Accueil
AAMCI
Notes de l'auteur
LES NEWS DU SITE
PLAN DU SITE
LIVRE D'OR
Formulaire de contac
2° guerre mondiale
La neige et le feu
les premiers du 1°
avec les paras du 1°
les Vosges
l'Alsace
de Jebsheim à Avord
Création Pau / Idron
les entrées du Camp
vue sur le Camp
Idron/col de Fornel
Le Hameau
L' Abandon
Le Camp en Ruine
Epilogue
Le Camp en 2016
le temps de la BETAP
Humour II / 1° R.C.P
Humour Parachutiste
1° RCP en Indochine
Dien Bien Phu
Indochine
la 3° en Indochine
Moulins / Idron
Algérie (jumelles)
Algérie
Commandant PHILIPPON
Royal Auvergne  AFN
18° R.C.P. Algérie
18° RCP
1er RCP Algérie
L'escadron Algérie 1
L'escadron Algérie 2
L'escadron Algérie 3
L'escadron Algérie 4
L'escadron Algérie 5
Noir 1 en Algérie
1° RCP et le putsch
Moulins-les-Metz
Mort pour la France
Années 60 / CQG
Manuel et Moniteur
Mouchoirs d'Instruct
Poignards au 1° RCP
Gaines Individuelles
Les quilles
caricatures
Goliath
Para neige
Para neige 2
Les années Pinatel 1
Les années Pinatel 2
Les années Pinatel 3
Années 70
Témoignages 1971
Témoignages 1971 (2)
juillet 1971
Pentathlète (1)
Pentathlète (2)
Où est donc Gillou
Un ministre à Idron
La piste le camp (1)
La piste le camp (2)
Volontaire para 1
Volontaire para 2
Volontaire para 3
Volontaire para 4
Volontaire para 5
Volontaire para 6
Volontaire témoign..
Exercice N'DIAMBOUR
Exercice KATCHA-MAYU
Années 70/80 divers
Drakkar 1
Drakkar 2
Drakkar 3
le Camp de Ger
la 1° compagnie
la 1° en Allemagne
la 2° compagnie
La 2 sur le Caillou
la 3° compagnie
La 3 au Gabon
La 3 à la Réunion
la 4° compagnie
la compagnie d'appui
La C A à Bou Sfer
La Section RASURA
la Section RASURA 2
l'escadron de reconn
la CCS
l'ordinaire
la 12° compagnie
Musique 11° DP 1
Musique 11° DP 2
Musique 11° DP 3
Musique 11° DP 4
La meilleure façon..
Mémoire d'Anciens
Les 3 B
Hôtel SC Borde
Saint Michel
Chefs de corps
Héritage 1° RCP
Héritage/symbolique
Fanions du 1° RCP
Officiers Appelés
1 RCP camp de Souge
Ephémérides Souge
En stage à l'ETAP
Fanions du 9° RCP
Fanions du 14° RCP
Histo du 18° R.C.P.
Fanions du 18° RCP
Requiem Parachute
Prière d'un fanion
Général de Biré
Liste Brevets Para

 

page 2/2

 

 

    texte légende d'origine

                                          

 

vendredi 18 mai 1945      
 
    
texte légende d'origine
                          
 

 

 
                                              Regroupement à coté des avions
 
    texte légende d'origine
 
                                 le ventre du C46 est vraiment monstrueux
 
    texte légende d'origine
 
                                
 
   
 
                              

 

   

                         sur ce cliché nous voyons des éléments du 2eme peloton monter dans un C46 .

 

   
 
                      Montée dans un C47
 
CLIQUEZ SUR LA PHOTO POUR AGRANDIR    
 
                     Cliquez sur l'avion pour agrandir  " Après 1 heure de vol nous arrivons à proximité le la "drop zone" Une équipe de "pathfinders " (radioguidage ) parachutée il y a à peu près une heure l' a délimitée et balisée .Après quoi lorsque tout a été pret elle a appelé les avions "
 
  Cliquez sur l'avion pour agrandir     texte d'origine
 
                       Cliquez sur l'avion pour agrandir " Je regardais par un hublot, nous prenions de la hauteur,nous passions au dessus d'un village , nous virions  , il y avait un curieux petit cimetière en bas , les tombes semblaient disposées en cercle On aurait dit un colimaçon.Un copain fit quelques plaisanteries sur ce terrain d' atterrissage, le dernier "
 
Cliquez sur l'avion pour agrandir      
                                                                                Cliquez sur l'image pour agrandir
 
légende d'origine
                    

 
    texte légende d'origine
 
                     
 
   
 
                      "Qu'est ce que j' avais ? C' était trop bête  !!! La digestion ? Cet idiot de petit cimetière qu'on avait laissé à notre aile droite ? Les plaisanteries classiques ? Mais non ...C' est cette sacrée chaleur , et le bruit des moteurs , et le casque sur les tempes et cette fameuse "static line " que l'on tentait d' accrocher ...."
 

 

     

 

texte légende d'origine



cliquez pour agrandir      
                                                                                                                cliquez sur la photo pour agrandir
 
                   
 

 

    légende d'origine
 
                              " La lumière verte s' est allumée .En quelques secondes la carlingue s' est vidée de son contenu humain "
 
CLIQUEZ POUR AGRANDIR      
 
                                                                                                            Départ de saut à ouverture retardée
 
    LEGENDE D'ORIGINE
 
       "L' avion a ralenti , nous sommes tendus . La lumière rouge s' est allumée devant nous ; Le "dispatcher "a hurlé: Action  Station !! nous sommes déjà penchés en avant "
 
    légende d'origine
 
                        " Un trou béant , un gouffre gigantesque . Le vide ...
GO !! Cela a déchiré l' air ..déchiré l' avion ..laissé l' avion la bas dans la nuit .Malgré nous , avec nous , nous avons été portés , encore une fois projetés .."
 
   
 
 " Le pas décisif est fait !! A Dieu vat !! Il y a eu cette prodigieuse fuite du corps sous l' avion ,dans le vent des moteurs ...Ce creux au ventre soudain ..une seconde ..trois secondes ...combien ? "
 
   
 
  " On a été "baldingué dans les étoiles " On ne l' a réalisé que lorsque ce fut fini. Arraché aux épaules par le déploiement du parachute et balancé violemment ...En bas il y a des masses confuses des taches sombres "
 
   
                      
                   
 
cliquez pour agrandir    
 
                   cliquez sur la photo pour agrandir
 
cliquez sur la photo pour agrandir

                                                                                                            cliquez sur la photo pour agrandir

     
 
                   
 
 cliquez sur la photo pour agrandir    
                         cliquez sur la photo pour agrandir
                   

 

CLIQUEZ POUR AGRANDIR    

                                    cliquez sur la photo pour agrandir

 

cliquez sur la photo pour agrandir       
 
                                        cliquez sur la photo pour agrandir     
 
cliquez sur la photo pour agrandir     légende d'origine
 
                   cliquez sur la photo pour agrandir        " L'objectif semble bien encadré "
 
                                                                                      cliquez sur la photo pour agrandir
                                                                                                  
   
 
                                                                                                    
     
 
                                                                                                                

 

   
 
                                                                                                    
                                                                                                  
    légende d'origine
 
                                                                                                                 
    cliquez sur la photo pour agrandir
 
                             qui s'épaissit au fur et à mesure des largages                                                                                              cliquez sur la photo pour agrandir

 

 
                                                                                                                    
    cliquez sur la photo pour l'agrandir

                                                                                                                                                                     cliquez sur la photo pour l'agrandir
 

   
 
                                                                                                                         
   
                
                                                                                    

 
  Emploi des Troupes Aéroportées:
 
Sans refaire l'histoire des T.A.P. depuis leur expérimentation  par l'URSS, l’Allemagne , la GRANDE BRETAGNE on peut affirmer sans risque d' erreur que la doctrine aéroportée était au point en 1945 .
Les alliès maitrisaient parfaitement les techniques de mise à terre des parachutistes et de leurs colis d' accompagnement .
Les seuls progrès accomplis depuis concernent essentiellement les largages lourds et la pratique de la chute libre opérationnelle .
 
Le 18 Mai 1945 la 82° Division Aéroportée US à laquelle appartient le 1° R.CP.organise sur NERONDE ( entre AVORD et NEVERS ) un assaut vertical mettant en œuvre tout le 1° RCP .
Le déroulement sommaire d'une  O.A.P. est le suivant
- Choix d'une zone qui permette sans pertes excessives de larguer le volume de paras souhaité .C' est en terrain libre  il y a des maisons , des haies , des chemins etc ..;rien à voir avec les zones de saut soumises aux contraintes du temps de paix
- L' effet de surprise doit jouer pour que l' ennemi ne puisse pas entraver le bon déroulement de l'opération
- Sur la plateforme d' embarquement , mise en condition des personnels pour le saut , équipement des avions avec arrimage des colis d' accompagnement sous le ventre des C 46
- A l' heure H un largage de "path finders " c' est à dire des éclaireurs , est effectué
  Ces path finders ont pour mission de marquer la zone de mise à terre  à l'intention des aéronefs mais aussi de sécuriser les abords face à un ennemi potentiel , d' entrer en liaison avec le commandant de la flottille aérienne pour apporter les derniers renseignements et enfin de guider les paras lors du regroupement ;
 
- A l' heure H + 1 la première vague se présente Les avions larguent en formation et saturent le ciel de coupoles
  Pendant que les parachutistes  récupèrent les colis d' accompagnement ( armes lourdes munitions etc ..) puis se regroupant par éléments organiques  rejoignent leurs emplacements de rearticulation ,arrive la vague suivante
 A NERONDE quelques petites minutes séparaient les deux vagues d' assaut car le 1° RCP disposait du nombre suffisant d' aéronefs pour embarquer la totalité du régiment en une seule rotation
Sur les photos de ce témoignage on voit des panneaux  de marquage sur la zone de mise à terre , un clairon qui sonne pour regroupe une Compagnie ...
La densité du largage permet de mieux comprendre la notion d'  "assaut vertical "
                                                                                                                       
cliquez pour agrandir    
 
                                                                                                                               
 
                                                                                                                         
   
 
                                                                                                                             
     
 
                                                                                                                             
   
 
   

 

   

    
                                                                                                    

   
 
                                                                                                                  
     
 
                                                                                                               
   
 
                                                                                                                     
   
 
                                                                                                                            
   
 
Les casques de cette époque sont très prisés des collectionneurs ;Le Brevet d'Infanterie de l' Air était reproduit au pochoir ou à main levée avec plus ou moins de bonheur     cliquez pour agrandir
                                                                                                                              
"En ce qui concerne les peintures sur les casques, seuls les anciens d'Afrique du Nord en avaient. Les bleus ont touché l'équipement standard américain en arrivant à Lons. A Avord, on a renouvelé l'équipement des blessés des Vosges qui étaient revenus, donc sans marques.  notes de Xavier REQUILLART "
 

Les casques de cette époque sont très prisés des collectionneurs ;Le Brevet d'Infanterie de l' Air était reproduit au pochoir ou à main levée avec plus ou moins de bonheur .Pendant le séjour à AVORD certains Chasseurs Parachutistes ont ainsi orné leur casque .Il semblerait qu'il y ait mème eu des exemplaires peints sur fond bleu ciel   Une grande quantité de casques U.S. a été peinte  à l'occasion du tournage du film "La neige et le feu , ajoutant à la confusion des amateurs néophytes"

 

   
 
                                                                                                                         
 
                                                                                                                             
   
 
                                                                                                                         
   
 
                                                                                                                                                              
          Les Chasseurs Parachutistes chantaient probablement pas pendant la Bataille d' ALSACE mais certainement à l'instruction au Camp d' AVORD .
Ils avaient adopté de vieilles chansons de l' Armée d' Afrique dont ils avaient recomposé les couplets ,à la sauce parachutiste .
 
 
                                                   CHANSON PARACHUTISTE   ( air : Y a des cailloux sur toute route  )
 
 
                     Sous les pépins qu'on porte
                     Et qui pésent vingt kilos
                     Des choses de toute sorte
                     Nous font courber le dos
                     Rations dans les poches
                     Grenades et munitions
                     Emplissent nos sacoches
                     En montant dans l' avion
                     Et nous chantons cette chanson
                     Qui est reprise à l'unisson
 
                Ref :
                     Y a des tapins tout le long de la piste
                      Tout le long de la piste y a des tapins
                      Pour embarquer tous les parachutistes
                      Sautant en FRANCE dès demain matin
                      En regardant par la portière
                      Nous apercevons nos clochers
                      Et pour fouler la terre familière
                      Tous les gars sauteront sans hésiter
 
                       Carabine en travers
                       Pioche qui nous embarrasse
                       Une porte qu'on passe
                      Et l'on se trouve en l' air
                      Le choc a été rude
                      Le casque est sur le nez
                      Mais tout s' est bien passé
                      Enfin pourvu que ça dure
                      Serrons les jambes à l' arrivée
                      Car une fois de plus  on va trouver
            
                   Ref
 
                      Qu'y a des cailloux sur la drop zone
                      Sur la DZ y a des cailloux
                      Mais comme cette fois
                      On sait que c' est la bonne
                      On sourira en encaissant le coup
 
                      Boches gare à vous
                      La mort approche
                      Nous ne ferons pas de quartier
                      Vous périrez
                      Sur la vieille terre de FRANCE
                      Nous ne connaitrons pas la pitié
                      Tuer , venger, mourir
                      Tout avec le sourire
                      Et les parachutistes alors
                     Auront LA VICTOIRE OU LA MORT
 
 
                     
                                                         HYMNE DU REGIMENT DE CHASSEURS PARACHUTISTES   ( Air du Chant des Bataillonnaires)
 
                      Ref
          
                       En passant par la portière
                       Souviens toi oui souviens toi
                       Qu'un jour il pourra se faire
                       Malgré toi oui malgré toi
                       Qu' après une chute libre
                       Tu auras cessé de vivre
                       En torche dans l' athmosphère
                       Tu tomberas comme une pierre
 
                       Il est sur la terre d' Afrique
                       Un régiment dont les soldats
                       A chaque instant risquent leur vie
                       Parachutistes nous voila
                       Pour faire partie de cette élite
                       Il faut bien être un peu cinglé
                       Et surtout pas s' faire de bile
                       Savoir bien boire et s' amuser
                       Mais après tout qu' est ce que ça fout
                       Et on s' en fout
 
                        Mais comme on n' a jamais eu de veine
                        Pour sur qu'un jour on y restera
                        Sur cette garce de terre Africaine
                        A cent à l'heure tu t' écraseras
                        On t ramassera les cottelettes
                        Avec un sac à effets chauds
                        On dira saperlipopette
                        Ce pauv gazier n' a pas eu d'pot
 
                        On t mettra entre quatre planches
                        Enveloppé dans ton pépin
                        Au cimetière de Maison blanche
                        T'auras l' adieu de tes copains
                        Avec les honneurs militaires
                        On déposera sur ton tombeau
                        Une croix de bois réglementaire
                        Ce jour la sera le plus beau
                    
                                                                                                          

 

   
   
   
     

          

         

 

  

Xavier REQUILLART nous communique qu'en parcourant « la 3° en Indochine » sur ce même site, il a trouvé des photos d'un camarade, R.Cochard. Il figure une première fois au milieu de la page 1, avec la légende « les sergents Hubin et Cochard sont visiblement de bons copains ». On le retrouve au milieu de la page 4 à la date du 13 février 1949 sur les deux photos des porte-fanions du 1° bataillon, « au deuxième rang à droite le sympathique c/c Cochard de la 3° compagnie »   

En Alsace, il faisait partie du 2° peloton de la 9° compagnie et figure sur la photo prise à Lapoutroie. C'est lui qui porte un calot, au deuxième rang, second à partir de la gauche (je suis debout sixième à partir de la gauche). A Avord, nous étions dans la même chambrée. Je suis content de savoir qu'il a survécu à l'Indochine, mais qu'est-il devenu après ?

 

       Le rédacteur remercie Monsieur Xavier REQUILLART d' avoir permis que soit intégralement reproduit son album photos souvenir de la Seconde Guerre Mondiale .

Grâce à lui le témoignage " DE JEBSHEIM à AVORD " a vu le jour et constitue un document de référence sur le 1° R.C.P. du temps ou il appartenait encore à l' Armée de l' Air .

 

       

                                                                                                                                                                                                       ►retour page d'accueil

 

 

       www.1rcp.fr

 

 

 

Retour

campidron.fr  | campidron@wanadoo.fr