à une poche range documents Il n'y a pas sur le Sac TAP modèle 50 de bretelles de transport .Ce sac est donc totalement tributaire de sa claie de portage "
 
   
         
 " Vue du dessus : l' anneau de charge et les sangles précédemment décrites Le Sac TAP modèle 50 mesure environ 60 sur 40 centimètres Les précautions décrites sur le texte de 1949 ne sont plus valables , en particulier celle concernant le percement de la plaque  de  protection de cuir pour accrocher la corde de délestage.Le dispositif de délestage ne nous est pas connu .Il est certainement très proche de celui décrit pour le sac tyrolien "
 
 
   
            
 
        " La CLAIE de PORTAGE " A dos d' homme la claie de portage qui se compose :
1° d'une armature metallique tubulaire peinte en noir .La partie horizontale formant plateau peut se replier en position de stockage .
2° d'un une partie en toile : deux bretelles de transport réglables , une sangle doublée réglable formant ceinture d' aisance contre le dos du porteur , une poche amovible constituant le plateau support de charge .
Ces deux photos montrent bien que la claie de portage peut être adaptée au transport de toute autre chose que les Sac modèle 50 ( poste radio ,caisses de munitions ..etc )"
 
   
 
  " Sur l' arrière du sac ,cousu décentré en raison du positionnement de la bande de renfort verticale ,un rectangle de toile  blanc  destiné à recevoir le nom du Para auquel est affecté le sac (éventuellement son numero matricule et son unité  )  .
Nous pouvons lire trois noms .Le premier est illisible, le second BERGE , le troisième S/C MARTINEZ  au SP  86 224 .Ce Secteur Postal correspond à la BASE AEROPORTEE d' AfriqueFrançaise du Nord ( BAP AFN )de BLIDA  constituée pour partie par le III° Bataillon du 1° RCP .Ce sac était donc en dotation dans une école de saut .Il a du beaucoup servir pour des raisons d'instruction alors que dans les Régiments le Sac TAP Modèle 50  n' était  guère utilisé .Sur l'interieur de la pattelettede fermeture du sac on distingue les tampons à l' encre d'imprimerie ,si chers aux collectionneurs .En partie illisibles deux tampons rectangulaires ,celui du fabricant à PARIS et celui de la destination de l'objet ARMEE, un troisieme tampon oval celui la précise la date de mise en service  "
 
   
 
                                        " Deux sacs TAP modèle 50 vus de dos Ils paraissent identiques . La sangle d' aisance dorsale a été simplifiée .les sangles de la claie ont été modifiées. "
 
                   
                                                        " Ce gros plan montre la petite courroie de cuir qui fait la liaison entre la claie et la partie basse du sac sous les deux poches latérales "
 
   

 
                     " Dès la mise en service du sac TAP modèle 50 des modifications ( infimes ) lui sont apportées Outre la simplification de la sangle dorsale d' aisance on note la disparition du renfort de cuir sous les rivets du haut des bretelles de tranport et l' apparition d'un renfort de cuir aux extrèmités de la sangle d' aisance qui maintenant rivetée ,n' est plus règlable ."                     
 
 
                       En ALGERIE les Parachutistes n' avaient nul  besoin de porter un sac aussi lourd ( déja 5 kilos à vide ) aussi encombrant ,trop  complexe d' emploi . Il lui fut rapidement préfèré le binome Musette TAP modèle 55 et sac  de type tyrolien toutes armes ( TTA ) dit Bergam .Ajouté à cela que le Sac TAP modèle 50 ne pouvait pas faire office de gaine d' arme (PM Mat 49 et fusil 36 CR étant fixés sous le ventral avec les sangles de liaison dorsal- ventral ).
La claie fut parfois utilisée pour le transport du poste SCR 300 et du paquetage ops du radio ,par exemple .
          Un sac de qualité conçu par des Parachutistes ayant l' expérience concrète de la II° guerre Mondiale et de l' INDOCHINE .Hélas ce Sac TAP modèle 50 est arrivé trop tard et  malgré sa dénomination n' était pas adapté aux besoins des unités de combat classiques des TAP des années 1950-1960 .
 
        Une information tout à fait crédible attribue la paternité - conception en particulier - de ce sac TAP Modèle 50 au Lieutenant de HENIN de BRY (1° RCP II° WW puis Parachutiste Colonial en E.O.) ,assisté du Parachutiste SAUVAGE ( ex OSS) et à une troisième personne dont le nom ne nous est pas parvenu .
 
 
 
           Le parachute utilisé avec ces gaines était le T.A.P. 660 voile d' abord mis en service en 1952  La famille des 660 allait se décliner en 664,661 puis 661-12 (60m2)
Une notice du Matériel de 1954 donne l' appellation 664 au TAP 660 modifié par l' adjonction d'un sac à voile pour le fonctionnement suspentes d' abord.
Le système voile d' abord ,compatible au saut à partir des JU 51 et des DAKOTAS ne l' était plus à l' avènement du Nord 2501 dont le vol  nettement plus rapide risquait de provoquer à l'ouverture l' éclatement de la voile ou au minimum un choc insupportable pour le parachutiste.
 

 I° (bis)  1953 : Sac de jambe . Sac largable . 

    - Le "MEMENTO à l'USAGE des MONITEURS PARACHUTISTES " édité par la B.E.T.A.P. entre 1952 et 1953 constitue un chaînon manquant à notre étude entre deux époques . Avions lents de type C 47 DAKOTA , JU 52 JUNKER : saut avec parachutes à ouverture voile d' abord et avions rapides type Nord 2501 :saut avec parachutes à ouverture suspentes d' abord.
 
 
              " Le sommaire de ce Manuel du Moniteur évoque le Sac Bergham  anciennement dénommé Sac Tyrolien et le sac TAP (modèle 1950) en configuration largable et non largable .Le SAC de JAMBE antérieurement nommé KIT BAG ou LEG BAG et les armes PM Mat 1949,Fusil Mas 36 Crosse rabattable ,Carabine US (CUS) ,FM 1924 /1929  "
 
Leur faible encombrement permet de fixer le PM Mat 49 ,le Mas 36 CR et la Carabine US " sous le ventral ,horizontalement sur le sac  ,canon à gauche crosse vers le haut " Le FM 24 X 29 dispose d'un gaine spécifique étudiée ci dessus .L'équipement et le  largage du sac de jambe ont déja été décrits    .Le Sac Bergham  est relié à la barrette de poitrine par un noeud en tète d' alouette sur la corde de délestage .Une cheville (bois ou métal) maintient le noeud .Il suffit d'extraire de la tète d' alouette cette cheville pour provoquer le delestage de la charge .A noter que le présent Manuel prévoit de démonter  l' armature et de la placer dans le sac ; Le cas du SacTAP modèle 50 a été vu précedemment .Il est interessant de se souvenir que pour le délestage du Sac Bergham il faudra attendre le début des années 1970 pour que soit trouvée  une alternative au "bricolo noeud en tète d' alouette "
 
Le parachute en service (TAP 660) autorise au choix le pliage voile d' abord ou suspentes d' abord La configuration suspentes d' abord est incompatible avec le JU 52 et n' est possible avec le C 47 Dakota qu' en configuration cable bas avec adjonction d'un prolongateur de SOA (environ 1,60 mètre)
 
C' était un temps que les moins de 70 ans -à la date de 2016- ne peuvent  pas connaitre ...comme dit la chanson .
 

II°  1964 . EL 4 et EL 8                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          

 → En 1964 l' ETAP édite "Gaines individuelles T.A.P."  approuvé le 5 janvier 1965 par le BTAP .   
 
       Ce document décrit deux nouvelles gaines : l' EL 4 ( qui semble remplacer le KIT BAG ) et l' EL 8 destinée aux fusils mitrailleurs ( BAR,AA 52 ) au L.R.A.C.modèle 50 de 73 m/m .
       Le Kit Bag disparait donc mais le problème du saut avec sac à dos  demeurera entier encore longtemps car dans les Sections de Combat des Compagnies de Voltige les EL 4 ne seront perçues qu'au profit des radios .('C10 ou P13)
 

                             
                          
   
                        
     " Très bien conçue l' EL4  permettait l' emport de charges lourdes.Offrant trois possibilités de position d' atterrissage son emploi était adaptable à la charge emportée .Cette intéressante particularité était d' ailleurs sous exploitée "
 
Ce parachutiste équipé d'un sac bergham plein et d'une gaine EL4  est trop lourdement chargé , en particulier pour un saut avec un parachute de 60 m2     Séance d'instruction sur la confection de la gaine EL 4 avant le saut ."
                           
" Ce parachutiste équipé d'un sac bergham plein et d'une gaine EL4  est trop lourdement chargé , en particulier pour un saut avec un parachute de 60 m2. Séance d'instruction sur la confection de la gaine EL 4 avant le saut ."
 
  " Gaine EL 4,réformée et vendue en l' état par un marchand de surplus militaires "
                          
                                                                                                 " Gaine EL 4,réformée et vendue en l' état par un marchand de surplus militaires "
                    
   
                        
 
   
 
                                                                                    " La gaine EL 8 vue coté extérieur Sur la photo il manque la sangle de fixation à la cheville  "
 
   
                         
                                                                                                                                L' EL 8 vue coté l’intérieur
 
   
 
                          " Le système de déverrouillage necessitait deux actions successives :libération du bas de la jambe par retrait de l' aiguille de déverrouillage ,puis libération de la gaine par deux actions ( retrait de la pince de sécurité puis pression sur le poussoir ) sur le dégrafeur  rapide AB 39 "
 
   
                      
   " Le conditionnement du LRAC de 73m/m modèle 50 nécessitait un emballage en deux parties , le bouclier étant sanglé à l' extérieur de l' enveloppe Sous le bouclier il y avait la place pour sangler trois roquettes dans leurs conteneurs " 
 
                        
                                                                                                        " Séance d' instruction sur la confection de la gaine EL 8 avant le saut "
 
 
 Les gaines EL 4 et EL 8 inquiétaient les parachutistes qui en étaient dotés .Dans le stress de l' action les incidents de délestage n' étaient pas rares .
 
                       EL 4 . Certains parachutistes préféraient atterrir avec la gaine  plutôt que de risquer un mauvais largage de cette dernière .L'incident le plus fréquent étant le dégrafage d'un seul coté contraignant le sautant à atterrir en déséquilibre ;
 
                       EL 8 . Le non retrait de l' aiguille du bas de la jambe ou le dégrafage en premier de l' AB 39 faisait basculer la gaine .Le parachutiste atterrissant alors avec la gaine accrochée à la cheville se trouvait en situation très délicate ..Les rares accidents graves dont se souvienne le rédacteur affectaient des tireurs AA 52 ( gaines EL 8 )
 
 
 Le parachute utilisé avec ces gaines était le TAP 665 (60 m2) ouverture suspentes d' abord ;

                                                                                             

 

III°   1969

→ Le Mémento à l' usage des Moniteurs Parachutistes (ETAP ) mis à jour en Janvier 1969 fait mention de deux gaines individuelles :l'EL 4 et l' EL 8 ( voir ci dessus )

   
      En attendant l' arrivée de nouvelles gaines, certains cadres bricolaient un système s'inspirant du dispositif de largage du SAC TYROLIEN .
    
                                             Le sac TAP modèle 51 avait disparu dans les années 60 remplacé par un Bergham doté d'une petite armature à lames plates .Quand la musette était insuffisante pour les besoins d'une manoeuvre un peu longue il fallait bien sauter avec le Bergham.Ce sac était relié au harnais par la barrette de poitrine à laquelle on fixait les bretelles de transport .Une corde de délestage de 5 ou 6 mètres  reliée à l' anneau de charge du sac et à la sangle fessière du harnais était maintenue lovée avec un élastique TAP Les liaisons sac Bergham et harnais se faisaient selon les moyens par simples noeuds ou avec des mousquetons à virole de sécurité ..Le moment venu il suffisait de dégrafer les bretelles du sac .Elles glissaient alors le long de la barrette de poitrine et le sac pendait au bout de sa corde de délestage .Ce dispositif  peu apparent passait inaperçu ou était toléré par les moniteurs lors des inspections .
Un bricolage de ce genre était pratiqué au niveau régimentaire par les Équipes de Recherche du 13° RDP

 

 
IV°  1978   
 
→ Mémento du Moniteur Parachutiste sur l' instruction au sol ( ETAP )  EL 18, EL 20 ,EL 22 .
 
L' exemplaire de référence a été distribué en 1978 lors d'un stage à l' ETAP .Il cite les gaines EL 18 (nouvelle) EL 8,EL 4,EL 20 (nouvelle ) et EL 22 (nouvelle ).
 
   

 
                                                                                                " Gaine EL 18 réformée ,commercialisée par un marchand de surplus militaires ."
 
                       
 
mise en place de la sangle de portage    
                                                                     ci-dessus, mise place de la sangle de portage                   
                                                                                                                    
                                                                                                                 " Croquis peu explicites, il faut le reconnaitre "
 
CLIQUEZ POUR AGRANDIR     .Derrière le Caporal E.RANSON deux camarades équipés d' EL 18 - vus de dos -
                                                      cliquez sur le cliché pour l'agrandir
 " Le parachutiste STEMMER équipé avec une gaine EL 18 parfaitement positionnée En arrière plan un Para équipé d'une gaine EL 4 .Derrière le Caporal E.RANSON deux camarades équipés d' EL 18 - vus de dos -
                                                                       La gaine EL 18 inquiétait beaucoup moins les Parachutistes que l' EL 4 et l' EL 8"
 
 
 
                       - La gaine EL 22 a du faire son apparition au milieu des années 70 . Attendue depuis longtemps elle solutionne enfin  le problème du saut avec le sac Begham .Le Lieutenant Colonel François DEVERRE en est l'inventeur .Cet Officier Parachutiste -hautement qualifié - nous a sobrement et modestement fait l'historique de la naissance de l' EL 22 .
 
"" En 1970 ,réaffecté au 13° RDP,comme Officier TAP ,je suis ahuri de revoir la technique d' allègement à l' atterrissage  avec des charges de 50 kilos :sac entouré d'une corde dont le mou est réduit avec des noeuds à tète d' alouette et arrèté avec un piquet de tente ou mème une clé à ouvrir les boites de sardines .
        Avec quelques chuteurs et chefs d' équipe, j'imagine ,conçois et  elabore un filet de sangles permettant le saut et le delestage,en sécurité ( sangles et bouclerie récupèrées au RLA-Fabrication par le bourrelier de DIEUZE ) Un prototype est présenté à la Commission Consultative des TAP Il s' agit de le faire accepter et d'obtenir la fabrication de 300 exemplaires pour emploi au  13°RDP .Le représentant MAT-PARA affirme pouvoir les fabriquer sur la ressource de l''ERGM MONTAUBAN .Trois exemplaires sont soummis à l' expertise du 13°RDP et de la STAT TAP .Après rédaction du rapport technique le matériel est adopté sous l' appellation de "Harnais dégrafable pour sac 13°RDP . EL 22 "
La rumeur aidant ,la 11° D.P.s' interesse,au projet , un marché de 10 000 exemplaires est lancé ...""
 
 
                          
                       

   
                                                                                                                                                                                cliquez pour agrandir le croquis
                                                                    " Le harnais degrafable pour sac croquis détaillé avec sangles colorisées - gaine EL 22 toutes sangles déployées ."
 
                                               " La gaine EL 20 , version modernisée de l' EL 4 , se présentait sous la forme d'une valise de toile .Notez la poignée de transport sur le dessus "
 
  
 
                Dans les années 70  un nouveau parachute dorsal entrait en service : le 72-12 ( 74 m2) orientable .Ce parachute portait une charge supèrieure à celle de la série des 600 et il permettait un poser beaucoup plus en douceur .Il était compatible avec les gaines individuelles en service à l' époque .

 

 

IV° Bis 1984

   

 

   Le Mémento du moniteur Parachutiste  (édition 1984 / ETAP ) dans le cdre du saut en O.A. à partie du Transall C 160 et du Nord 2501 cite les matériels en service :

            Parachute 661-12   60 m/ carrés  plus de sandows ( elastiques de rappel)
            Parachute 672 -12  74 m/carrés
            E.P.I 
           
            Gaines EL 18 ,EL 8 ,EL 20 ,EL 22,EL 32,El 33,EL 34
 
            Il précise le conditionnement du fusil FRF1  (img 602 et 601 -cote à cote - )
 
  1984 est une période charnière un les derniers Nords 2501 effectuent leurs ultimes missions et ou les parachutes de l' EPI supplantent les 661 et 672 : 12
 
 

 

   Ce croquis montre un sac à dos de type Bergham conditionné dans une gaine EL 22  (Harnais 13°RDP) couplé à une gaine EL 33 pour emport du FAMAS .

 

                       La disparition du Fusil FSA 49/56 ayant sonné le glas de l' EL 18 il fallait enfin trouver une gaine permettant le largage du sac - de plus en plus pesant - et du FAMAS .
                       Dès le début des années 80 le temps du saut opérationnel avec la seule musette TAP était bien révolu .

 

V° 2008  

 → Ensemble de Parachutage Individuel  696-36 dit E.P.I.     gaines EL 32,EL 33,EL 34 ,          

 Mémento Conditionnement édition 2008 approuvée par le directeur général de la formation de l' ETAP
 
   
                 
                                                                 Corolle du parachute dorsal de l' E.P.I.
 
   
 
                          " Parachute dorsal et ventral de l' EPI .Le dorsal a changé d' apparence par rapport à ses devanciers .Il parait comme enveloppé d'une housse .Le ventral est équipé d'un dispositif d' aide au déploiement (D.A.D) "
 
Comme son ancètre l'EL 4 ,la gaine EL 32 est équipée de 4 Dés triangulaires qui permettent de sélectionner la position d' atterrissage en fonction  du choix des points de jonction de fixation du Vé de suspension    
 
                         " Comme son ancètre l'EL 4 ,la gaine EL 32 est équipée de 4 Dés triangulaires qui permettent de sélectionner la position d' atterrissage en fonction  du choix des points de jonction de fixation du Vé de suspension . - A cet EL 32 sont asujetties une gaine EL 33 (FAMAS ) et une gaine EL 34. Sur l' EL 32 + EL 34 (MINIMI) on voit distinctement la poignée de délestage fixée par velcro .Une traction suffisante permet de déverrouiller les broches et ainsi de libérer la charge ."
 
   " Phases finales du conditionnement du Fusil Mitrailleur type MINIMI HERSTAL (cal 5,56 ) dans une gaine EL 34 "
 
 
                                                                       " Phases finales du conditionnement du Fusil Mitrailleur type MINIMI HERSTAL (cal 5,56 ) dans une gaine EL 34 "
 
    cliquez pour agrandir
                                                                                                                                                                                                                        cliquez pour agrandir
                          " Gaine EL 32 à laquelle sont assujetties une gaine EL 33 pour FAMAS et une EL 34 pour Fusil Mitrailleur MINIMI ou Lance roquettes F1 AT4CS de 84 m/m.La gaine EL 33 est obligatoirement fixée à gauche  afin de ne pas endommager la poignée garde main du FAMAS"
 
   
 
                           " Ces photos de parachutistes du 1° RCP équipés de l' EPI avec EL 32 et EL 33 sont nettement antérieures à 2008 On peut penser que la règlementation concernant l obligation de fixer l'EL 33 à gauche n' était pas encore en vigueur ."
 
   
 
  " Parachutistes embarqués coté gauche ( câbles A et B ) dans un C160 Transal Ils sont équipés de parachutes EPI et de gaines EL 32 et EL 33 ( fourreau FAMAS ).
 
On observe que les gaines EL 33 sont bien plates ..S' agissant de sauts de Brevet à l' ETAP les FAMAS ont été remplacés par des armes factices .En effet pour épargner aux FAMAS , relativement fragiles ,des manipulations intempestives ils sont remplacés par des armes factices .Ces maquettes reprennent les contours exacts du FAMAS mais avec un  volume  plus réduit .
On observe également que la soute du C 160 n' est plus adaptée aux équipements modernes .Les parachutistes sont installés de façon fort inconfortable et pourtant leurs chargement sera encore plus important quand ils auront rejoint leurs unités de combat "
 
 
     " Faisceaux de gaines EL 32 et de casques Les gaines EL 33 (fourreau FAMAS ) et EL 34 sont toutes fixées coté gauche .Les sautant sont occupés à la perception de leurs parachutes .( E.P.I. )
La présence des Nord 2501et des gaines de la série 30  est insolite Le Nord 2501 a pratiquement cessé d' être employé au largage en 1984 Les gaines EL 32 , EL 33, EL 34 ont fait leur apparition avec le parachute EPI au milieu des années 80 .La vue incomplète des faisceaux ne permet pas de déterminer dans quel type d' avions vont embarquer les sautant .Il n' est pas impossible que cette photo montre (à ORLÉANS ?? ) une des toutes dernières séances de saut à partir du Nord "
 
 
 
 
     -      Notice Technique MAT 9025 de la Section Technique de l' Armée de Terre (STAT) concernant la Gaine individuelle EL 56     -
 
   
 
 
                    Cette gaine semble très proche de l' EL 32  Conçue pour une charge comprise entre 20 et 50 kilos elle diffère de l' EL 32 entre autres par son armature (contre les jambes du sautant )
 
 

VI°    2014  

→ Ensemble de Parachutage du Combattant dit E.P.C.  Gaine EL 110 . Article de la revue Debout les Paras d'Octobre 2014

 
 
 
                   " L' EPC est destiné à remplacer progressivement l'EPI .Il offre une meilleure capacité d' emport et permet l' emploi du système FELIN .La coupole du dorsal ( 115 m2 ) est d'un aspect très caractéristique diffèrent nettement des formes hémisphériques traditionnelles.C' est l' ensemble de parachutage de l' après conscription ."
 
   
 
                " La gaine EL 110 déployée à plat sur le sol .Elle est prévue pour une charge maximum de 50 kilos .La gaine EL 110 contenant l'imposant sac à dos du combattant moderne.Cette gaine est compatible avec les EL 33 et EL 34 .L' ensemble EPC est compatible avec toutes les gaines EL 20 ,EL 32,EL 56 "

  

VII°  
 
→ Orientations de recherche,notions  conteneur spécifique -conteneur TTA en dotation 
 
 
La question posée est simple : Comment permettre au Parachutiste d' emporter ce qui lui est nécessaire pour l' accomplissement de sa mission à l'issue de la mise à terre par parachutage .

 
1949 : On perçoit l' existence de deux directions de recherche :
 
           - Créer un conteneur spécifique délestable ....c'est le KIT BAG et la gaine pour FM 24 x 29
           - Se délester directement d'un conteneur TTA figurant au paquetage et conservé par le Parachutiste pour l' action au sol... c' est le système de délestage du Sac Tyrolien .
 
1964 :  - l' EL 4 et l' EL 8 sont des conteneurs spécifiques
           - Des systèmes de fortune en particulier au 13° RDP permettent le délestage du conteneur TTA (sac à dos utilisable en l' état dès l' arrivée au sol )
 
1978 : - Les systèmes de fortune donnent naissance à l' EL 22
          - La gaine EL 4 est modernisée sous forme de la gaine conteneur spécifique EL 20
          - Les gaines d' arme El 8 et EL 18 sont délestées séparément de la charge principale
 
2008 :- Les gaines EL 33 et EL 34 remplacent les EL 8 et EL 18 et sont délestées en un seul fardeau avec les gaines EL 32 et EL 56           - La notion de conteneur spécifique est abandonnée pour privilégier les conteneurs TTA largables (sac à dos)constituant une charge unique .
 
2014: - L' EL 110 est appelé à remplacer l' EL 56 Il est compatible avec les gaines en service depuis l' E.P.I.
 
En fait toutes les gaines modernes (EL 20,EL32,EL56,EL110 ) dérivent de l' EL 22 qui est un judicieux agencement de courroies  plutôt qu' un conteneur .On pourrait dire que l' EL 22 s'inspire du système de délestage du sac Tyrolien en remplaçant par des sangles la corde d' attache initiale .
 
                    
 
 
 
 
  Nota ► Les dates correspondent aux documents exploités et non au moment précis de la mise en service  des matériels ;
 
                             
 
   Le rédacteur remercie ses camarades spécialistes des techniques TAP qui lui ont apporté leur concours, en particulier : F.DEVERRE, René GIROD, "Titi" SAGET ,Emmanuel LFV.

 
 
 
 
 

 

 

      www.1rcp.fr 

 

 

 

 


campidron.fr  | campidron@wanadoo.fr