Accueil
AAMCI
Notes de l'auteur
LES NEWS DU SITE
Formulaire de contac
LIVRE D'OR
PLAN DU SITE
2° guerre mondiale
La neige et le feu
les premiers du 1°
avec les paras du 1°
les Vosges
l'Alsace
de Jebsheim à Avord
Création Pau / Idron
les entrées du Camp
vue sur le Camp
Idron/col de Fornel
Le Hameau
L' Abandon
Le Camp en Ruine
Epilogue
Le Camp en 2016
le temps de la BETAP
Humour II / 1° R.C.P
Humour Parachutiste
1° RCP en Indochine
Dien Bien Phu
Indochine
la 3° en Indochine
Moulins / Idron
Algérie (jumelles)
Algérie
Commandant PHILIPPON
Royal Auvergne  AFN
18° R.C.P. Algérie
18° RCP
1er RCP Algérie
L'escadron Algérie 1
L'escadron Algérie 2
L'escadron Algérie 3
L'escadron Algérie 4
L'escadron Algérie 5
Noir 1 en Algérie
1° RCP et le putsch
Moulins-les-Metz
Mort pour la France
Années 60 / CQG
Manuel et Moniteur
Mouchoirs d'Instruct
Poignards au 1° RCP
Gaines Individuelles
Les quilles
caricatures
Goliath
Para neige
Para neige 2
Les années Pinatel 1
Les années Pinatel 2
Les années Pinatel 3
Années 70
Témoignages 1971
Témoignages 1971 (2)
juillet 1971
Pentathlète (1)
Pentathlète (2)
Où est donc Gillou
Un ministre à Idron
La piste le camp (1)
La piste le camp (2)
Volontaire para 1
Volontaire para 2
Volontaire para 3
Volontaire para 4
Volontaire para 5
Volontaire para 6
Volontaire témoign..
Exercice N'DIAMBOUR
Exercice KATCHA-MAYU
Années 70/80 divers
Drakkar 1
Drakkar 2
Drakkar 3
le Camp de Ger
la 1° compagnie
la 1° en Allemagne
la 2° compagnie
La 2 sur le Caillou
la 3° compagnie
La 3 au Gabon
La 3 à la Réunion
la 4° compagnie
la compagnie d'appui
La C A à Bou Sfer
La Section RASURA
la Section RASURA 2
l'escadron de reconn
la CCS
l'ordinaire
la 12° compagnie
Musique 11° DP 1
Musique 11° DP 2
Musique 11° DP 3
Musique 11° DP 4
La meilleure façon..
Mémoire d'Anciens
Les 3 B
Hôtel SC Borde
Saint Michel
Chefs de corps
Héritage 1° RCP
Héritage/symbolique
Fanions du 1° RCP
Officiers Appelés
1 RCP camp de Souge
Ephémérides Souge
En stage à l'ETAP
Fanions du 9° RCP
Fanions du 14° RCP
Histo du 18° R.C.P.
Fanions du 18° RCP
Requiem Parachute
Prière d'un fanion
Général de Biré

 

page 1

                                                                                                                          

 

  COMMANDANT  ROGER PHILIPPON  ( Mai 1922 - Juin 2014 ) 

commandant Roger PHILIPPON

 

 Le Commandant Roger PHILIPPON nous a quittés à l' age de 92 ans .Il était bien connu d'une poignée d'anciens parachutistes Palois qui ont eu longtemps le privilège de le cotoyer lors des repas de '" L' Académie du Jeudi " Il nous a paru indispensable de consacrer à ce grand soldat un chapitre de notre travail sur le "CAMP d' IDRON et ceux qui y ont servi " pour deux raisons :
 
- Le Commandant Roger PHILIPPON a servi au CAMP d' IDRON à l' époque du C.E.T.A.P. et du C.E.S. N° 3  Il a servi au 18° R.I.P.C. basé à PAU et  enfin au 1° R.C.P. notre Régiment .
- Le Commandant Roger PHILIPPON était Commandeur dans l' ordre national de la Légion d' Honneur ,titulaire de la Croix de Guerre 1939/1945.avec 2 citations , de la Croix de guerre des T.O.E. ( Extrème Orient )
avec 2 citations ,de la Croix de la Valeur Militaire ( ALGERIE ) avec 5 citations Blessé de Guerre (Corps Expeditionnaire en Italie  1943 ) Son parcours atypique mérite d' être relaté .
 
Pour ce faire nous n'utiliserons que des documents officiels  que nous illustrerons avec l' iconographie originale que nous avons pu réunir au prix de bien des difficultés et d'un zeste  de chance .
 
 
 ►Première période l' ARMEE d' AFRIQUE
 
Engagé volontaire au 5° Régiment de Tirailleurs Marocains il connaitra pendant deux ans la dure  et exaltante école de l' Armée d' AFRIQUE dans le bled marocain .. Il vivra l'intense préparation de la revanche .Successivement 1° classe , Caporal,Caporal Chef c' est comme Sergent qu'il débarquera en ITALIE ou la 2° Division d' Infanterie Marocaine à laquelle appartient le 5° R.T.M. se couvrira de gloire .
 
 
Engagé volontaire au 5° Régiment de Tirailleurs Marocains il connaitra pendant deux ans la dure  et exaltante école de l' Armée d' AFRIQUE dans le bled marocain ..
Il vivra l'intense préparation de la revanche .Successivement 1° classe , Caporal,Caporal Chef c' est comme Sergent qu'il débarquera en ITALIE ou la 2° Division d' Infanterie Marocaine à laquelle appartient le 5° R.T.M. se couvrira de gloire .
 

Insigne du 5° R.T.M.portant la fière devise  " Bla khaouf ou la henana - Sans peur et sans pitié

Insigne du 5° R.T.M.portant la fière devise  " Bla khaouf ou la henana - Sans peur et sans pitié


Le 9 décembre 1943 le 5° R.T.M. monte en ligne sur le  Massif du PENTANO .Le PENTANO un massif abrupt de pierres et de broussailles sur lequel se brisaient depuis des semaines les assauts furieux d'une vaillante Division Américaine .En quelques jours de ligne le III° Bataillon compte 4 tués et 54 blessés .Le 16 décembre l' attaque est lancée le PENTANO s'illumine  .Une lutte sauvage s' engage pour la conquète du Piton 3 au milieu d'une véritable fournaise .Le PENTANO est enfin conquis le 18 décembre avant le lever du jour au prix des plus sanglants sacrifices ..(Extraits de l' historique du 5° RTM )

Le Sergent Roger PHILIPPON de la 9° compagnie est blessé ,pour lui l' aventure du 5° R.T.M. est terminée .Il est évacué et dirigé depuis NAPLES sur  TUNIS .
 

Le Fanion de la 9° compagnie du 5° R.T.M. ( Collection du Musée de l' Infanterie )

 

  Le Fanion de la 9° compagnie du 5° R.T.M. ( Collection du Musée de l' Infanterie )

  Du 8 Juin 1944 au 5 Décembre 1946  Le Sergent Roger PHILIPPON servira dans les Services Spéciaux des Forces Françaises Libres tantot en GRANDE BRETAGNE tantot en FRANCE   Il fut acteur du PLAN PROUST destiné à renforcer le nombre des équipes de renseignement opèrant en FRANCE pour préparer l' engagement des forces Armées U.S., notamment dans le cadre de l'opération OVERLORD . Le PLAN PROUST est directement issu du plan SUSSEX également piloté par les U.S. .

Le point d'orgue de cette période très mouvementée sera sa participation à la Campagne de FRANCE au sein du 1° Régiment de FRANCHE COMTE après un saut clandestin en territoire occupé par l'ennemi .
 
 
Deuxième période : Les Forces Françaises Libres  La Campagne de FRANCE

 

cliquez pour agrandir

                                                                                                  cliquez sur le document pour l'agrandir

 

".l' ESS (Etat Signalétique des Services) fait apparaitre une intense activité d'instruction au sein du B.C.R.A. (Bureau Central de Renseignement et d' Action )
Nous apprenons que le sergent Roger PHILIPPON est nommé agent de 3° classe  c' est à dire assimilé au grade de sous lieutenant .Les termes -agent P1 ou agent P2 - désignent respectivement des personnes travaillant régulièrement ou en permanence pour la Résistance .Le Brevet de chef de Section (B.C.S.) est attribué au Sergent Chef  Roger PHILIPPON en mai 1945 lors de son séjour au Centre des Volontaires Aéroportés du PEZOU (et non PEZON comme porté sur l' ESS) " .
 

   

Brevet de Parachutiste de l' Infanterie de l' Air attribué le 28 Mai 1944 et remis le 26 avril 1946      Brevet de Parachutiste des Forces Françaises Libres ( en tissu ) et Brevet de Parachutiste Français du nouveau modèle créé en Juin 1946  portant le numero 4610 ."

 

 " Brevet de Parachutiste de l' Infanterie de l' Air attribué le 28 Mai 1944 et remis le 26 avril 1946 ( régularisation  car en Mai 1944 les seuls sauts effectués sont ceux pour l'obtention du Brevet de Parachutiste Anglais à RIGWAY) Brevet de Parachutiste des Forces Françaises Libres ( en tissu ) et Brevet de Parachutiste Français du nouveau modèle créé en Juin 1946  portant le numero 4610 ."

 

   

                 Brevet de Parachutiste  du nouveau modèle délivré en remplacement du Brevet de Parachutiste de l' Infanterie de l' Air dont il conserve le numero d' attribution : 4610 "

 

   

 " Photo du SOLDIER'S SERVICE and PAY BOOK  que l'on pourrait traduire par : Livret militaire et carnet de solde   Sur cette photo l' agent de 3° classe Roger PHILIPPON porte La Croix du combattant ,la Médaille commémorative de la Campagne d' ITALIE et la Médaille des Blessés .

 

 

   

  Photos de la MILITARY IDENTITY CARD autrement dit la Carte d'Identité Militaire Ce document a été délivré le 9 Mai 1945 lors de son affectation à l' U.G.E.R.(  ?   )  à LONDRES après la Campagne de FRANCE ..

 

 Le Carnet de services aériens ,comme l' E.S.S. et les textes de citations , permet de jalonner le parcours de Roger PHILIPPON .Le carnet individuel de services aériens a été ouvert le 30 septembre 1945 au CENTRE des VOLONTAIRES AEROPORTES à PEZOU  On y voit l' évolution de l'avancement règlementaire qui remplace  les appellations des Services Spéciaux FFL.

 

 Le Carnet de services aériens ,comme l' E.S.S. et les textes de citations , permet de jalonner le parcours de Roger PHILIPPON .Le carnet individuel de services aériens a été ouvert le 30 septembre 1945 au CENTRE des VOLONTAIRES AEROPORTES à PEZOU  On y voit l' évolution de l'avancement règlementaire qui remplace  les appellations des Services Spéciaux FFL.

 

La première page du Carnet  Individuel de Services Aériens récapitule les services aériens antérieurs .Le Brevet Parachutiste Anglais ,soit trois sauts de jour et un saut de nuit à partir d' avion WITHLEY ( Royal Air Force ) au centre d' entrainement de RINGWAY les 7,8 et 10 mai 1944 .Le 8 Septembre 1944 un saut operationnel de nuit en territoire ennemi à partir d' avion LIBERATOR (USA )

 

La première page du Carnet  Individuel de Services Aériens récapitule les services aériens antérieurs .Le Brevet Parachutiste Anglais ,soit trois sauts de jour et un saut de nuit à partir d' avion WITHLEY ( Royal Air Force ) au centre d' entrainement de RINGWAY les 7,8 et 10 mai 1944 .Le 8 Septembre 1944 un saut operationnel de nuit en territoire ennemi à partir d' avion LIBERATOR (USA )

 

" Nommé Sous Lieutenant F.A.F.L. Roger PHILIPPON saute clandestinement le 8 Septembre 1944 dans la région de PONTARLIER .Le 15 Septembre 1944 guidé par des sympathisants il rejoint le 1° Régiment de Franche Comté il est affecté à la 9° compagnie du III° Bataillon .Le 6 novembre 1944 il prend la tète du Groupe Franc du Régiment qu'il quittera le 14 Janvier 1945 pour rejoindre la Direction Générale des Etudes et Recherches à PARIS "

 

" Nommé Sous Lieutenant F.A.F.L. Roger PHILIPPON saute clandestinement le 8 Septembre 1944 dans la région de PONTARLIER .Le 15 Septembre 1944 guidé par des sympathisants il rejoint le 1° Régiment de Franche Comté il est affecté à la 9° compagnie du III° Bataillon .Le 6 novembre 1944 il prend la tète du Groupe Franc du Régiment qu'il quittera le 14 Janvier 1945 pour rejoindre la Direction Générale des Etudes et Recherches à PARIS "

 

Le Sous Lieutenant Roger PHILIPPON a reçu deux citations dans l' exercice de son Commandement du Groupe Franc ( G.F. ) L'une à l'ordre du Corps d' Armée décérnée par le Général DE GAULLE chef du Gouvernement Provisoire de la République Française le 14 Aout 1945 ,l' autre à l'ordre de la Division décernée par le ministre des Armées le 4 septembre 1946 .

 

"Le Sous Lieutenant Roger PHILIPPON a reçu deux citations dans l' exercice de son Commandement du Groupe Franc ( G.F. ) L'une à l'ordre du Corps d' Armée décérnée par le Général DE GAULLE chef du Gouvernement Provisoire de la République Française le 14 Aout 1945 ,l' autre à l'ordre de la Division décernée par le ministre des Armées le 4 septembre 1946 .Ces deux citations concernant les mèmes faits ,celle de 1946 aurait peut être été décernée à titre de régularisation ?? Ce n' est pas le cas .Après Guerre ,les grades et citations F.F.I. ont été étudiés pour corriger certains abus .La citation de 1944 prend en compte le saut clandestin ,raison pour laquelle elle n' a pas été annulée par celle de 1946 qui n' en fait pas mention"

 

" Nous nous sommes procurés l' Historique du 1° Régiment de FRANCHE COMTE et nous y avons recherché la trace du Sous Lieutenant Roger PHILIPPON . La lecture de ce document nous apprend qu' au moins deux autres Officiers (Bureau Central de Renseignement et d' Action -BCRA - ) le Capitaine RAYNAL et le Lieutenant CHARLES avaient également sauté clandestinement pour rejoindre le 1° Régiment de Franche Comté .

 

 Nous nous sommes procurés l' Historique du 1° Régiment de FRANCHE COMTE et nous y avons recherché la trace du Sous Lieutenant Roger PHILIPPON . La lecture de ce document nous apprend qu' au moins deux autres Officiers (Bureau Central de Renseignement et d' Action -BCRA - ) le Capitaine RAYNAL et le Lieutenant CHARLES avaient également sauté clandestinement pour rejoindre le 1° Régiment de Franche Comté .

Le III° Bataillon auquel appartient la 9 ° Compagnie était à l'instruction au VALDHAON afin en particulier de le rendre compatible avec "l'armée régulière ".Ce Bataillon totalement composé de maquisard Francs Tireurs Partisans était organisé à la manière FTP -Communiste- .Ces deux caractèristiques expliquent pourquoi le Sous Lieutenant Roger PHILIPPON sortant de la formation rigoureuse de l' Armée d' Afrique a quitté cette compagnie    pour prendre le commandement du GROUPE FRANC Régimentaire .Il y avait dans chacun des trois bataillon un Corps Franc à ne pas confondre avec le Groupe Franc .L' appellation Croix des Moineaux est erronée il s' agit de la Croix des MOINATS L' historique du 1° RFC a été construit à partir des souvenirs recueillis du II° Bataillon ,il est pratiquement muet  en ce qui concerne le G.F. et les autres Bataillons, par manque d'archives exploitables "

 

 

 

" Le 13 Novembre 1944 une action conjointe du Corps Franc (II° Bataillon ) et Du Groupe Franc (S/Lt R. PHILIPPON) aurait pu mal tourner en raison des conditions meteo rendant inutilisables les armes ..Le 22 Novembre 1944 l'épisode évoqué dans le texte des citations est traité de manière plutot  laconique "

 

" Le 13 Novembre 1944 une action conjointe du Corps Franc (II° Bataillon ) et Du Groupe Franc (S/Lt R. PHILIPPON) aurait pu mal tourner en raison des conditions meteo rendant inutilisables les armes ..Le 22 Novembre 1944 l'épisode évoqué dans le texte des citations est traité de manière plutot  laconique "

 

 En fin de Campagne de LIBERATION les cadres parachutés quittent le Régiment des Volontaires de Franche Comté et rejoignent leurs organismes de formation .

Le RFC amalgamé aux Forces Régulières participera à la Campagne d' Allemagne et donnera naissance au 27° Régiment d' Infanterie .    
          La Seconde Guerre Mondiale  terminée l' Armée Française se réorganise .Un projet ambitieux concernant les Troupes Aéroportées est en tout début  de réalisation .Des divergences se font déja jour entre les tenants  d' un cadre divisionnaire aéroporté et les tenants d'un système décentralisé  privilègiant les actions commando . Autrement dit une querelle entre les Parachutistes formés à LONDRES et ceux issus de l' Armée de l' Air avant la Seconde Guerre Mondiale considèrés comme VICHYSTES .
 
 
  - Précisions concernant le passage au Bureau Central de Renseignement et d' Action (BCRA) de l' agent Roger PHILIPPON
 
 
Photo d' identité du Sous Lieutenant Roger PHILIPPON  en 1944
 
                                                                                              Photo d' identité du Sous Lieutenant Roger PHILIPPON  en 1944
 
 
  -  La période allant du 10 Mars 1944 au 5 Décembre 1946 est assez hérmétiquement traduite par l' Etat Signalétique des Services (ESS) du Commandant Roger PHILIPPON .Cette période recouvre les Services accomplis au B.C.R.A..Quelques notes prises lors d' entretiens avec Roger PHILIPPON (2005-2010) permettent d'y voir plus clair .
 
- 10 Mars 1944  Roger PHILIPPON est volontaire pour le BCRA il déclare :" Je me suis engagé le 1 Février 1942 au titre du 5° Régiment de Tirailleurs Marocains (RTM) parceque je n' étais pas satisfait des conditions matérielles dans lesquelles je vivais .Je souhaitais en outre me rendre en Afrique du Nord "

Concernant son expérience au 5° RTM il déclare à l'Officier Recruteur :"Je trouve la Guerre d' ITALIE peu interessante et serais désireux de remplir des missions plus aventureuses"

- Expèdié de TAZA-MAROC-Dépot du 5° RTM à ALGER il embarque sur le LUTETIA le 7 Avril 1944 et débarque à GLASGOW le 23 avril 1944 .
-Nommé Sous Lieutenant à compter du 15 Avril 1944 il rejoint LONDRES ou sont évaluées son aptitude et sa motivation .
-Volontaire pour être parachuté en FRANCE il va suivre les cours d' Agent d' Action dans les Centres Ecoles Alliés .
-Fin Aout 1944 il suit le Stage Parachutiste à MANCHESTER
-Nuit du 8 au 9 Septembre 1944 parachuté en FRANCE à le MUIS près de PONTARLIER (Jura) dans le cadre du Plan PROUST ." Parachuté en FRANCE dans la nuit du 8 au 9 septembre 1944 avec un groupe de 14 camarades.,sous les ordres du Capitaine RAYNAL; Contact établi avec le Colonel LAGARDE commandant le Groupement de Frontière ." se souvient le Commandant Roger PHILIPPON.
 
 
Le plan PROUST dérivé du plan SUSSEX ( SOE,BCRA,OSS) est un plan bipartite Franco Américain (BCRA et OSS) ces derniers réclamant sur le terrain un supplément d' agents français en mesure de les guider dans leurs opérations .Le saut de la nuit du 8 au 9 septembre se fait à partir d'un avion US LIBERATOR  .
 
-Encadrement des groupements issus du maquis :" Dirigé sur le Camp du VALDHAON je commande la 9° compagnie du Régiment de Franche Comté (RFC) en cours de formation .Cette compagnie  formée de jeunes gens armés mais non équipés est dissoute .Je suis affecté comme instructeur au Centre d' Instruction Régimentaire (CIR)J' ai sous mes ordres une vingtaine de jeunes Aspirants F.F.I. nommés au Maquis à la suite d' actions personnelles mais ne possèdant aucune instruction militaire .La C.I.R est engagée à VILLARS les BLAMONT pendant une semaine afin d' aguerrir les gens ,puis nous sommes équipés à l' américaine .Le R.F.C.est rattaché à la 5° division Blindée La C.I.R. étant dissoute le Colonel LAGARDE me confie la formation du Groupe Franc du Régiment .Je recrute une soixantaine de volontaires auxquels je donne les notions de travail des sections franches .Le Groupe Franc monte en ligne dans les Vosges (secteur de CORNIMONT)le 9 novembre 1944 ou il est employé à des missions de reconnaissance et de coups de main ."

-3-12-1944 "J'apprends que les officiers parachutés doivent se rendre à PARIS ." Le Sous Lieutenant Roger PHILIPPON quitte le Régiment de Franche Comté au bout de seulement trois mois .L' avancée des Américains est telle que les agents PROUST sont rapidement dépassés .Ne remplissant plus leur mission ils sont donc rappelés par leur employeur .
-15 Décembre 1944 le Sous Lieutenant Roger PHILIPPON est rappelé à la Direction Générale des Etudes et de la Recherche (DGER) nouvelle appellation de du BCRA  à PARIS . 
-A ffecté aux Special Forces il rejoint LONDRES le 5 Avril 1945.
-Il est de retour à PARIS le 19 juin 1945 après la  traversée SOUTHAMPTON - le HAVRE .
-4 Septembre 1945 il est affecté au Centre d'Organisation et d' Instruction (COI) des TAP de BLOIS
Il y a tout lieu de penser qu' à partir de cette affectation le Sous Lieutenant Roger PHILIPPON a quitté les Services .Il n' est plus agent de la DGER
 
               A compter de cette date il entrera dans le circuit de formation des spécialistes destinés aux futures 24° et 25° Division Aéroportées
 
- Le 30 Juillet 1946 Il bénéficie du statut d' agent P2 et du grade de Sous Lieutenant d' active avec effet rétroactif au 25 Décembre 1944 .Un agent P2 est un membre ayant une activité permanente , consacrant la totalité de son temps au service et se soumettant à une discipline totale en particulier quant aux lieux d' emploi et genre d' activité à exercer .
-15 Septembre 1946  il suit le stage de pilotage de planeur au Centre National de Vol à Voile de BEYNES (Seine et Oise)
-10 Décembre 1946 dans la perspective d'une affectation au CETAP il y suit le Stage de Moniteur Parachutiste .
             Consacré instructeur parachutiste par  l'obtention du Brevet de Moniteur il servira dans cette spécialité jusqu' à son départ pour l' Extrème Orient le 1 Juin 1951 .
Il sera successivement affecté au18° Bataillon d' Infanterie Parachutiste ,placé en position de détaché au Centre d' Entrainement Spécialisé du Groupement Aéropoprté N°3,affecté au III° Batataillon du 2° Régiment de Chasseurs Parachutistes  avec son camarade Roger FLAMENT puis réaffecté au CES N° 3 et à l'Ecole des TAP par suite de la dissolution du CES N° 3 .
 
                  Le Lieutenant (25 12 1946 )   Roger PHILIPPON a trouvé la voie qu'il cherchait : Les Troupes Aéroportées qu'il ne va plus quitter .

 

 
Troisième période Le Centre Ecole des Troupes Aéroportées (C.ET.A.P.),puis Centre d' Entrainement au Saut N° 3 (C.E.S. du Groupement Aéroporté N° 3 ° à IDRON ) .
 
 
 
extrait de l' E.S.S

 

Cet extrait de l' E.S.S. nous apprend l' affectation de Roger PHILIPPON au C.E.T.A.P. en qualité de cadre du Centre ce qui implique l'obtention sans délais du Brevet de Moniteur Parachutiste . Nommé Lieutenant à titre définitif il va servir 4 ans et demi au C.E.T.A.P.( puis par changement d' appellation au C.E.S. N° 3) Il quittera IDRON au moment ou le C.E.S. N° 3 sera dissous  au profit de l' E.T.A.P. nouvellement créée sur le site du PONT LONG - ASTRA

 

   

 " Brevet de Moniteur Parachutiste obtenu en Décembre 1946.Les Brevets de Moniteur attribués aux Officiers n' étaient pas numérotés Sur celui ci figurent les inscriptions Lt PHILIPPON et 11-5-22 sa date de naissance .Particularité ou usage de l'époque ??  Pour le moment nous ne savons pas "

 

Insignes du C.E.T.A.P.     C.E.S. N° 3  au CAMP d' IDRON

 

Insignes du C.E.T.A.P. et du C.E.S. N° 3  au CAMP d' IDRON
 

 

    A la victoire des alliés en 1945 succède la Guerre Froide ( 1945-2000) opposant deux grands ensembles : l'URSS  et les  Etats Unis d' Amérique.

Le blocus de BERLIN par l'URSS (Juin 1948- Mai 1949) aboutira à la partition de la ville et à la formations de deux états allemands :Allemagne de l' EST et Allemagne de l' OUEST .C' est dans ce contexte d'intimidations réciproques que se déroule une importante manoeuvre  U.S. en Allemagne de l' OUEST.
 
L 'Etat Signalètique des Services du Lieutenant Roger PHILIPPON fait mention de cet évènement ( 26-09 1949 au 02-10-1949 )
 
                                           " L 'Etat Signalétique des Services du Lieutenant Roger PHILIPPON fait mention de cet évènement ( 26-09 1949 au 02-10-1949 )"
 
S' agissant d'un séjour sur un  théatre opérationnel avec franchissement de frontière la manoeuvre ouvre droit au bénéfice de la campagne simple .On retrouve cette manoeuvre sur l' Etat des Campagnes du Lieutenant Roger PHILIPPON
 
             " S' agissant d'un séjour sur un  théatre opérationnel avec franchissement de frontière la manoeuvre ouvre droit au bénéfice de la campagne simple .On retrouve cette manoeuvre sur l' Etat des Campagnes du Lieutenant Roger PHILIPPON "
 
 Un groupe de soldats US se dirige vers la zone d' embarquement     Un stick de Parachutistes Français fait connaissance avec le Fairchild C 82 avant de s' équiper pour le saut
 
            " Un groupe de soldats US se dirige vers la zone d' embarquement .Un stick de Parachutistes Français fait connaissance avec le Fairchild C 82 avant de s' équiper pour le saut "
 
Des Officiers Français et U.S.fraternisent et commentent l' exercice    
 
            " Des Officiers Français et U.S.fraternisent et commentent l' exercice . Mains dans les poches il pourrait s' agir du Colonel SAUVAGNAC .Le général au premier plan semble être le Général LECOQ qui vient de succèder au Général DEMETZ à l'Inspection des TAP "
 
 Un correspondant de guerre US film un stick de Parachutistes Français à l' équipement    
 
                                                              " Un correspondant de guerre US film un stick de Parachutistes Français à l' équipement "
 
    Deux Fairchild C 82 viennent de larguer des colis d' accompagnement
 
                                                                         " Deux Fairchild C 82 viennent de larguer des colis d' accompagnement "
 
 Un Parachutiste Français franchit la porte     Belle photo d'un Fairchid C 82 en cours de largage Cet avion intrigue souvent les amateurs qui le prennent pour un Nord 2501 avant l' heure .Dans les années 60 on le désignait volontiers comme "Packet
 
            " Un Parachutiste Français franchit la porte . Belle photo d'un Fairchid C 82 en cours de largage Cet avion intrigue souvent les amateurs qui le prennent pour un Nord 2501 avant l' heure .Dans les années 60 on le désignait volontiers comme "Packet "
 
 
                                                                                                        " Largage de masse par 3 Fairchild C82 Packet "

Ci après , Les photos de cette période -1946/1949 -dont nous disposons sont compliquées à situer .Elles ont pu être prises à IDRON (base du CETAP ) au CAMP GUYNEMER ancienne Base Aérienne 119 ,à la Base de NIEUPORT toute proche Ces deux derniers sites jouxtant la zone de sauts de la Lande de PONT LONG .(actuelle WRIGHT )

 

   

 

" Photos prises en 1947 .Les trois Lieutenants portent le beret selon la mode de l' époque . Roger PHILIPPON est à gauche avec le ceinturon anglais par dessus une toute nouvelle tenue de drap assez fin française modèle 1944.Il est le seul à n' avoir pas de maccaron  TAP à son beret ".
 

 

 

 

Remise du Brevet de Parachutiste à un Lieutenant de l' Armée de l' Air    

 

" Remise du Brevet de Parachutiste à un Lieutenant de l' Armée de l' Air .Le beret de Roger PHILIPPON est aux antipodes de ce qui se portait dans les années 70 et encore plus de ce qui se porte dans les années 2010 ou la petitesse des berets frole parfois le ridicule ."
 
 

 

 

Roger PHILIPPON est le 3° à partir de la gauche

 

" Fête dans un chalet- stagiaires probablement pour fèter l'obtention du Brevet que tous portent..Les instruments de musique incitent à penser que l' ambiance va virer au jazz importé et rendu populaire par les Alliés U.S. .Roger PHILIPPON est le 3° à partir de la gauche "

 

Equipes de Sport au C.E.S. N° 3     On reconnait l'insigne de l'unité sous la poche droite

 

" Equipes de Sport au C.E.S. N° 3 .On reconnait l'insigne de l'unité sous la poche droite .Le lieutenant Roger PHILIPPON porte deux Brevets de Parachutiste ,celui des FFL au dessus des rappels de décorations et le Brevet de Moniteur métallique règlementaire au dessus de la poche droite Le batiment en arrière plan de l' équipe de foot semble être celui du Foyer ou du Mess ."

 

Repas festif  avec les coupes trophées sur la table

Repas festif  avec les coupes trophées sur la table
   

 

En arrière plan des parachutistes s' équipent sous les ailes d'un avion JUNKERS JU 52 .Au premier plan à gauche l'imposante musique du 18° R.I.P.C. au centre au "présentez armes "le Drapeau du 18° RIPC  et sa garde.A droite le Général Inspecteur  va passer en revue le détachement d'honneur qui n' apparait pas sur la photo."

 

" Photo de piètre qualité prise à l'occasion d'une inspection sur le site de NIEUPORT(?)
En arrière plan des parachutistes s' équipent sous les ailes d'un avion JUNKERS JU 52 .Au premier plan à gauche l'imposante musique du 18° R.I.P.C. au centre au "présentez armes "le Drapeau du 18° RIPC  et sa garde.A droite le Général Inspecteur  va passer en revue le détachement d'honneur qui n' apparait pas sur la photo."

"Des parachutistes s' équipent pour le saut .En arrière plan un hangar identique à ceux que l'on pouvait encore voir au Camp GUYNEMER dans les années 80/90

 

Des parachutistes s' équipent pour le saut .En arrière plan un hangar identique à ceux que l'on pouvait encore voir au Camp GUYNEMER dans les années 80/90

Ce saut sera suivi d'un exercice de regroupement au clairon .Ce mode de regroupement  parfaitement règlementaire  était encore évoqué dans les années 70 lors des stages cadres à l' ETAP.A part les trois personnages de gauche dont le  lieutenant Roger PHILIPPON coiffés d'un casque en cuir de l' Armée de l' Air ( modèle 1934 ) les parachutistes portent des casques en métal modèle 1945 d' entrainement au saut .

 

Ce saut sera suivi d'un exercice de regroupement au clairon .Ce mode de regroupement  parfaitement règlementaire  était encore évoqué dans les années 70 lors des stages cadres à l' ETAP.A part les trois personnages de gauche dont le  lieutenant Roger PHILIPPON coiffés d'un casque en cuir de l' Armée de l' Air ( modèle 1934 ) les parachutistes portent des casques en métal modèle 1945 d' entrainement au saut .

A gauche un hangar à avions (NIEUPORT ?) au fond un important camp de toile     Sous l' aile d'un JU 52 le camion de distribution des parachutes.Avec le Lieutenant Roger PHILIPPON deux jeunes femmes qui semblent être des convoyeuses de l' air

 

" Les sticks s' équipent .A gauche un hangar à avions (NIEUPORT ?) au fond un important camp de toile .Sous l' aile d'un JU 52 le camion de distribution des parachutes.Avec le Lieutenant Roger PHILIPPON deux jeunes femmes qui semblent être des convoyeuses de l' air ."
 

 

 

 le Lieutenant Roger PHILIPPON pose au milieu d'un groupe de ce qui parait être des cadres du CETAP .Il porte une tenue française neuve en drap du modèle 1944 Les autres portent des combinaisons de saut de deux types différents Deux Lieutenant ont peint grade et brevet d'Infanterie de l' Air sur leurs casques US

 

 le Lieutenant Roger PHILIPPON pose au milieu d'un groupe de ce qui parait être des cadres du CETAP .Il porte une tenue française neuve en drap du modèle 1944 Les autres portent des combinaisons de saut de deux types différents Deux Lieutenant ont peint grade et brevet d'Infanterie de l' Air sur leurs casques US

 

 Inspection avant le saut par le lieutenant Roger PHILIPPON .Les 4 sautants à droite portent des casques en metal d' entrainement modèle 1945 Les autres sautants à gauches ont coiffé des casques de cuir d' aviateurs modèle 1934

 

Inspection avant le saut par le lieutenant Roger PHILIPPON .Les 4 sautants à droite portent des casques en metal d' entrainement modèle 1945 Les autres sautants à gauches ont coiffé des casques de cuir d' aviateurs modèle 1934

 

On retrouve les deux convoyeuses de l' air dans le JU 52     Chef Largueur revètu d'une combinaison de saut ,équipé pour un SOCR(saut à ouverture commandée retardée )Roger PHILIPPON vérifie les sautants à l' embarquement .

 

" Chef Largueur revètu d'une combinaison de saut ,équipé pour un SOCR(saut à ouverture commandée retardée )Roger PHILIPPON vérifie les sautants à l' embarquement .On retrouve les deux convoyeuses de l' air dans le JU 52 "
 

 

 

Gros plan sur un Lieutenant pilote de JU 52 à son poste    

 

Gros plan sur un Lieutenant pilote de JU 52 à son poste
 

 

 

 Belle photo au nez d'un JU 52  4 aviateurs et 3 parachutistes Debouts de gauche à droite S/C CLERMONT,Aspirant GOUSSIEZ Lieutenants MONET et LE COZE  Accroupis Lieutenant Roger PHILIPPON avec une casquette d' aviateur , sergent (X), Adjudant HERAUDET"

 

Belle photo au nez d'un JU 52  4 aviateurs et 3 parachutistes . Debout de gauche à droite S/C CLERMONT,Aspirant GOUSSIEZ Lieutenants MONET et LE COZE
 Accroupis Lieutenant Roger PHILIPPON avec une casquette d' aviateur , sergent (X), Adjudant HERAUDET"

 

Le lieutenant Roger PHILIPPON porte ses galons sur la combinaison de saut     Photos prises en aout 1947 légendées - à PONPON souvenir d'un sympathique séjour à PONT LONG - La jeune fille avec un foulard est en tenue de  convoyeuse de l' air infirmière Elle porte un insigne Croix Rouge sur la manche gauche de sa veste

 

Photos prises en aout 1947 légendées - à PONPON souvenir d'un sympathique séjour à PONT LONG - La jeune fille avec un foulard est en tenue de  convoyeuse de l' air infirmière Elle porte un insigne Croix Rouge sur la manche gauche de sa veste Le lieutenant Roger PHILIPPON porte ses galons sur la combinaison de saut
 

 

 

Photo de fin de stage sous le nez d'un JU 52 complètement à droite un stagiaire porte sous la poche droite un Brevet d' Infanterie de l' Air

 

Photo de fin de stage sous le nez d'un JU 52 complètement à droite un stagiaire porte sous la poche droite un Brevet d' Infanterie de l' Air

 

 Devant le foyer ou le Mess d' IDRON Roger PHILIPPON avec à sa droite une jeune femme militaire  brevetée Parachutiste

 

Devant le foyer ou le Mess d' IDRON Roger PHILIPPON avec à sa droite une jeune femme militaire  brevetée Parachutiste

 

Belle sortie SOA du JU 52  On voit bien la sangle de fixation foncée du dorsal autour de la taille qui se distingue du harnais couleur claire .Le ventral tient par deux mousquetons au harnais Il n'y a pas de liaison dorsal - ventral ,ce dernier est flottant .Sortie en SOCR     Le parachutiste vient de sortir il n' a pas encore pris la position en croix

 

 

 

Belle sortie SOA du JU 52  On voit bien la sangle de fixation foncée du dorsal autour de la taille qui se distingue du harnais couleur claire .Le ventral tient par deux mousquetons au harnais Il n'y a pas de liaison dorsal - ventral ,ce dernier est flottant .Sortie en SOCR .Le parachutiste vient de sortir il n' a pas encore pris la position en croix

 

Belle sortie en croix dédiée par l' Adjudant POSIERE à son instructeur le Capitaine PHILIPPON     Autre belle sortie en croix du JU 52  ensemble parachute T 5 U.S. Zone de Saut de NIEUPORT

 

Belle sortie en croix dédiée par l' Adjudant POSIERE à son instructeur le Capitaine PHILIPPON .Ensemble Français de type EFA début années 50 .Autre belle sortie en croix du JU 52  ensemble parachute T 5 U.S. Zone de Saut de NIEUPORT
 

 

 

Le Lieutenant Julien BONGEOT  bras croisés à droite d'un groupe d' Officiers .      Le Lieutenant Colonel Julien BONGEOT - lui aussi parachutiste SAS a terminé sa carrière au Camp d' IDRON comme Commandant en Second du 1°R.C.P..Il avait coutume lors du rassemblement régimentaire hebdomadaire de faire crier "Hip Hip Hip Hourra" pour le Colonel M.BRENAC après lui avoir proclamé "Ton Régiment à tes ordres mon Colonel"

 " Deux personnages qui ont terminé leur carrière à PAU .Le Sous Lieutenant Roger FLAMAND  équipé pour un saut à ouverture automatique . Le Lieutenant Julien BONGEOT  bras croisés à droite d'un groupe d' Officiers .   Historien des Parachutistes S.A.S. Le Lieutenant Colonel Roger FLAMAND a écrit  QUI OSE GAGNE  Les Parachutistes de la FRANCE LIBRE 3° S.A.S. Il a été de nombreuses années Président de l' A.N.A.M.Para ( 8 ans ) C' était le temps ou le Musée des Parachutistes rayonnait .Le Lieutenant Colonel Julien BONGEOT - lui aussi parachutiste SAS a terminé sa carrière au Camp d' IDRON comme Commandant en Second du 1°R.C.P..Il avait coutume lors du rassemblement régimentaire hebdomadaire de faire crier "Hip Hip Hip Hourra" pour le Colonel M.BRENAC après lui avoir proclamé "Ton Régiment à tes ordres mon Colonel" Au paravant il avait exprimé sa satisfaction pour la tenue des troupes en affirmant sur la place d' armes "OK les rudes !! c' est de l' acier "  

    - Les parachutes initialement utilisés au CETAP étaient des parachutes U.S de type T 5 et T 7 on note sur le Carnet Individuel de Services Aériens de Roger PHILIPPON un saut en parachute AVIOREX .A partir de 1950 on voit des parachutes pour le saut en ouverture commandée de type AERAZUR .Les spécialistes observeront les différents types de parachutes  T 5 ainsi que les modifications apportées sur ces mèmes parachutes .
 
    Sur le Carnet Individuel des Services Aériens apparaissent parfois des informations qui ne manquent pas d'interet.

 

LE 09 décembre 1948 saut avec un parachute AVIOREX

 

29 novembre 1948 saut avec un parachute AERAZUR

 

" En qualité de commandant de stage le Lieutenant Roger PHILIPPON se devait de tester les diffèrents parachutes ainsi le 29 novembre 1948 il est précisé qu'il a effectué un S.O.A. avec un parachute AERAZUR .Le 9 Décembre 1948 il a sauté avec un parachute AVIOREX "

 

 La popularité de l' Adjudant VALENTIN était telle que le 15 Janvier 1947 sa présence dans l' avion était précisée

 

" La popularité de l' Adjudant VALENTIN était telle que le 15 Janvier 1947 sa présence dans l' avion était précisée . Leo VALENTIN (1919-1956) dit l' homme oiseau était moniteur au C.E.T.A.P. du Camp d'IDRON .Il était ce que l'on nomme aujourdh'ui un compétiteur  :en 1948 il est recorman de hauteur de SOCR de jour à 7260 mètres et de nuit à 5200 mètres .Il était également technicien puisqu'il mit au point une position de maitrise de la chute libre .Ayant quitté l' armée au bout de dix ans de service il participe à des meetings ou il saute dans le monde entier équipé d' ailes rigides en bois Il parvient à effectuer un planer jusqu' à 5 000 mètres de déplacement avec trois changements de direction .Il se tue accidentellement le 20 Mai 1956
C' était l' époque des records insensés .Ainsi le Lieutenant Colonel J.BONGEOT fut il champion du monde d'ouverture retardée . Ainsi qu'il se plaisait à dire tous ceux qui avaient tenté de battre son record s' étaient écrasés au sol  tellement il avait ouvert bas ...autour de 150mètres croit se souvenir le rédacteur "

 

  - De nombreuses photos dédicacées par des stagiaires à leur instructeur ont été trouvées parmi les souvenirs du Commandant Roger PHILIPPON quand il était instructeur au  C.E.T.A.P. puis C.E.S.N° 3 d' IDRON .
Ces photos proviennent visiblement d'un album qui a été démonté .
Outre la  diversité des  parachutes on note un manque total d'uniformité dans les tenues . L'absence de moyens en matériels TAP et en habillement au sortir de la II° Guerre Mondiale  ne permet pas d' habiller ou d'équiper les stagiaires qui viennent d'un peu tous les horizons  .Le choix de l' efficacité est donc fait aux dépens de la présentation  .
 
    
Stage pour l'obtention du Brevet de Parachutiste :
 
  - Une dizaine de stagiaire se préparant à " sauter en automatique " ont choisi de poser pour une photo souvenir devant un avion JU 52 .Tous sont équipés de parachutes US type T 5 .On trouve certains clichés avec le tampon ENA Ce photographe exercait encore dans les années 70 .

 

Le Sergent qui a posé le ventral contre sa jambe droite porte un blouson en drap modèle 1945 avec une fourragère, un rappel de décorations et semble t il un brevet metallique coté droit .Le pantalon en toile a l' air US  .Casque d' aviateur type 1934     L' autre sautant porte  une combinaisonde saut.Il est chaussé de brodequins avec jambières attenantes .Il est doté d'un casque d'instruction Français modèle 1945 "

 

" Le Sergent qui a posé le ventral contre sa jambe droite porte un blouson en drap modèle 1945 avec une fourragère, un rappel de décorations et semble t il un brevet metallique coté droit .Le pantalon en toile a l' air US  .Casque d' aviateur type 1934 .L' autre sautant porte  une combinaisonde saut.Il est chaussé de brodequins avec jambières attenantes .Il est doté d'un casque d'instruction Français modèle 1945 "

 

ce parachutiste porte une veste DENISON-SMOKE Anglaise   passablement usée...Il a un pantalon de drap lèger dont il est difficile de dire s'il est Français ou Britannique Son parachute ne comporte pas la manille triangulaire  sur la sangle épaulière de droite du harnais contrairement à la majorité des T 5.Pour tous les deux brodequins jambières attenantes "     L'homme aux deux mains sur le ventral pose devant un JU 52 moteurs tournants On dirait qu'il est revètu d'une combinaison ..Le pilote observe l' embarquement des parachutistes partiellement visibles sous l' aile .

 

" L'homme aux deux mains sur le ventral pose devant un JU 52 moteurs tournants On dirait qu'il est revètu d'une combinaison ..Le pilote observe l' embarquement des parachutistes partiellement visibles sous l' aile .L' autre parachutiste porte une veste DENISON-SMOKE Anglaise   passablement usée...Il a un pantalon de drap lèger dont il est difficile de dire s'il est Français ou Britannique Son parachute ne comporte pas la manille triangulaire  sur la sangle épaulière de droite du harnais contrairement à la majorité des T 5.Pour tous les deux brodequins jambières attenantes "

 

 "Ces deux parachutistes portent une combinaison de saut  .Ils sont dotés du casque en cuir Armée de l' Air  pour personnel naviguant modèle 1934    
     

 "Ces deux parachutistes portent une combinaison de saut  .Ils sont dotés du casque en cuir Armée de l' Air  pour personnel naviguant modèle 1934 .L'un d' entre eux a accroché son mousqueton de SOA sur le mousqueton de poitrine .Il porte des guètres de toile TTA US "

 

L'homme casqué est pret pour le saut ,il a bouclé autour de sa taille la sangle ceinture de fixation du dorsal .Son parachute T 5 est entièrement muni de sangles foncées .Sur son casque lourd U.S. le Brevet de l' Infanterie de l' Air  peint Blouson et pantalon modèle 45 Français     L' homme souriant , en beret, a perçu un parachute T 5 dont toutes les sangles sont de couleur claire .Il a une veste de toile très légère (type U.S. ?) et un pantalon de drap Français modèle 1944 dont le bas est pris dans des guètrons de cuir (ou de toile ?)

 

" L'homme casqué est pret pour le saut ,il a bouclé autour de sa taille la sangle ceinture de fixation du dorsal .Son parachute T 5 est entièrement muni de sangles foncées .Sur son casque lourd U.S. le Brevet de l' Infanterie de l' Air  peint Blouson et pantalon modèle 45 Français .L' homme souriant , en beret, a perçu un parachute T 5 dont toutes les sangles sont de couleur claire .Il a une veste de toile très légère (type U.S. ?) et un pantalon de drap Français modèle 1944 dont le bas est pris dans des guètrons de cuir (ou de toile ?) "

 

L' élégant personnage poings sur les hanches ,coiffé du casque Armée de l' Air modèle 1934 semble porter une vareuse de tenue de jungle et un pantalon de tenue de saut modèle 1942 U.S.     ce parachutiste qui se distingue par le laçage traditionnel avec lacets blancs parait revètu d' effets de toile U.S

 

 L' élégant personnage poings sur les hanches ,coiffé du casque Armée de l' Air modèle 1934 semble porter une vareuse de tenue de jungle et un pantalon de tenue de saut modèle 1942 U.S. L' autre parachutiste qui se distingue par le laçage traditionnel avec lacets blancs parait revètu d' effets de toile U.S.

  
Une nouvelle série de stagiaires pour l' obtention du Brevet de Parachutiste
 
 - Ils ont tous en commun d'être équipés de parachutes U.S. T 5 et d' être photographiés aux abords de l'aire d' embarquement hors de la présence des avions  JU 52
La piste et la zone de saut paraissent paralléles et très proche .L' aire d' embarquement est proche des hangars et des batiments de ce qui pourrait bien être NIEUPORT (Divers documents et témoignages nous le confirment )

 

 (parachutes en cours de descente en arrière plan )Le parachutiste main sur le ventral porte une combinaison de saut .     le lieutenant PHILIPPON commandant de Promotion

 

" Ces deux photos illustrent la proximité de la zone de saut et de l' aire d' embarquement (parachutes en cours de descente en arrière plan )Le parachutiste main sur le ventral porte une combinaison de saut .L' autre est le lieutenant PHILIPPON commandant de Promotion " .

 
 parachutiste nue tête est revétu de la tenue de travail de drap type 1947     Le beret de ce Sergent Chef  à la mode des années 40 est porté incliné du mauvais coté  .Il porte une chemise en toile épaisse et un pantalon de drap Il est doté d'un casque lourd US et a aux pieds des chaussures US (?) derrière lui des camarades dans la même tenue sur une aire cimentée .
 " Le beret de ce Sergent Chef  à la mode des années 40 est porté incliné du mauvais coté  .Il porte une chemise en toile épaisse et un pantalon de drap Il est doté d'un casque lourd US et a aux pieds des chaussures US (?) derrière lui des camarades dans la même tenue sur une aire cimentée .L' autre parachutiste nue tête est revétu de la tenue de travail de drap type 1947 "

 

Le parachutiste pret à sauter porte une combinaison .Il est chaussé de bottes de saut  (U.S. ..la photo datant de décembre 1947 )     Ce parachutiste pret à sauter porte une combinaison .Il est chaussé de bottes de saut  (U.S. ..la photo datant de décembre 1947 )

  Le parachutiste pret à sauter porte une combinaison .Il est chaussé de bottes de saut  (U.S. ..la photo datant de décembre 1947 ) Sur son casque d' entrainement modèle 1945 sans bourrelet  il a peint un double galon (sergent ? ) et un insigne de la France Libre (V de la victoire dans une Croix de Lorraine )Il tient son mousqueton de SOA en position pour l'inspection avant le saut Dans son dos les faisceaux des sticks de saut .L' autre parachutiste porte un treillis US .La cravate que l'on rencontre souvent faisait à cette époque partie de toutes les tenues .Il est chaussé de surprenantes chaussures de brousse .(' achat privé dans le commerce ? )

 

L'homme aux curieuses chaussures de brousse avait peut être utilisé ces petits accessoires pour soutenir ses chevilles     Des chevillères amovibles avaient été imaginées pour soutenir l' articulation et protèger les talons .Adapté à la morphologie cet accessoire comportant une chevillère DROITE et une chevillère GAUCHE se portait par dessus la chaussette

 " L'homme aux curieuses chaussures de brousse avait peut être utilisé ces petits accessoires pour soutenir ses chevilles .Des chevillères amovibles avaient été imaginées pour soutenir l' articulation et protèger les talons .Adapté à la morphologie cet accessoire comportant une chevillère DROITE et une chevillère GAUCHE se portait par dessus la chaussette "

 

Pret à sauter ce parachutiste a passé son beret sous un sandow du ventral .Il porte une veste de tenue camouflée Anglaise DENISON-SMOKE très usée et un pantalon de drap     L' homme au beret porte un treillis US . On voit nettement la cordelette qui relie la poignée d'ouverture à une poignée de transport du ventral Précaution indispensable pour ne pas perdre la poignée en cas d'ouverture "

 " Pret à sauter ce parachutiste a passé son beret sous un sandow du ventral .Il porte une veste de tenue camouflée Anglaise DENISON-SMOKE très usée et un pantalon de drap .L' homme au beret porte un treillis US . On voit nettement la cordelette qui relie la poignée d'ouverture à une poignée de transport du ventral Précaution indispensable pour ne pas perdre la poignée en cas d'ouverture " 

Le parachutiste à la chevelure abondante porte une combinaison de saut ( son pantalon apparait sous le casque Armée de l' air modèle 1934 )      parachutiste , mousqueton de SOA en main gauche ,tient un casque d'entrainement modèle 1945 couvert d'inscriptions par grattage de la peinture .Cet usage était assez repandu .On trouvait des noms , des prénoms féminins , des extraits de chansons , des numeros d'unité ..etc.....ainsi gravés .Il porte une combinaison de saut

 " Le parachutiste à la chevelure abondante porte une combinaison de saut ( son pantalon apparait sous le casque Armée de l' air modèle 1934 ) Lacets blancs et laçage de tradition sur ses brodequins jambiere attenante .L' autre parachutiste , mousqueton de SOA en main gauche ,tient un casque d'entrainement modèle 1945 couvert d'inscriptions par grattage de la peinture .Cet usage était assez repandu .On trouvait des noms , des prénoms féminins , des extraits de chansons , des numeros d'unité ..etc.....ainsi gravés . Il porte une combinaison de saut "

Ces deux parachutistes ont noué les sangles de fixation du parachute dorsal autour de leur taille .Il ne reste plus qu' à fixer le parachute ventral sur ses anneaux du harnais     casque d' entrainement modèle 1945 sur lequel est dessiné un Brevet de l'Infanterie de l' Air ainsi que l'inscription NANTES

 

" Ces deux parachutistes ont noué les sangles de fixation du parachute dorsal autour de leur taille .Il ne reste plus qu' à fixer le parachute ventral sur ses anneaux du harnais .L'un d' entre eux est doté d'un casque d' entrainement modèle 1945 sur lequel est dessiné un Brevet de l'Infanterie de l' Air ainsi que l'inscription NANTES .Il porte une combinaison de saut .L' autre personnage porte un pantalon de drap et une veste US de treillis modèle 1943 (Herring bone twill) "

 

 Le sympathique porte une combinaison de saut Les sangles de fixation du dorsal sont bouclées autour de sa taille     tenue de drap Française modèle 1945

 

" Le sympathique porte une combinaison de saut Les sangles de fixation du dorsal sont bouclées autour de sa taille . La boucle est celle de la combinaison de saut . Son voisin porte une tenue de drap Française modèle 1945 "

 

 Son parachute est un T 5 modifié T 7 . La modification réside dans la réunion des sangles cuissardes et des sangles pectorales dans un boitier de jonction quasi circulaire .Il porte un pantalon de drap et une chemine de laine ;Il n' est pas possible de lire les inscriptions de son casque d' entrainement modèle 1945

 

Ce parachutiste clot la description des parachutes OA . Son parachute est un T 5 modifié T 7 . La modification réside dans la réunion des sangles cuissardes et des sangles pectorales dans un boitier de jonction quasi circulaire .Il porte un pantalon de drap et une chemine de laine ; Il n' est pas possible de lire les inscriptions de son casque d' entrainement modèle 1945.

 
 

Cliquez  ici pour aller à la page 2 du sujet

  

   www.1rcp.fr  

 

Suite

campidron.fr  | campidron@wanadoo.fr