Accueil
AAMCI
Notes de l'auteur
LES NEWS DU SITE
PLAN DU SITE
LIVRE D'OR
Formulaire de contac
2° guerre mondiale
La neige et le feu
les premiers du 1°
avec les paras du 1°
les Vosges
l'Alsace
de Jebsheim à Avord
Création Pau / Idron
les entrées du Camp
vue sur le Camp
Idron/col de Fornel
Le Hameau
L' Abandon
Le Camp en Ruine
Epilogue
Le Camp en 2016
le temps de la BETAP
Humour II / 1° R.C.P
Humour Parachutiste
1° RCP en Indochine
Dien Bien Phu
Indochine
la 3° en Indochine
Moulins / Idron
Algérie (jumelles)
Algérie
Commandant PHILIPPON
Royal Auvergne  AFN
18° R.C.P. Algérie
18° RCP
1er RCP Algérie
L'escadron Algérie 1
L'escadron Algérie 2
L'escadron Algérie 3
L'escadron Algérie 4
L'escadron Algérie 5
Noir 1 en Algérie
1° RCP et le putsch
Moulins-les-Metz
Mort pour la France
Années 60 / CQG
Manuel et Moniteur
Mouchoirs d'Instruct
Poignards au 1° RCP
Gaines Individuelles
Les quilles
caricatures
Goliath
Para neige
Para neige 2
Les années Pinatel 1
Les années Pinatel 2
Les années Pinatel 3
Années 70
Témoignages 1971
Témoignages 1971 (2)
juillet 1971
Pentathlète (1)
Pentathlète (2)
Où est donc Gillou
Un ministre à Idron
La piste le camp (1)
La piste le camp (2)
Volontaire para 1
Volontaire para 2
Volontaire para 3
Volontaire para 4
Volontaire para 5
Volontaire para 6
Volontaire témoign..
Exercice N'DIAMBOUR
Exercice KATCHA-MAYU
Années 70/80 divers
Drakkar 1
Drakkar 2
Drakkar 3
le Camp de Ger
la 1° compagnie
la 1° en Allemagne
la 2° compagnie
La 2 sur le Caillou
la 3° compagnie
La 3 au Gabon
La 3 à la Réunion
la 4° compagnie
la compagnie d'appui
La C A à Bou Sfer
La Section RASURA
la Section RASURA 2
l'escadron de reconn
la CCS
l'ordinaire
la 12° compagnie
Musique 11° DP 1
Musique 11° DP 2
Musique 11° DP 3
Musique 11° DP 4
La meilleure façon..
Mémoire d'Anciens
Les 3 B
Hôtel SC Borde
Saint Michel
Chefs de corps
Héritage 1° RCP
Héritage/symbolique
Fanions du 1° RCP
Officiers Appelés
1 RCP camp de Souge
Ephémérides Souge
En stage à l'ETAP
Fanions du 9° RCP
Fanions du 14° RCP
Histo du 18° R.C.P.
Fanions du 18° RCP
Requiem Parachute
Prière d'un fanion
Général de Biré
Liste Brevets Para

 

                                                                                                                                        Page 2 / 3


 

   


             " Ces GDS se préparent à effectuer un saut" équipé" avec exercice de regroupement à la clef  ainsi que l'indiquent les couvres casques de couleurs ."

    .Le C 130 se dirige vers le bout de piste ou un avion de ligne est en procédure d' atterrissage

 
          " Les deniers sautant embarquent .A chaque porte les moniteurs et aide moniteurs effectuent une nouvelle vérification centrée sur la SOA et le ventral ...Le C 130 se dirige vers le bout de piste ou un avion de ligne est en procédure d' atterrissage "

 
   
 
       " Le cable B est sorti c' est au tour du cable A de faire l'objet d'une dernière inspection La porte est fermée seuil de porte rabattu dans la soute .Un largueur interdit le passage par la porte qu'il vient d' ouvrir Il guette l' ordre du Chef Largueur cependant que l' autre largueur se prépare à mettre le premier sautant en position . ,Chaque  largueur annonce le nombre de paras sur son  câble au Chef Largueur qui transmet l'info au commandant de Bord .Au milieu accrochée sur le montant da la cloison la trousse du Chef Largueur .Elle contient en particulier un poignard pour trancher la SOA d'un infortuné parachutiste qui serait accroché à l' avion et qui esquisserait le geste  de faire ventral .."
 
   
 
          " Sortie par les deux portes Apprècions porte de gauche  sur le cable B l' excellent travail de brassage des SOA Le brassage est un point clé de la sécurité du largage ce largueur travaille bien ."
 
   

"Le premier parachutiste est en position porte de gauche ..derrière lui la charrette est lancée ..à un certain rythme de sorties le rôle des largueurs devient difficile , cependant le largueur au premier plan brasse correctement les SOA derrière lui un aide largueur" contrôle " la cadence .."

 
   
 
                                                                                     " Enfin !! Les Parachutistes ont sauté  ..un pur moment de bonheur ..."
 
   
 
                                              " Plus que quelques secondes d'euphorie puis il faudra revenir sur terre au propre et au figuré  : ce sera le poser ."
 
  Mais faisons un petit retour en arrière .Entre le GO et la position d' atterrissage ,il s' est bien passé quelque chose ?? Ou alors les" rudes " ont quelque peu fermé les yeux ."OK les rudes c' est de l' acier !!" aurait dit le Lieutenant Colonel BONGEOT Commandant en Second du 1° RCP ...Donc vous n' avez pas fermé les yeux mais vous n' avez peut être pas pleinement profité du spectacle .
 
 
     Pendant que l' avion tourne certains rares chanceux aperçoivent le paysage par un hublot , A la porte à part le premier en position ,personne ne voit grand chose , et pendant la descente après les vérifications d'usage il est déjà temps de penser  aux conditions de l' atterrissage ...donc en fait le stagiaire n' a rien vu de l' environnement de la Zone de Saut de WRIGHT
 
         Il est grand temps de corriger cette lacune !!
 
 
                                                                           Cet extrait de carte au 1/25000  présente  différents points remarquables
Pastille verte en haut : zone d' embarquement au Nord de la piste
Pastille bleue :Les casernements du 5° Régiment d' Hélicoptères de Combat (RHC)
Pastille rouge: Le DETAM avec le parking OPS de la BOMAP et la salle OPS  pour les brieffings aviateurs - parachutistes
Pastille verte: Le Camp GUYNEMER ancienne Base Aérienne 119 qui jouxtait la Base de NIEUPORT .Cette appellation se trouve sur les Brevets de l'immédiat   après guerre .
Pastille jaune à l'est : Le CAMP d' ASTRA  (ETAP )
Pastille jaune à l'ouest :Point de rassemblement et tour de la ZS de WRIGHT et les cibles pour la précision d' atterrissage
 
 
           " La LANDE du PONT LONG dans l' axe de laquelle se trouve la zone de Saut : Flèche rouge axe de largage des personnels ,flèche pointillée rouge axe de largage des matériels que l'on appelait aussi zone de largage des Transports Aériens ( TA) Deux ruisseaux (L'AYGUELONGUE et l'UILLEDE ) egrennent un chapelet de lacs  A l' est la D289 ,à l'ouest la D 945 et l' autoroute la PYRÉNÉENNE sont autant de repères planimétriques  très identifiables par leur longueur .
 
                    L' avion vient de décoller et le câble B est au" Debout Relevez les sièges Accrochez" ...
 
   
 
         " Le début de la zone de saut se situe au centre  sur la piste parallèle à celle jouxtant une grande cible .Tout en haut à droite l' ancienne infirmerie dela BA 119 .Le carré supérieur droit correspond à l' emprise du Camp GUYNEMER - ancienne BA 119.Le Camp est bordé par la route en baïonnette qui mène à l' aire de rassemblement après le saut a droite de la cible Dans le dernier virage  il y avait le fameux chenil ou l'on redoutait de tomber lors des sauts de nuit . En haut ce qui semble être le carrefour des T.A. Au coin en haut à gauche du Camp GUYNEMER le carrefour des D816 et D 289 ..soit une partie de l'itinéraire des Tests TAP " "
 
   
        
 
                              " Largage en début de zone de saut .A droite des sautants le Camp GUYNEMER ...Vous croyez qu'ils l'ont repèré ?? Pourtant on ne voit que lui !! "
 
   
 
                                                                                " Pour ceux qui ne l'ont pas bien vu , le Camp GUYNEMER et son petit lac à l' ouest  "
 
   
 
           " Le largage se poursuit en direction du nord ouest .Les parachutistes sont maintenant à hauteur de la Tour et du parking de l' aire de rassemblement .Au milieu de la porte le lac au coin ouest du Camp GUYNEMER .La tour blanche est bien visible avec de part et d' autre deux lacs du LATA et de l'UILLEDE .
 
   
 

 

     " L' avion largue toujours en direction du nord ouest . Il arrive à hauteur du 5° RHC et du Lac d' UZEIN .On voit les parachutes se reflèter à la surface de l' eau .La perspective
   dévoile le Lac que l' avion n' a pas encore atteint ."
 
   
 
             " Arrivés en bordure ouest du 5° RHC et à hauteur des  Lacs d' UZEIN  nous approchons de la fin de Zone de Saut .Au fond bout on repère  un bout de piste  de l' aéroport PAU-UZEIN  La encore la perspective joue des tours car les parachutistes sont à 500 mètres des lacs ."
 
   
 
               -" Nous sommes en fin de zone Le câble B est largué .En haut à gauche le carrefour en T des D 208 et D 945 "
   L' avion tourne par la gauche pour revenir se présenter au début de zone de saut il croise un avion en cours de largage ..Il faut bien inventer un scenario pour justifier la présence des 2 avions ....non ?
 
     
 
                                                     " Le bord du karting ...célèbre repère à partir duquel les chuteurs faisaient le test de dérive ...mais c' est une autre histoire .
 
   
 
                                                                                " Un avion largue à hauteur du carrefour entre la  D 945 et l' autoroute la Pyrénéenne "
 
   
 
                                                                                          " Largage à hauteur du carrefour entre la D 298 et l' autoroute la Pyreneenne "
 
   
 
                                                                                                                  " Largage avec en toile de fond POEY de LESCAR "

 

 

 

   
  " L' avion survole l'hippodrome puis la zone d'instruction de l' ETAP .On reconnait la tour d' atterrissage N° 1 et l' agrès de synthèse ; Le cable A est au Debout Relevez les sièges Accrochez ,l'inspection est passée ."

 

   

 

  " Porte de droite on voit l' aire d' embarquement ( les hangars abris sont visibles ainsi que le célèbre muret des moniteurs ), la piste de l' aéroport et le DETAM L' avion est dans l' axe de largage ... Porte de gauche le premier para en tète du second passage se prépare à sauter  ...le" En position GO" est  imminent ."
 
 
        Mais nous avons déja vu cette photo  !! il y a des resquilleurs qui feraient volontiers un second passage  !!!! Heureusement le rédacteur veille  .
 
        Les abords de la zone de Saut de WRIGHT n'ont désormais plus aucun secret pour vous ...
 
 
   
 
                                                                                                  " On ne peut pas quitter PAU sans avoir vu les Pyrénées et le Pic du MIDI d' OSSAU ."
 
.Vous rendez vous compte de tout ce que vous avez manqué en fermant les yeux lors de vos sauts de Brevet ?? 
 Le rédacteur plaisante , Rien ne saurait vous émouvoir il le sait !!
 

 

OK les rudes c' est de l' acier !!

 

 

 

 Reprenons le fil de notre récit , porte de gauche ,en début de zone de saut  :

   

                                   le premier va sortir ..le second va en faire autant ( Il y a une seule SOA sur la protection de porte ..)A moins que ce ne soit un passage témoin ( siki )

 
   
 
                                                                                                                              " Deux sorties énergiques : au paquet !! "
 
   
 
                                                                                                                                 " Pas mal cela mes p'tits gars !!"
 
   
 
                                                                                                  " Mais ils sont bons cette année !!!..pas étonnant c' est le 1° R.C.P. !! "
 
   
 
                                                          "  Aie , maman bobo !! ces saletés de gaines ...beau départ pour une chute dos  et sortie plongée avec rotation à droite ..."
 
   
 
                                       "  Aie , maman re bobo !! encore ces satanées gaines ..beau départ pour une chute en position assis pattes écartées et sortie en vrac bras hauts ..."
 
   
 
                     " Ma parole !! il va faire un carreau ! il a déja le pied sur la cible ....par contre son pote a litteralement ch...à la porte comme nous disions dans notre langage fleuri .Il a mème du raboter le seuil de porte et se cogner le verre de montre (sic).La prochaine fois cela ira mieux .."
 
    Que de souvenirs à évoquer ..cela va commencer dès l' arrivée à l' aire de rassemblement et se poursuivre , embelli d' année en année jusqu' à ce que le rédacteur de www.campidron.fr ne s' en empare et n' amplifie la saga avec la complicité de Michel BERNATETS auteur de toutes ces beaux instantanés .
 

 

  " Un dernier coup d'oeil sur la zone de saut de WRIGHT Cette vue aérienne oblique basse  est nettement postérieure aux évènements relatés dans ce témoignage .En bas la piste qui relie le Camp GUYNEMER au DETAM A droite le DETAM , le 5° RHC et le chapelet de lacs d' UZEIN Au fond l' autoroute La Pyréneenne . A gauche Le Camp GUYNEMER et le chapelet de lacs sur le LATA ,le parking et la tour de l' aire de rassemblement L' axe de largage part du T en direction de la lettre d'identification A (?) Des petits angles blancs marquent les quatre coins de la ZS .A droite la zone de mise à terre des matériels et la piste de poser d' assaut "

 

Le Musée des Parachutistes :

 
                 

 
                        "  Le Musée National des Parachutistes ,improprement nommé Musée de l 'ETAP, succédant à la Salle d' Honneur des Parachutistes créé par le Colonel LEBORGNE  est implanté à l' entrée de l' ETAP .Chaque stage , durant son séjour palois,  visite ce Musée évocateur de l' histoire des Parachutistes Français "
 
   
 
                                                                                                                            " Evocation de la Seconde guerre Mondiale "
 
   
 
                                                                                                             " Evocation de la Guerre d' INDOCHINE "
 
   
 
                                                                                                                       " Evocation de la Guerre d' ALGERIE "
 
Ces quelques images ne sont qu'un pale reflet de toutes les richesses que renferme le musée .
 
       A l' époque décrite dans ce témoignage c' est le Lt Colonel FLAMAND ( héros des SAS de la Seconde Guerre Mondiale ) qui présidait l' Association Nationale des Amis du Musée des Parachutistes (ANAMPARA) Historien , écrivain , batisseur ,témoin de trois guerres, c' est sous sa présidence que le Musée connut ses grandes heures .A son départ une très longue période de médiocrité infertile , de dissensions internes vint entacher cette  réalisation emblématique réduite hélas à un point de vente de gadgets et autres souvenirs .Les marchands du temple ont élu domicile dans ce lieu de mémoire  indument désacralisé par l' abandon de la crypte .Certains démagogues ont en outre fait disparaitre toute référence nominative aux grands anciens ,leurs glorieux prédécesseurs ,sous le pretexte fort discutable que tous les parachutistes franchissant la même porte seraient "égaux "  .
 
 
 
la remise des Brevets :
 
  L' usage fut rapidement adopté de procèder à la remise des Brevets  en face du P.C. de l' ETAP ,sur le gazon de la Place d' Armes  face au mat des couleurs .Un site  très propice à ce type de manifestation.
 
   
 
                     " En grande tenue les élèves de l' Ecole Militaire Interarmes (EMIA) Une tradition de cette école d' officiers élèves est de consacrer une partie  de leur permission d' été à se faire breveter ..Parmi eux des stagiaires allemands .  - GDS du 1° RCP venus du Camp de SOUGE , recevant le Brevet de Parachutiste ."
 
   
 
                                                                                                      " Les GDS du 1° RCP à l'honneur sur ce site mythique de l' ETAP "
 
   
 
                                   " Gros plan sur les remises de Brevet  La satisfaction se lit sur les visages de ces Appelés Volontaires Parachutistes de la 12° Compagnie du 1° RCP "
 
   
 
                  " Les moniteurs semblent avoir conservé l'habitude d' arquer légèrement les ailes du Brevet ...sorte de tradition observée avec des insignes militaires de tous types ..marque d'un passage initiatique ...traduit de façon un peu triviale dans le parler courant des paras : pour dépuceler les plaques à velo ...Personne n' est vraiment en mesure de préciser d'ou remonte ce curieux usage  "
 
 
 
  En ce début des années 90 quelques heureux cadres du 1° RCP étaient désignés pour suivre un stage SOCR (Saut à ouverture commandée retardée ) Il s' agissait des stages de MONITEUR et de CHUTEUR OPERATIONNEL .Les premiers  plutot orientés sur la pédagogie en vue de former les candidats au Brevet constituent en outre le vivier de relève des moniteurs appelés à servir  à l' ETAP ou au Centre National d'Instruction Parachutiste ( CNIP ) Les seconds destinés à rejoindre une équipe de Commando de Recherche et d' Action dans la Profondeur (CRAP ) rouage du Groupe de Commandos Parachutistes (GCP) de la 11° Division Parachutiste venaient à l' ETAP acquérir une des qualifications de base de leur future mission de commando
 
       Les photos d'instruction spécifique des SOCR sont rares en particulier pour les chuteurs ops , les moniteurs eux ont déja été largement évoqués par le biais des séances d'instruction au sol et en vol des GDS à l' ETAP .
 
   
                      " Dans le gymnase de l' ETAP avec en toile de fond un entrainement au grimper de corde  présentation du parachute d' arme à un stage Chuteur Opérationnel ."
 
   
 
             " Apprentissage du pliage Le parachute étalé parait bien être un 133 11 d' AERAZUR .L' aile est bleu clair .Cette nuance est reconnue pour assurer la meilleure discretion lors des évolutions après ouverture Le sac semble camouflé ce qui confirmerait l'identification , pas si évidente que cela , du 133 11 "
 
   
 
              " Il n' est guère aisé de décrire la technique de pliage à partir de deux photos .Il convient de préciser que les stagiaires sont déja des chuteurs confirmés .Ils savent plier une aile ,il ne leur reste qu' à s' adapter au cas de celle ci .Le TAP 133 11 est un parachute de type aile (tout dans le dos) Il contient deux voiles identiques à 7 caissons  de la famille des "magnum " en usage dans les paraclubs .En raison de la charge (poids du chuteur plus gaine ) il est indispensable que la reserve offre les mèmes garanties que la principale .Le systéme de sécurité  EL 37 n' est autre que la fameuse FX bien connue de tous les chuteurs ."
 

 

   

     

   " On reconnait le bon vieux  parachute 687 1D avec son ventral .Ce parachute (olympic) donnait entière satisfaction et avait constitué un progrès notable par rapport au parachute type 656 mais il était en 1991 complètement dépassé par les performances des ailes .
Le ventral du premier plan - TAP 506 - a un aspect très volumineux .Il s' agit d'un modèle amélioré par la mise en place d'un nouvel extracteur plus performant mais aussi plus volumineux que le précédent modèle devenu obsolète L'instructeur qui donne visiblement des conseils de position est en tenue de largueur ou chef largueur il a endossé un parachute de sécurité de type ARZ.
 
   
 
             " On aperçoit sur ces photos des parachutes de type aile (tout dans le dos ) et de type hémisphérique avec ventral  Au premier plan un parachute aile produit par AERAZUR  -le tristement fameux TAP 133 - qui n' a jamais donné satisfaction malgré une modification  du système de libération par adjonction d'un quatrième anneau .
          Une presérie de ces parachutes avait été achetée , dans la promesse que les suivants seraient conformes aux critères des utilisateurs .Ce ne fut jamais le cas en particulier la brutalité de l'ouverture était fort dérangeante .Il a fallu se résoudre à acheter des parachutes Anglais GQ - très encombrants - Ces péripéties commerciales ont fait prendre aux TAP un retard de l'ordre de 5 ans dans la mise en place d'une aile d' arme valable .En arrière plan , debout ,des chuteurs équipés du TAP 131-32 plus communément désignés Parachutes de Démonstration et d' Entrainement (PDE) L' ETAP les a perçu en 1989 .De démonstration ils ne l' étaient certainement pas mais c' était de bons parachutes d' entrainement ,nettement plus modernes que les 687 D1
Les chuteurs opérationnels sont porteurs d'une gaine EL 20 Ces gaines étaient à bout de souffle ,les gaines de nouvelle génération tardant à venir "

 
                

 

 

 

                                                                                 

  pour aller à la page 3 du sujet cliquez sur suite    SUITE

 

 

      www.1rcp.fr

 

 

RetourSuite

campidron.fr  | campidron@wanadoo.fr